El dia de mi suerte

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'œuvre

C'est en 1967 que le tromboniste et directeur d'orchestre Willie Colónproposa au jeune chanteur Héctor Lavoe d'intégrer son groupe. Pendant les six ans que dura leur collaboration, ils ont publié une dizaine d'albums qui ont joué un rôle fondamental dans la consolidation du genre « Salsa », comme La Gran Fuga, Cosa Nostra, El Juicio, ou encore les deux volumes de Asalto Navideño.

La chanson El dia de mi suerte fait partie du dernier d'entre eux, Lo Mato, enregistré en 1973. Sa thématique - celle d'une homme dont la vie est gâchée par la misère et la malchance est assez caractéristique du style de la « Salsa engagée », dont Willie Colón est l'un des premiers et des plus illustres représentants.

Rendue célèbre par la voix d'Héctor Lavoe, cette salsa a ensuite été reprise par de nombreux autres chanteurs, tout particulièrement Marc Anthony.


Fabrice Hatem



Ses interprétations

 

- Par Héctor Lavoe (interprétation n°1)

- Par Héctor Lavoe (interprétation n°1)

- Par Marc Anthony

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en français

El dia de mi suerte
(Willie Colon /Hector Lavoe)

Pronto llegará, el día de mi suerte
Sé que antes de mi muerte
Seguro que mi suerte cambiará... (bis)

Cuando niño mi mamá se murió (ban ban)
Solito con el viejo me dejó
Me dijo sólo nunca quedarás (ban ban)°
Porque el no esperaba una enfermedad.
A los diez años papá se murió (eh eh)
Se fue con mamá para el más allá
Y la gente decían al verme llorar
No llores nene que tu suerte cambiará
Y ¿cuándo será ?

Pronto llegará,...

Esperando mi suerte quedé yo(ban ban)
Pero mi vida otro rumbo cogió
Sobreviviendo en una realidad (ban ban)
De la cual yo no podía ni escapar.
Para comer hay que buscarse el réal (eh eh)
Aunque sé regla de esta sociedad
A la cárcel te escribe mi amistad
No te apures que tu suerte cambiará
Oye verás.

Pronto llegará,...

Ahora me encuentro aquí en mi soledad (ban ban)
Pensando qué de mi vida será
No tengo sitio dónde regresar (ban ban)
Y tampoco a nadie quiero ocupar.
Si el destino me vuelve a traicionar (eh eh)
Te juro que no puedo fracasar
Estoy cansado de tanto esperar
Y estoy seguro que mi suerte cambiará
Y ¿cuándo será ?

Pronto llegará,...

Sufrí la parte de mi vida ya (ban ban)
Sin un complejo de inferioridad
Por eso no me canso de esperar (ban ban)
Pues un día Dios a mi me ayudará.
Y el día que eso suceda escuche usted (eh eh)
A todo el mundo yo le ayudaré
Porque tarde o temprano usted verá
Cómo el día de mi suerte llegará
Y ya lo verá.

Pronto llegará,...

Muchas veces me pongo a contemplar (ban ban)
Que yo nunca a nadie le he hecho mal
Por qué la vida así me ha de tratar (ban ban)
Si lo que busco es la felicidad.
Trato de complacer la humanidad (eh eh)
Pero mi dicha aqui ha sido fatal
No pierdo la esperanza de luchar
Y seguro que mi suerte cambiará
Pero ¿cuándo será ?

Pronto llegará,...

Esperando la vida he de pasar (ban ban)
Este martirio no podré aguantar
Y pregunto hasta cuando durará (ban ban)
Tal vez si lo podré sobrellevar
Si el destino me vuelve a traicionar (eh eh)
Te juro que no puedo fracasar
Estoy cansado de tanto esperar
Y estoy seguro que mi suerte cambiara
Pero ¿cuando será ?

Le jour de ma chance
(Traduction de Fabrice Hatem)

Le jour de ma chance, il va bientôt venir,
Parce que je sais bien qu'avant de mourir
Pour sur, oui, que mon sort va changer...

Ma maman est morte quand j'étais tout petit,
Alors avec mon vieux j'ai continué ma vie
« Tu n' seras jamais seul » c'est ce qu'il m'a dit
Car il ne comptait pas avec la maladie.
Quand j'ai eu dix ans, papa partit aussi
Pour rejoindre maman, là-haut au Paradis.
Et les gens me disaient en me voyant pleurer
Ne pleure pas petit, car ton sort va changer
Et quand ça, dis ?

Le jour de ma chance...

J'ai commencé à attendre ma chance
Mais dans la vie, ce fut une autre danse.
Il fallait survivre dans une réalité
A laquelle je ne pouvais pas échapper
Pour manger, il faut trouver du blé
J'ai dû subir les règles de cette société
Depuis la prison, je t'envoie mes amitiés
Mais je ne m'inquiète pas, car mon sort va changer
Tu vas voir ...

Le jour de ma chance...

Dans ma solitude je suis emmuré
Ce que sera ma vie, je n'ose pas y penser
Parce que je n'ai nulle part où aller
Et que je ne veux personne enquiquiner
Même si le destin finit par me planter
Je te jure que je ne peux pas échouer
Je suis fatigué de tant espérer.
Mais je suis sur que mon sort va changer.
Mais quand ça, eh ?

Le jour de ma chance...

Une partie de ma vie, j'en ai bien bavé
Sans aucun complexe d'infériorité
Aussi je ne me fatigue pas d‘espérer
Car je sais qu'un jour le bon Dieu va m'aider.
Et quand ça m'arrivera, écoutez,
Moi j'aiderai le monde entier.
Parce tôt ou tard vous verrez
Que mon jour de chance, il va bien arriver.
Oh, oui, vous verrez.

Le jour de ma chance...

Bien souvent, moi je me mets à penser
Que je n'ai fait de mal à personne, jamais
Pourquoi la vie doit ainsi me traiter ?
Ce que je cherche c'est seulement la félicité
J'essaye de rendre service à l'humanité
Mais la chance ne m'a jamais aidé.
Je n'ai pas perdu l'envie de lutter
Car suis sur que mon sort va changer
Mais quand, eh ?

Le jour de ma chance...

La vie doit se passer à attendre
Ce martyr je ne pourrai le supporter
Et je me demande combien il va durer
Et si je vais finalement m'en tirer
Ou si le destin finira par me planter.
Je te jure que je ne peux par échouer
Je suis fatigué de tant espérer.
Et je suis sur que mon sort va changer
Mais quand ça, eh ?
Références complémentaires

- Autre fiche technique sur El dia de mi suerte



[1] Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.