Les FIESTA CUBANA AWARDS 2009 sont décernés !

Écrit par Leonel le . Publié dans Concerts

L’année 2009 se termine avec une production de Musique Cubaine encore une fois exceptionnelle. Une fois de plus, FIESTA CUBANA rend hommage à ces œuvres et à ces artistes avec ses FIESTA CUBANA AWARDS 2009 ! Alexander Abreu y HABANA D'PRIMERA sortent vainqueur !

Meilleurs Albums de l'Année 2009
HABANA D'PRIMERA - Haciendo Historia - EGREM
Meilleures Chansons de l'Année 2009
HABANA D'PRIMERA - Despues de un beso
Révélations de l'Année
TIMBALIVE - From Miami A La Habana
Meilleure Chanteuse de l'Année 2009
Barbarita Fernandez - DAN DEN
Meilleur Chanteur de l'Année 2009
Alexander Abreu – HABANA D’PRIMERA et TUMBAO HABANA
Meilleur Concert de l'Année
Habana D'Primera et Elito Reve au Cabaret Sauvage (Paris) le 13 Juillet 2009






L’année 2009 a été une nouvelle fois prolifique avec la sortie d’albums attendus depuis très très longtemps mais qui ne devraient pas éclipser le lancement d’autres nouveaux projets fort intéressants. Les poids lourds de la Salsa Cubaine comme Los Van Van ou La Charanga Habanera ont finalement sorti leurs dernières œuvres à la vente alors que la Timba Cubana s’internationalise, avec des productions remarquables aux USA (à Miami avec N’Taya, Timbalive, Tiempo Libre et Albita Rodriguez, à New-York avec La bola, au Texas avec Havana NRG, ou sur la côte Ouest avec The Cuban Master Ensemble) ou en Suède avec Calle Real et La Tremenda.

Sous la pression grandissante du Reggaeton, nombre Timberos multiplient les collaborations avec cette nouvelle vague alors que quelques irréductibles salseros reviennent avec des disques extrêmement dansant, des bombes pour dance floor comme on dit : Habana D’Primera, Tumbao Habana, Arnaldo y La Cosmopolita ou Enrique Alvarez y La Charanga Latina se positionnent à la proue de ce mouvement promouvant les tumbaos puissants favorables aux danseurs de Casino.
Il faut aussi rappeler la résurrection du légendaire groupe Dan Den qui revient avec un disque à la fois puissant et éclectique et la reconnaissance apportee par CUBADISCO au « Cubano Cubano » de Yumuri, CD de Salsa dans lequel certains de nos musiciens prefere comme Alexander Abreu, Amaury Perez, Rolando Luna, Miguel Angel de Armas « Pan Con Salsa », Orando « Maraca » Valle, Jannier Rodriguez se distinguent.

D’autres piliers de la Timba livrent leurs nouvelles œuvres, comme Azucar Negra et son « Exceso de Equipaje », Alain Daniel (ex-Bamboleo) et son « Vestigios », Chispa y Los Complices et leur « Adiviname » (attendu depuis de nombreuses années) et Son Yoruba de Papo Angarica et leur « Que no pare de llover», qui ne bénéficient malheureusement pas toujours de l’exposition qu’elles méritent alors qu’il s’agit d’œuvres majeures. Le tout nouveau Carlos Joel y La Balanza fait aussi une apparition surprise avec «Lo que traigo ahora », un CD produit par un certain Manolito Simonet. Quelques francs-tireurs comme notre idole Tirso Duarte mais aussi le defunt Evelio Jaz et Alexander Acosta (ex Elito Revé) participent au projet « Havana Salsa Team » de Lujuria (ex Envidia).

La musique traditionnelle cubaine n’est pas en reste avec de belles productions avec notamment la sortie du petit bijou, « Del Pasado Al Presente », un hommage au défunt Tata Guines de la part de « The Cuban Masters Ensemble », une formation dirigée par Aaron Singer, un musicologue de Los Angeles, Babalawo et chanteur qui réussit a réunir des étoiles comme Bobby Carcasses, Lisset Caro Farquenson, Ernesto Gatell (El Gato de Rumberos de Cuba), Lazaro Galarraga (ex Conjunto Folklorico Nacional), Alberto "Tamayo" Gonzalez, Sixto Llorente "El Indio", Pedro Lugo Martinez "El Nene" , les leaders de l’Orquesta Arago (Ernesto Bacallao le chanteur et les violonistes Rafael Lay Bravo et Dagoberto Gonzalez Sibore), le tresero Pancho Amat, les timbaleros Jose Luis Quintana "Changuito" (fondateur de Los Van Van), Enrique Pla Garcia (ex Irakere), Emilio Morales , Miguel Angel De Armas "Pan Con Salsa" (ex NG La Banda, Manolito), La Caro Band, les percussionistes des Muñequitos de Matanzas et de Rumberos de Cuba, etc...
Le Septeto Nacional Ignacio Piñeiro sort “De Cuba Son Matamoros”. Pancho Amat, le grand Tresero d’Adalberto Alvarez, celui qui jouait avec et de Los Van Van la reprise de “Que No, Que No”, revient après son projet “Cabildo Del Son” pour nous livrer “Yo Traigo Un Son” chez EGREM.
Los Jubilados, ces papis de Santiago de Cuba, partagent leur joyeuse sagesse de « Pura Tradicion ».

La Rumba elle aussi se porte bien avec la sortie du CD-DVD de Los Papines “Nunca Es Tarde Si La Rumba Es Buena”. Los Muñequitos De Matanzas explorent de nouveaux horizons avec “D'Palo Pa Rumba” et Rumberos de Cuba sortent un DVD “Del Tambor A La Conga”. Ensila Mundo se lancent avec leur CD “Rumberos De Hoy”.

D’autres projets expérimentaux méritent tout aussi notre attention comme la fusion Changui Raggamuffin de Madera Limpia sur le CD « La Corona », un genre de « The Roots » de Guantanamo, ou bien le project « Palo ! This is Afro-Cuba Funk ».

Le Reggeaton continue aussi sa vague déferlante sur Cuba. Gente D’Zona réussissent enfin a sortir de Cuba pour une tournée européenne, qui sonne leur consécration. Yulien Oviedo produit enfin son remix de « Por Encima Del Nivel (La Sandungera) » avec Mayito Rivera ! Eddy K, qui a laissé “Los Cuatro” ou “Los Salvajes” à Cuba pour rejoindre Issac Delgado à Miami, sort son album solo “Asalto”. El Micha écrase La Havane de son Reggeaton diletante et monochorde avec le tube “Gerente” alors que Cola Loka, venu del Oriente, font une percée fulgurante par leur Reggeaton campagnard et cocasse, avec notamment les succès de « La Estafa Del Babalawo » ou « No Me Da Mi Gana americana»! Clan 537 a splitté et El Chacal et Baby Llores font leur chemin indépendamment de Insurecto. De nouveau groupes montent comme Acento Latino, O Kopia, Los Faraones, etc…
Les collaborations entre eux ou avec les Timberos ne cessent de se multiplier au gré des opportunités !

La Musica Cubana se porte finalement assez bien. Elle reste très dynamique et créative pour assouvir notre désir de Fiesta Cubana. Il convient donc de la célébrer et de l’honorer par nos achats de CDs, par notre présence aux concerts mais aujourd’hui par nos suffrages aux FIESTA CUBANA AWARDS 2009, les témoins de notre reconnaissance et l’opportunité de mettre en lumière certaines ces œuvres ou de ces talents !

Les rédactions de FIESTACUBANA.net et de TIMBASOCIALCLUB.net , notre site italien jumelé, ont finalement nominé leurs candidats pour une nouvelle édition des FIESTA CUBANA AWARDS, ce prix qui est d’ores et déjà connu et reconnu à Cuba et dans le monde grâce à nous tous, les aficionados francophones de www.fiestacubana.net et italiens de www.timbasocialclub.net qui n’économisent ni leur passion, ni leur intérêt, ni leurs efforts, ni leur plaisir pour profiter des bienfaits de ces musiques et de ces dans qui nous parviennent de la plus grandes des iles des Antilles.
Ce jumelage transalpin des votes permettra d’élargir la base des votants et augmentera de ce fait le prestige accordé à ces AWARDS désormais de niveau Européen.

Apres un choix très difficile, voici donc les nominations :

 

Meilleurs Albums de l'Année 2009
Présentation des Nominés au Prix du Meilleur Album
Meilleures Chansons de l'Année 2009
Révélations de l'Année
Meilleure Chanteuse de l'Année 2009
Présentation des Nominées au Prix de la Meilleure Chanteuse
Meilleur Chanteur de l'Année 2009
Présentation des Nominés au Prix du Meilleur Chanteur
Meilleur Concert de l'Année





Meilleurs Albums de l'Année 2009

Le Prix du Meilleur Album de l’Année est la consécration pour une œuvre complète, riche et inspirée, cohérente et originale. Nombreux sont les prétendants mais rares sont les élus regroupant ces critères de qualité et de succès sur l’ensemble d’un album.

1) CHARANGA HABANERA - No Mires a La Caratula - Planet Records
2) LOS VAN VAN - Arrasando - Planet Records
3) HABANA D'PRIMERA - Haciendo Historia - EGREM
4) TUMBAO HABANA - Mambo Duro - BIS Music
5) ARNALDO Y LA COSMOPOLITA - En Otra Direccion - Lujuria
6) CALLE REAL - Me Lo Gane - Timba Records/Termidor
7) ENRIQUE ALVAREZ y CHARANGA LATINA - Brujeria - EGREM

Votez !

Présentation des Nominés au Prix du Meilleur Album :


David Calzado a rappelé El Ricki Ricon, Dante Cardoso, pour ‘Charanguear’ avec un ex du Charangon , Lazaro Maya alias “Lachy” et surtout pour produire une nouvelle Charanga Habanera, un nouveau son apres le depart du chanteur vedette Leonid Torres. Et c’est une réussite avec ce nouveau CD « No Mires La Caratula» qui fait fureur ! Qu’est ce qu’on attend « Gozando en La Habana » avec un « un Mulato que esta bueno, bonito y barato » !

 

 



Los Van Van sont comme les grand châteaux… Leurs grands crus se bonifient avec le temps même s’ils sont issus du même terroir, de la même formule développée graduellement depuis 40 ans. Des compositions impeccables, profondes et travaillées sans cesse sur le métier des pistes de danse et qui parlent aux sentiments les plus profonds. C’est en puisant dans ses propres racines que le Van Van nouveau renait « Arrasando », comme une lame de fond.



Habana D'Primera
, La Révélation 2008 des FIESTA CUBANA AWARDS a finalement sorti un CD pour l’histoire ! « Haciendo Historia » porte bien son nom à plusieurs titres puisque c’est Fiesta Cubana qui l’a baptisé en mettant en exergue le sens profond de cette phrase d’Alexander Abreu. Mais aussi parce que cette œuvre est aussi un manifeste esthétique, musical d’une nouvelle formation hors norme de vieux loups de l’élite de la Timba des années 90. « Mi Musica » et « Resumen de los 90 » en sont l’illustration alors cet œuvre explorent d’autres rythmes, d’autres styles, d’autres sentiments.. le tout dans une profondeur inégalée tant sur le plan des paroles que des arrangements !



Pascualito Cabrejas et Tumbao Habana
ont finalement accouché de leur chef-d’œuvre « Mambo Duro », un CD conçu pour les danseurs, les mélomanes et les fêtards. Avec des compositions et des arrangements minutieusement construits, la Timba de Tumbao Habana hypnotise le danseur, l’emmène subtilement d’un climat à l’autre, pour aboutir à l’explosion de jouissance à chaque fois… Une bombe à fragmentation musicale, rebondissant sans cesse dans un chaos apparent, mais toujours contrôlé ! Génial ! Avec « Le Padrino », « Le Mambo » est tres dur ! « Candela » !



L’éminence grisante de la Timba, celui qui fait et défait les succès, Arnaldo Jimenez dévoile le dernier Arnaldo y La Cosmopolita « En Otra Direccion» avec la pléiade de chanteurs d’exception que sont Tirso Duarte (ex Pachito, ex NG La Banda, ex Charanga Habanera, ex Pupy y Los queSon Son), Armando « Mandy » Cantero (ex Bamboleo, ex Charanga Forever, ex Pupy y Los que Son Son), Lester Ciarretta (ex Salsa Mayor, ex Azucar Negra), Wilmer Lorie (Bakuleye). C’est avec un format de Charanga que cette Timba s’impose et donne une furieuse envie irrépressible de danser. Les compositions et le arrangement sont impeccables, sobres, au service du chanteur et du danseur… C’est une musique d’un « Tipo Picante »… C’est « Un Virus ».. C’est surtout du pur « Tumbao » pour danser toute la nuit et se retrouver au petit matin avec « La Dueña De La Mañana » ! « Yo Te Lo Dije Mama » ! « La Discussion Se Acabo » ! Bref… un CD plein de tubes pour vos Fiestas Cubanas !

 


La banquise fond au pole nord à cause du réchauffement climatique de Calle Real, la Timba qui vient du froid suédois ! Leur CD s’appelle à juste titre « Me Lo Gane » puisque Calle Real méritent leur statut de nominés et de membres de la famille de la Timba avec une Timba mâtinée de Pop-Rock. Le titre « Somos Familia » en dit long sur leur état d’esprit et sur leur capacité à composer une musique détonante, surprenante et intelligente qui a conquis toute l’Europe comme une traînée de poudre !




Enfin, le Joker ! Le sorcier de la « Brujeria » n’est autre que le frère d’Adalberto Alvarez. Enrique Alvarez et La Charanga Latina nous offrent un CD-DVD surprenant, excellent ou les talents d’Aisar Hernandez, le bassiste et directeur du Charangon d’Elio Reve, sont magnifiés par les voix et l’orchestration sublime de La Charanga Latina, une Charanga survitaminee, renforcee de trompettes et de trombonnes, qui explore les rythmes afro-cubains, le Son, la Salsa, la Timba mais aussi le Bolero avec Rafael Lay (Aragon), le Danzon avec Chucho Valdes et les violons de Los Van Van, les classiques du Son avec Papo Lucca. Un CD exceptionnel par sa qualité musicale, par sa diversite mais surtout par la voix de Jose « Pepito » Gomez et par de nombreuses Salsa-Timba originales, puissantes, sublimes qui vont faire le bonheur des danseurs en 2010 ! Promis !


Meilleures Chansons de l'Année 2009

S’il est difficile de nominer un album, il encore plus difficile de nominer une chanson, tant elles sont nombreuses et porteuses de qualité, d’émotions, de plaisirs différents et incomparables. Certaines se distinguent par la force ou la beauté de leur mélodie, d’autres par la profondeur de leurs paroles mais la plupart s’imposent par leur pouvoir communicatif et dansant.
Voici donc un échantillon, une sélection, inévitablement injuste mais nous l’espérons suffisamment représentative, de certains des plus grands succès de l’année 2009 :

1) LOS VAN VAN - Si no te quieres tu
2) HABANA D'PRIMERA - Despues de un beso
3) TUMBAO HABANA - Padrino
4) CHARANGA HABANERA - La Caratula
5) CALLE REAL - Somos Familia
6) DAN DEN - La Inconformidad

Votez !


Révélations de l'Année 2009

Les révélations viennent cette année de New-York et de Miami où un vent de Timba souffle de plus en plus fort avec l’arrivée et l’acceptation grandissante des artistes cubains nouvellement arrivés. Yes, We Can ! C’est le cas à New York pour le Pornoson de Danny Rojo et La Bola épaulée par Pepito, et tout récemment par Gerardito de NG La Banda, et à Miami pour N’Taya et Timbalive qui chantent l’inspiration que leur produisent respectivement La Charanga Habanera et Los Van Van.
En Suède, le chanteur vedette de Calle Real , Tomas Eby, participe avec Lesmer Solenzar, Calixto Oviedo et Alexander Abreu à un nouveau projet explosif qui porte bien son nom : La Tremenda. Apres leur succès au Festival Aqui Cuba de Rennes en 2006, La Tremenda est dans les bacs !
A Cuba, Manolito Simonet lance son nouveau poulain, Carlos Joel y La Balanza alors que le vieux guru des rythmes Bata, Papo Angarica, finit par lancer et imposer son projet de Timba, Son Yoruba !

1) DANNY ROJO y PORNOSON - Ah Sing Are – auto-production/iTunes
2) CARLOS JOEL y LA BALANZA – Lo que Traigo ahora – EGREM/ACDAM
3) SON YORUBA - Que No Pare de Llover – Colibri/ACDAM
4) LA BOLA - Sin Comentarios – auto-production/iTunes & Latin Pulse Music
5) N'TAYA - Y Ya Llego - auto-production
6) TIMBALIVE - From Miami A La Habana - auto-production
7) LA TREMENDA – La Tremenda – Walboomers Records

 

Votez !


Meilleures Chanteuses de l'Année 2009

Les interprètes féminines sont plus rares dans le Son, la Salsa et la Timba. C’est bien dommage car elles apportent une couleur, une inspiration, une force distincte qui rafraichit les répertoires et qui fait chavirer les cœurs.

1) Barbarita Fernandez - DAN DEN
2) Arlenys Rodriguez - NG LA BANDA & BAKULEYE et invitée de TUMBAO HABANA
3) Yeni Valdes - LOS VAN VAN pour "Este Amor Que Se Muere "
4) Tanja Pantoja - BAMBOLEO
5) Lisett Caro - LA CARO BAND et CUBAN MASTERS ENSEMBLE
6) Aylin - AZUCAR NEGRA

Votez !


Présentation des Nominés au Prix de La Meilleure Chanteuse :

Barbarita Fernandez a été nominée pour son timbre particulier, sa forcé et son interprétation de "Dejate de destacarte" et "La Inconfromidad" sur l’excellent dernier album de Dan Den "Fiestas de Cuba". Elle s’était déjà faite remarquer sur les précédents albums de Juan Carlos Alfonso « Pasion » et « Dale Campana ».

Arlenys Rodriguez a été nominée en 2009 car elle représente l’étoile montante des interprètes féminines. Gente D’Zona l’appellent ‘La Chica Del Momento’ dans leur chanson commune « Como yo ». Cette étoile de NG La Banda, à l’instar de Monica Mesa Mesa, a finit par prendre son destin en main, après de très belles heures aux cotes de Jose Luis Cortes « El tosco » ! Oye Siiii ! Elle enregistre avec Azucar Negra puis avec Tumbao Habana l’excellente chanson "Devuelveme La vida (Pido Perdon)" sur le CD "Mambo duro". Elle rentre depuis dans Bakuleye apres le deces accidentel d’Evelio Jaz. Sa voix claire, aux accents R&B, son sens de l’interpretation plaisent beaucoup et son charisme fait d’elle une actrice incontournable de la Timba du XXIème siecle !

Yeni Valdes, la diva de Juan Formell y Los Van Van n’est plus à présenter. Il faut reconnaitre à Yeni un immense talent vocal et d'interprétation. Improvisatrice hors-pair, elle était la timbera endiablée de NG La Banda. La couleur nouvelle qu’elle a apportée ensuite aux chœurs de Los Van Van ainsi que ses immense succès populaires comme “Mi Mimi” et “Despues De Todo” l’ont élevé au rang de star de la Salsa Cubaine et à ce titre elle vient d’être honorer d’un prix en Colombie, un pays pourtant peu favorable à la musique de La Havane. Elle revient notamment avec une sublime reprise sentimentale "Este Amor Que Se Muere " sur le CD "Arrasando" de Los Van Van.

Tanja Pantoja, la Meilleure Chanteuse FIESTA CUBANA AWARDS 2008, continue en 2009 sa carrière de diablesse de la Timba avec Bamboleo et les chansons "La Que Manda", "La Domadora" et "Los Guapos", des succès inimaginables ! C’est elle qui domine la scène à La Havane, rivalisant avec les Gente D’Zona et renversant toutes les situations par sa folle improvisation, son inspiration délurée et sa voix de métal qui est magnifiquement utilisée sur son CD en solo « Di Que Piensas ».

Lisett Caro, la chanteuse principale de La Caro Band avec laquelle elle vient de célébrer ses 15 années de carrière atypique, remporte un succès phénoménal au Pérou. A Cuba elle est populaire récemment avec « Solo Tu, Sola Yo » et « Mis Quince », deux chansons extrêmement drôles ! Elle participe aux Cuban Masters Ensemble où elle chante deux très belles chansons "Te Extrano" et "Why Can't Love Be Simple" sur le CD "Del Pasado Al Presente". Avec ses sœurs de La Caro band elle chante aussi des chœurs justes, senti et originaux sur ce bijou de musique cubaine. Finalement, sur le meme CD et avec l’orchestre de La Caro Band elle chante ce bel hommage «Son a Celia ».

Aylin Dallera Murgas est celle que Limonta a choisie pour remplacer Tanja Pantoja dans Azucar Negra. A l’instar de Tanja pour Bamboleo, Aylin travaille très dur et prend petit à petit confiance. Sa voix s’affirme, sa présence scénique et sa personnalité se révèlent. Nombreux sont les fidèles de Fiesta Cubana qui ont succombé à son charme et à sa voix. Elle enregistre avec Limonta les 3 derniers CDs dont « Exceso de Equipaje » ou elle a finalement le rôle principal. Son premier succès populaire personnel sera très certainement « El Estres » suivi par « Que Le Pasa Con Las Mujeres », une réponse à « La Que Manda » de Tanja » et « Con un canto al pecho », la reprise très réussie du succès composé par Limonta pour Haila dans Bamboleo. Aylin est le Joker, le Joker de Limonta, pour donner la réplique à cette interminable saga timbera entre Bamboleo et Azucar Negra. Et cette petite femme relève le défi avec énormément de talent et de sagesse. Tout récemment elle interprète magnifiquement avec Azucar Negra la chanson sublime « America », une reprise en Salsa (arrangée par le maestro Leonel Limonta) de l’œuvre du célèbre chanteur espagnol Nino Bravo.



Meilleurs Chanteurs de l'Année 2009

1) Mayito Rivera – LOS VAN VAN
2) Norisley Valladares Gomez « El Noro » – MANOLITO Y SU TRABUCO
3) Tirso Duarte - ARNALDO Y LA COSMOPOLITA, LOS PECADORES, CRISTIAN Y REY ALONSO
4) Dagoberto Gonzalez – ELITO REVE y su CHARANGON
5) Alexander Abreu – HABANA D’PRIMERA et TUMBAO HABANA
6) Emilio Frias - TUMBAO HABANA
7) Lazaro Maya “Lachy” – LA CHARANGA HABANERA

Votez !

Présentation des Nominés au Prix du Meilleur Chanteur :

Mayito Rivera, le lion rugissant de Los Van Van, celui de “Soy Todo”, “Somos Cubanos” ou “Agua” n’est plus à présenter. Véritable étoile noire du ‘Tren’ qu’il rejoint en 1993, ce chanteur fut aussi bassiste et percussionniste et a commencé sa carrière dans le groupe ‘Moncada’. Juan Formell lui confie dans « Arrasando » une nouvelle chanson magnifique et melodieuse, pleine de sens et de sentiments, dans laquelle Mayito se montre plus délicat, plus sensible, où il dévoile ses émotions et révèle toute l’étendue de son talent versatile. Il reprend aussi la « Rumba no esta (completa) » avec tout l’éclat qu’on lui connait.

Norisley Valladares Gomez « El Noro » a été révélé par Maikel Blanco y su Salsa Mayor. Sa présence scénique, son look inimitable de Frankenstein blondinet et sa prestation vocale ont impressionné non seulement le public mais ont attiré l’attention du Maestro Manolito Simonet. Lorsque Maikel Blanco change radicalement sa ligne de chanteurs, le Trabuco remplace le légendaire Sixto LLorente « El Indio » par cette jeune vedette. « El Noro » reprend le répertoire del Indio, avec d’abord assez peu d’assurance face à la tâche gigantesque, a la célèbre ‘disciplina’ du Trabuco et à la concurrence sur scène imposée par la star Ricardo Amaray. En bon eleve, El Noro s’applique et gravit un a un les échelons pour trouver enfin une vraie place a sa mesure dans l’immense orchestre de Manolito Simonet. El Maestro lui confie d’abord la chanson « Comenzar » sur l’Album « Control » et plus recemment il compose pour lui un guaguanco « Soy una Bomba » qui sera un succès.

Tirso Duarte, l’Ange Noir de la Timba, continue sa carriere de franc-tireur en multipliant les projets et les collaborations. En 2009 il intervient aussi de manière inoubliable sur « En Otra Direccion » d’ Arnaldo y La Cosmopolita dans lequel il interprète les tubes « El tipo Picante », « El virus », « Yo te lo dije Mama » et « Sa Acabo La discussion ». Cet asthmatique impressionne par son coffre, sa puissance vocale mais aussi par sa passion, ses folles improvisations, ses interventions incendiaires sur toutes les scènes de La Havane, tant au chant qu’au piano : pas étonnant que ce compagnon de classe de Michel Maza et ce membre de los Chicos de la Salsa se soit fait remarquer par Pachito Alonso, Jose Luis Cortes, David Calzado et Cesar « Pupy » Pedroso. Cet esprit libre tente la cadrature du cercle en fusionnant Timba et Reggeaton avec Los Pecadores et remporte des succès pour "Olvida La Pena", "Para Que no se te pueda pasar", ou bien "Analisa y piensa" avec Cristian y Rey Alonso et "Crisna" son dernier tube.

Dagoberto Gonzalez est LA VOIX du Charangon d’Elio Revé ! Son timbre, ses accents sont inimitables et impriment leur marque au style de la Revé. Sa voix est claire, directe, puissante.. Elle vient du fond de sa gorge chargée d’une impulsion profonde et d’une inspiration spontanée. Elle interpelle, elle est joueuse. Quand Dagoberto prend le micro, la fête redouble de ferveur et l’on peut s’attendre a des surprises car il aime les interactions avec le public, il aime improviser, il aime lancer de nouveaux Mambos a son ami Ulises, le grand tromboniste, il aime animer ! il aime le public et le public le lui rend bien. Que ce soit en tournée en Europe, en concert a La Havane ou dans les carnavals del Oriente, Dagoberto se renouvelle sans cesse, se remet en question, lance des choregraphies.. En bref c’est une bête de scène qui nous a enchanté en 2009 avec la reprise modernisée de « La Boda En Bicicleta ».

Alexander Abreu a démontré en 2008 et en 2009 qu’il avait réussi sa reconversion en chanteur. Le meilleur trompettiste de Cuba imprime au chant des intonations inhabituelles et charge ses chansons de musique, de beaucoup de musique, pouvant varier les styles et rendre hommage à la culture de Cuba dans toute son immensité. Personnage charismatique, véritable Bouddha de la Timba, il nous a fait pleurer par l’émotion de ses paroles et les formidables orchestrations que lui seul sait déployer avec Habana D’Primera. Le public francais lui a fait des ovations et a chanté en chœur et à tue-tête ses chansons : « Mi Musica », « Ahora Que Buscas », « Oni Oni », « Cuando El Rio Suena », “Resumen de los 90”, “Confiesale” et surtout “Despues de un Beso” tant de succès pour un seul homme ! Et comme si ca ne suffisait pas, Pascualito lui propose de l’enregistrer comme chanteur de « Familia Cubana » de TUMBAO HABANA justement pour sa voix et son chœur.

Emilio Frias est la valeur montante chez les chanteurs à Cuba. C’est la révélation découverte par Pascualito Cabrejas et Tumbao Habana. Initialement chanteur de Reggeaton et chanteur Abakua, Emilio Frias est couronné de succès immédiatement avec les tubes « El Padrino » et « Candela » de Tumbao Habana. Son timbre nasillard l’identifie au premier instant et son charisme indéniable sur scène a suscité bien des tentations. Leonel Limonta pensait le débaucher pour Azucar Negra mais c’est Elito Revé qui lui offre desormais une nouvelle place de choix avec Le Charangon en 2010.

Lazaro Maya , rebaptisé « Lachy », est la nouvelle grande voix de La Charanga Habanera de David Calzado qui voit probablement en lui la digne succession de Leonid Torres. Sa chanson « La Caratula » le propulse immédiatement au sommet de la popularité. Lazaro Maya est un très grand chanteur, un vrai sonero et un changuisero, que le public a découvert en tant que « El Bello » dans El Charangon d’Elito Revé. Il débute pourtant avec Arnaldo y La Cosmopolita, et surtout avec le CD « Recoge y Vete » de Maikel Blanco y su Salsa Mayor ! Lachy debutait probablement en étant le moins Charanguero des chanteurs de David Calzado mais il est désormais avec Dantes l’un des seuls vrais protagonistes vocaux de la nouvelle Charanga Habanera.


Meilleurs Concerts de l'Année 2009

Nos orchestres cubains préférés viennent de plus en plus en tournée en France et ils nous comblent à chaque fois d’un bonheur indicible. Ils donnent tout sur scène, se projettent et partagent leur folie avec le public. Parmi ces événements exceptionnels nous avons retenus ces 6 concerts qui a l’évidence vous ont comblé. Remerciez les musiciens en votant !

 

1) Maraca à La Seyne sur Mer (Festival Cubain - Bayamo) le 17 Juillet et avec Candido Fabre à Vence (Festival Les Nuits du Sud) le 7 Août 2009
2) Pupy à Marseille le 10 Novembre 2009
3) Habana D'Primera et Elito Reve au Cabaret Sauvage (Paris) le 13 Juillet 2009
4) Paulito FG à La Seyne sur Mer (Festival Cubain - Bayamo) le 19 Juillet 2009
5) Elito Reve y su Charangon à Hossegor le 28 Août 2009
6) Manolito y su Trabuco au New Morning (Paris) le 5 Avril 2009

Votez !