Marcando la distancia

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'œuvre

Ecrite par Manolito Simonet, cette salsa-timba a été enregistré en 1998 par l'orchestre Manolito Simonet y su trabuco dans l'album Marcando la distancia avec la voix de Sixto Llorente « El Indio ».

Son thème - le nouveau compagnon d'une femme éconduit sans ménagement son prédécesseur qui vient lui chercher querelle - rappelle celui de la chanson Controlate, interprétée, entre autres, par l'orchestre Adalberto Alvarez y su Son.

Fabrice Hatem


 

Ses interprétations par Manolito Simonet y su trabuco

- Dans le Cd Marcando la distancia (1998, version écourtée)

- En concert "live" à La Havane en 2001

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en français

Marcando la distancia
(Manolito Simonet y su trabuco)

Quiero saber que haces en mi casa,
A reclamar lo que ya perdiste,
Si ella tiene lo que no le diste,
Déjala vivir.
Si no supiste darle cariño,
Si no supiste darle tu amor,
Porque te enojas si esta conmigo,
Que culpa tengo yo.
Por el respeto que yo merezco
Fuera de mi casa,
Tu pa' lla' y yo pa' ca' para marcar la distancia.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Tu por tu camino.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Y yo por el mío.
Tu pa' lla' y yo pa' ca' para marcar la distancia.
Ahora resulta que esta mas bella,
Ahora resulta que esta mas gorda,
Tu grave error fue mi amigo,
Tener vista corta.
Ahora quieres reclamar conmigo,
No tengo nada que ver mi amigo,
Si ella escogió su camino,
Déjala vivir.
Por el respeto que yo merezco
Fuera de mi casa,
Tu pa' lla' y yo pa' ca' para marcar la distancia.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Tu por tu camino.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Y yo por el mío.
Tu pa' lla' y yo pa' ca' para marcar la distancia.
Te repito.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Vete echando cuando quieras.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Que no te puedo ni ver.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Te lo digo a mi manera.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.'
Por que aquí esta mi mujer.
Mira tu.
Tu para aquí, yo para allá, no no,
Vete echando mi compadre,
Te repito que te vayas ya,
Que te pongo, que te pongo,
Bueno, vete echando.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'. (rép.)
Candela.
Deja eso.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'. (rép.)
Ella a mi, se que te ha dicho
Que lo que paso, paso.
Ella mil veces me ha dicho a mi, mira,
Que lo que paso, paso,
Que lo tuyo es un capricho negro,
Que hace tiempo termino,
Que lo tuyo es un capricho, te repito,
Que hace tiempo termino.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Pa' la calle,
Fuera.
Pa' la calle.
Fuera de mi casa.
Vete echando que no te puedo ni ver.
Pa' la calle, fuera de mi casa.
Que no, que si, vete cuando quieras.
Pa' la calle, te lo digo a mi manera,
Fuera de mi casa.
Fuera, pero fuera, vete echando.
Pa' la calle, vete vete inmediatamente de aquí,
Fuera de mi casa,
Vete vete por ahi.
Eh, pa' la calle, alaroye, fuera de mi casa, opa.
Pa' la calle, fuera de mi casa. (bis)
Pa' la calle.
Fuera de mi casa.

(Version légèrement différente et plus longue que celle proposée en lien)

Fuera de mi casa, fuera fuera. (bis)
Fuera de mi casa. (rép.)
Supe que andabas diciendo
Que yo no la merecía.
Supe que andabas diciendo
Que yo no la merecía.
La verdad no me merezco
Semejante cobardía.
Tu la dejaste ir
Y yo la guarde en mi pecho.
Tu la dejaste ir
Y yo la guarde en mi pecho.
Y ahora con que derecho
Me la vienes a exigir.
Y ahora con que derecho, mira tu,
Me la vienes a exigir.
Dale echando,
Pa' la calle, fuera de mi casa.
Es que no te puedo ni ver, compay.
Pa' la calle, fuera de mi casa.
Fuera, fuera,
Fuera, fuera, vete, vete.
Pa' la calle, fuera de mi casa.
Yo se lo que te pasa.
Pa' la calle, fuera de mi casa.
Vete pronto de mi casa.
Pa' la calle, fuera de mi casa.
Tu para aquí, yo para allá.
Pa' la calle, fuera de mi casa. (bis)
Tu pa' lla' y yo pa' ca', para marcar la distancia.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Vete echando cuando quieras.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Pero vete a tu manera, mira.
Tu pa' lla' y yo pa' ca'.
Tu para aquí, yo para allá.

Garde tes distances
(Traduction de Fabrice Hatem)

Je voudrais savoir ce que tu fais chez moi
A réclamer ce que tu as déja perdu
Si elle a trouvé ce que tu ne lui as pas donné,
Laisse-la vivre.
Si tu n'a pas su lui donner de tendresse
Si tu n'as pas su lui donner ton amour,
Pourquoi cette colère parce qu'elle est avec moi
De quoi suis-je coupable ?
Pour le respect que je mérite
Hors de ma maison,
Toi par là-bas, moi par ici pour marquer la distance.
Toi par là-bas, moi par ici.
Prends ton chemin.
Toi par là-bas, moi par ici
Et moi je prends le mien.
Chacun de son côté pour marquer la distance.
Maintenant, elle est devenue plus belle,
Maintenant le résultat c'est qu'elle est moins maigre,
Ta grave erreur a été mon alliée,
D'avoir la vue aussi courte.
Maintenant tu veux me faire des histoires,
Je n'ai rien à y voir, mon ami,
Si elle a choisi son chemin,
Laisse-la vivre.
Pour le respect que je mérite
Hors de ma maison,
Toi par là-bas, moi par ici pour marquer la distance.
Toi par là-bas, moi par ici.
Tu prends ton chemin.
Toi par là-bas, moi par ici.
Er moi je prends le mien.
Toi par là-bas, moi par ici pour marquer la distance.
Je te répète !
Toi par là-bas, moi par ici.
Vas t'en, vas où tu veux.
Toi par là-bas, moi par ici.
Je ne veux pas te voir.
Toi par là-bas, moi par ici.
Je te le dis à ma manière.
Toi par là-bas, moi par ici.
Parce qu'ici, elle est ma femme.
Regarde.
Toi par ici ; moi par là-bas, non non,
Vas-t'en au diable, mon ami,
Je te répète de t'en aller, là,
Je te le dis bien clairement,
Voila, vas t'en au diable.
Toi par là-bas, moi par ici
C'est chaud.
Laisse cette histoire.
Toi par là-bas, moi par ici
Elle est à moi, je sais qu'elle te l'a dit
Ce qui est fini, est fini.
Elle me l'a dit mille fois à moi, écoute,
Que ce qui est fini, est fini,
Que ce que tu fais n'est qu'un coup de tête,
Que c'est fini depuis longtemps,
Que ce que tu fais n'est qu'un coup de tête, je répète,
Que c'est fini depuis longtemps.
Toi par là-bas, moi par ici.
A la rue,
Dehors.
A la rue.
Hors de ma maison.
Vas au diable, je ne veux plus te voir.
A la rue, hors de ma maison.
Oui, non, tu peux t'en aller quand tu veux.
A la rue, je te le dis à ma manière,
Hors de ma maison.
Dehors, mais dehors, vas au diable.
A la rue, vas t'en immédiatement d'ici,
Hors de ma maison,
Vas t'en au diable.
Allez, dans la rue, hors de ma maison, hop la.
A la rue, hors de ma maison
A la rue.
Hors de ma maison.

(Version légèrement différente et plus longue que celle proposée en lien)

Hors de ma maison, dehors, dehors
Hors de ma maison
Se sais que tu as dit partout
Que je ne la méritais pas.
Se sais que tu as dit partout
Que je ne la méritais pas.
La vérité c'est que je ne mérite pas
Une telle lâcheté.
Tu l'as laissé aller
Je l'ai accueillie sur ma poitrine
Tu l'as laissé aller
Je l'ai accueillie sur ma poitrine
Et maintenant, de quel droit
Tu viens me la réclamer.
Et maintenant, de quel droit, regarde,
Tu viens me la réclamer.
Aller, casse-toi,
A la rue, hors de ma maison.
Je ne peux pas te voir, l'ami,
A la rue, hors de ma maison.
Dehors, dehors,
Dehors, dehors, vas t'en, vas-t'en.
A la rue, hors de ma maison.
Je sais ce qui t'arrrive.
A la rue, hors de ma maison.
Vas-t'en vite de ma maison.
A la rue, hors de ma maison.
Toi par ici, moi par là bas.
A la rue, hors de ma maison
Toi par là-bas, moi par ici pour marquer la distance.
Toi par là-bas, moi par ici.
Vas au diable, vas où tu veux.
Toi par là-bas, moi par ici.
Mais vas- t'en comme tu veux, écoute.
Toi par là-bas moi par ici.
Toi par ici, moi par là-bas.

Références complémentaires

- Biographie de Manolito Simonet

- Analyse détaillée de l'œuvre de Manolito Simonet

- Entretien avec Manolito Simonet (en espagnol)


[1] Le texte est basé sur la version de l'album Marcando la distancia proposée en lien. Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.