Contrapunto Musical

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

Contrapunto musical

Composée par Luis Spice Santiago et Tere Santiago, cette Salsa fut enregistrée en 2000 par Celia Cruz dans l'Album Siempre viviré.

Elle se présente comme une amusante affirmation de l'unité des rythmes musicaux Caraïbes, au delà leur apparente diversité et de leur évolution au cours du temps.

Ce point de vue est d'ailleurs illustré par la structure musicale de la chanson elle-même, qui commence comme une guaracha et se termine comme un son. Elle justifie ainsi son titre de « Contrepoint musical », tout en nous montrant par la pratique que la Salsa qu'est une « sauce », un « mélange » de différents rythmes tropicaux un peu modernisés. Et en permettant aussi à Celia Cruz de revendiquer une fois de plus son enracinement dans la tradition musicale populaire des Caraïbes.

Les critiques ne s'y sont d'ailleurs pas trompés, puisque c'est dans la catégorie "Meilleur album tropical traditionnel" que l'album Siempre Viviré a obtenu en 2001 le Latin Grammy Award.

Fabrice Hatem

 

Ses interprétations par Celia Cruz

 

- Dans le clip vidéo tiré de l'album Siempre viviré (2000)

Ses paroles en espagnol
Sa traduction en français

Contrapunto musical
(Luis Spice Santiago, Tere Santiago)

Caballeros esto no es para pelear,
Y para que nadie diga
Que está mejor que el otro.

Yo soy la guaracha,
También soy el son,
Ritmo Caribeño de mi tierra son. (bis)

Yo sé que soy la guaracha,
También soy ritmo moruno ;
Ahijado del guaguancó,
Pariente del son montuno.

Yo soy la guaracha,
También soy el son,
Ritmo Caribeño de mi tierra son (bis).

La guaracha le contaba,
Una vez al cha-cha-cha ;
Que su hermanito el merengue,
Una danza iba a bailar.

Yo soy la guaracha,
También soy el son,
Ritmo Caribeño de mi tierra son. (bis)

La bomba, cumbia y la plena,
Empezaron a chismear ;
Porque ellos no se explicaban,
Como se ha colgado el rap.

Yo soy la guaracha,
También soy el son,
Ritmo Caribeño de mi tierra son. (bis)

El bochinche que tenían,
El bolero y la guajira ;
Porque en ritmos Caribeños
Se coló la batería.

Yo soy la guaracha,
También soy el son,
Ritmo Caribeño de mi tierra son. (bis)

Seguro que si !

Padre y madre son los mismos,
De los ritmos que engalana ;
Son una misma familia,
Se los canta esta Cubana[1].

Yo soy la guaracha,
También soy el son.

(Instrumental)

No son celos,
Es un contrapunto musical.

Ya te lo dije al principio,
Que esto no es para pelear,
Esto es un contrapunto musical.

Que no son celos,
Es un contrapunto musical.

Santo Domingo, Cuba y Puerto Rico,
Son un Caribe
Y al rap le dan un pedacito.

Que no son celos,
Es un contrapunto musical.

No debemos tener celos
De estos ritmos Caribeños ;
Pertenecen a nosotros,
Y le gusta al mundo entero.

Que no son celos,
Es un contrapunto musical.

Yo soy la guaracha,
Yo soy el son,
Yo soy la rumba,
Soy el danzón,
Contrapunto !

Es lo mas lindo que esa gente tiene !
Azúcar !

Sabor...
Ay, Dios mio,que sabroso...

Es un contrapunto musical (bis)

Que no son celos,
Es un contrapunto musical.

Vamos a gozar !

Contrepoint musical
(Traduction de Fabrice Hatem)

Mes chers amis, il ne faut pas vous disputer
Car personne ne peut prétendre
Que l'un serait meilleur que l'autre.

Je suis la guaracha
Et je suis aussi le son
Rythme caraïbe de ma terre, ils sont.

Je sais, je suis la guaracha
Mais je suis aussi un rythme des maures
Adopté par le guaganco
Et parent du son montuno.

Je suis la guaracha
Et je suis aussi le son
Rythme Caraïbe de ma terre, ils sont.

La guaracha a raconté
Un jour au cha cha cha
Que son petit frère le merengue
Fut une fois danser au bal.

Je suis la guaracha
Et je suis aussi le son
Rythme Caraïbe de ma terre, ils sont.

La bomba cumbia et la plena
Commencèrent faire des cancans
Parce qu'elles ne comprenaient pas
Qu'il soit copain avec le rap.

Je suis la guaracha
Et je suis aussi le son
Rythme Caraïbe de ma terre, ils sont.

Et la tête que faisaient
Le bolero et la guajira
En voyant dans les rythmes caraïbes
Se mettre la batterie !

Je suis la guaracha
Et je suis aussi le son
Rythme Caraïbe de ma terre, ils sont.

Pour sur que oui !

Ils ont les mêmes pères et mères
Ces rythmes, quelle bonne nouvelle,
Ils sont une même famille
Et c'est cette cubaine qui les chante

Je suis la guaracha
Et je suis aussi le son.

(Instrumental)

Pas de jaloux,
C'est un contrepoint musical.

Je te l'ai déjà dit au début,
Il ne faut pas vous disputer
C'est un contrepoint musical.

Pas de jaloux,
C'est un contrepoint musical.

Saint-Domingue, Cuba et Porto Rico
Sont une seule Caraîbe
Et au rap ils font un petit cadeau.

Pas de jaloux,
C'est un contrepoint musical.

Nous ne devons être jaloux
De ces rythmes Caraïbes
Ils nous appartiennent à tous
Et ils plaisent au monde entier.

Pas de jaloux,
C'est un contrepoint musical.

Je suis la guaracha
Je suis le son
Je suis la rumba
Je suis le danzon.
Contrepoint !

C'est ce que ces gens ont de meilleur
Azucar !

C'est bon...
Ah, mon Dieu que c'est bon...

C'est un contrepoint musical.

Pas de jaloux,
C'est un contrepoint musical.

Allons nos amuser !

Références complémentaires

- Dossier multimédia du Smithonian Institute sur Celia Cruz

- Biographie en français de Célia Cruz

- Paroles de la chanson en espagnol

- Article sur les diverses formes de la musique populaire cubaine



[1] Celia Cruz fait ici référence à elle-même.