Orlando "Maraca" Valle

Écrit par Ahinama le . Publié dans Biographies

Il passe en concert ce jeudi 27 Juillet au New Morning. Ne le ratez pas… (quelques vidéos du Festival Latina Eurodisney 2004 : "Castigala" et "Soy Yo". Mais qui est-il ? Une biographie par votre serviteur.

Orlando "Maraca" Valle, un des meilleurs joueurs de flûte de Cuba est né dans une famille de musiciens à la Havane en Septembre 1966. Il étudie la flûte à l'âge de 10 ans au conservatoire Manuel Saumell, et commence à tourner avec l'orchestre de Bobby Carcasses en 1987, soit à l'âge de 21 ans.

Ya llegaron los mayores !

Écrit par Ahinama le . Publié dans Chroniques de concerts

Timberas y timberos, tenez-vous prêts, le premier album tant attendu du groupe Maikel Blanco y su Salsa Mayor va bientôt sortir chez le label Envidia. Cependant, pour le moment aucune date de sortie officielle n’a été communiquée.

Pour ceux qui ne connaissent pas encore ce groupe, sachez qu'il est considéré à Cuba comme la révélation de l'année. Et depuis environ 1 an, il cartonne avec des tubes comme " Esto Está ", " Recoge y vete ", " Cubano ",… sur lesquels on peut découvrir un style timbero dans la même lignée que ceux de Los Van Van et Pupy !

La Havane, comme le Phénix, renaît de ses cendres

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Culture populaire cubaine

De la Rueda de Casino à la Salsa cubaine d'aujourd'hui

 ImageLa scène havanaise de la musique populaire dansante a connu, au cours des 150 dernières années, une trajectoire en dent de scie, où ont alterné les périodes d'intense rayonnement et de repli.

Depuis la fin du XIXème siècle jusqu'en 1959, elle a traversé une période d'activité ascendante, pour devenir à partir des années 1920 la capitale incontestée de la musique tropicale. C'est dans cette ville que sont en effet inventés rien moins que le Son urbain, le Mambo ou le Cha Cha Cha, qui vont ensuite conquérir les pistes de danse du monde entier (photo ci-contre : le cabaret Tropicana en 1956). Et c'est aussi à la Havane qu'apparaît, à la fin des années 1950, le style de danse dit « Casino », qui préfigure ce qui est aujourd'hui appelé «  Salsa Cubaine ».  

A partir de 1959, La Havane souffre cependant d'un climat politico-économique très défavorable à l'essor d'une industrie des loisirs dynamique et influente. Tout en favorisant une réelle mise en valeur de la culture populaire, le gouvernement castriste affaiblit en effet les mécanismes spontanés de création reposant sur l'initiative privée, tandis que Cuba est coupée des grandes scènes musicales étrangères et voit de ce fait son influence internationale décliner en matière de musique tropicale. En particulier, le pays ne participe pas, entre 1965 et 1990, à l'essor et au développement de ce nouveau phénomène musical appelé Salsa, dont les rythmes sont cependant largement inspirés du Son Urbain.

Manuel José Denis Martinez « Denis » : une Timba chaleureuse et souriante

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Interviews

Manuel José Denis Martinez est une valeur importante de la Timba cubaine et plus généralement de la Salsa. Ce musicien au talent multiforme a en effet été rien moins que membre fondateur du Trabuco de Manolito Simonet, chanteur du groupe Klimax et du Afro-Cuban All Stars, et compositeur de nombreux thèmes interprétés par les chanteurs les plus célèbres comme Gilberto Santa Rosa. Il a également collaboré avec Pancho Amat, Diego Peláez et Willy Rosario.