Rumba et musique afro-cubaine : des humbles solars de barrio aux congrès internationaux de Salsa

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Culture populaire cubaine

Résumé

 

ImageComme tant d'autres musiques afro-latines, la Rumba cubaine est née dans des faubourgs déshérités où s'entassaient des populations pauvres et mélangées. C'est en effet dans les solars misérables des ports de Matanzas et de la Havane, où les noirs, majoritaires, cohabitent avec quelques petits blancs, qu'elle apparaît à la fin du XIXème siècle. En même temps d'ailleurs que beaucoup d'autres musiques cubaines issues de processus similaires de métissage culturel, comme le Son ou le Danzon.  

 

Pendant longtemps, la Rumba reste une musique marginale, expression des sentiments et du vécu de populations situées au bas de l'échelle sociale. Un fait qui se reflète à la fois dans le caractère très informel de ses pratiques, dans les textes de ses chansons - dont le corpus constitue une sorte de chronique de la vie du barrio - et dans sa langue forte et métissée, mélange d'espagnol et de termes d'origine africaine. Considérée par la société dominante comme une forme d'expression vulgaire et licencieuse, pratiquée par des noirs incultes et vaguement dangereux, la Rumba fait alors l'objet d'une forme de stigmatisation et de mépris.

« La danse, c’est la vie» : un entretien avec Johnson Mayet

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Interviews

Originaire de SImageantiago de Cuba, Johnson Mayet est aujourd'hui l'un des plus éminents représentants de la Rumba cubaine en Europe. Né en 1972, il a fait partie pendant plusieurs années de la compagnie Kokoye, avant de s'installer en Slovénie où il réside depuis maintenant trois ans, participant à de nombreux festivals en Europe.

J'avais réalisé un premier entretien avec lui durant l'un de mes séjours à Santiago de Cuba en 2010. J'ai pu récemment compléter ce texte et le mettre à jour à l'occasion de sa venue au festival Caribandanza d'Argenteuil. J'y ai retrouvé le  Johnson que j'aime, avec sa danse à la fois nerveuse, rapide et légère, son amour rayonnant pour l'art Rumbero, son empathie chaleureuse pour le talent de ses collègues, sa manière à la fois poétique et profonde de parler de la danse cubaine. Bref, non seulement un artiste, mais aussi un idéaliste auquel je laisse maintenant la parole.

Mille salsas pour une seule planète

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Danse

Fortement identifiée à ses origines caribéennes, la Salsa (on devrait plutôt la famille constamment recomposée des Salsas) reflète en fait la diversité culturelle des villes qui l'accueillent et des groupes sociaux qui la dansent autour du monde. Le e-livre  « Les salsas du monde ou les chemins de la diversité », rédigé par Fabrice Hatem, a pour objectif de rendre compte de de fait, à travers un voyage virtuel vers une trentaine de grandes villes salseras de la planète.

Ses conclusions peuvent se résumer en dix idées essentielles, dont certaines concernent davantage les processus à travers lesquels la Salsa se diffuse en se transformant, et d'autres l'état actuel de cette manifestation culturelle, vue à travers les prismes de sa diversité géographique, ethno-sociale ou stylistique.

FC Awards 2012 : Les résultats

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Wiki

Ecrit par l'équipe FC.net
 

Meilleur Album de l'Année 2012 :
Havana D' Primera - Pasaporte

Meilleure Chanson de l'Année 2012 :

Angel Yos Y La Mecanica Loca - A Lo Loco Titi (Album "Lucharé")

Meilleur Chanteur de l'Année 2012 :

Alexander Abreu (du groupe Havana D’Primera)

Meilleure Chanteuse de l'Année 2012 :

Yenisel "Yeni" Valdes (du groupe Los Van Van)

Meilleur Groupe en Live de l'Année 2012 :
Tirso Duarte Y La Mecanica Loca (Tournée Été 2012)

Révélation de l'Année 2012 :

Tirso Duarte Y La Mecanica Loca - (Album "Lucharé")

Meilleure Chanson de Reggaeton de l'Année 2012 :

El Micha - Un Millon (Album "Fuera De Liga" 2012)

 

Une fois de plus nous avons célébré ensemble la Musique Cubaine et nous avons donné notre avis, de façon ludique, en votant pour les FIESTA CUBANA AWARDS 2012 avec un succès égal aux années précédentes.
 

Les Lauréats :

Carlitos Irarragorri : musicien professionnel, mais musicien dans l’âme

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Critiques de CDs

Écrit par Agnes Cuzin le Vendredi, 23 Août 2013.           
Carlitos Irarragorri : musicien professionnel, mais musicien dans l’âme

N’importe quel passionné de culture Cubaine, en se penchant sur ce morceau de terre regorgeant de genres, de rythmes de styles et de talents,  est enivrée, aspirée et tombe «  avec plaisir et sans résistance » dans ce puits luxuriant de musique. 

Ma rencontre avec Carlitos Irarragori, ce musicien de Trinidad, en fut une nouvelle démonstration.

Je connaissais déjà cet artiste, pour l’avoir vu à maintes reprises sur scène avec les orchestres accompagnant les plus grands noms de la musique Cubaine, tels que Celia Cruz, Tito Nieves, Andy Montañez, Isaac Delgado, Alfredo de la Fe, Jose Alberto “El Canario », David Valentin, Jimmy Bosch….Et en Europe, il est surtout connu pour avoir joué avec l'orchestre des Mercadonegro, Corazon Latino et Lariba entre autre.