El diablo colora'o

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'œuvre

Cette Timba d'inspiration guarija (campagnarde) été composée par Manolito Simonet a été enregistré en 2001 dans l'album Se romperion los termometros avec les voix de Sixto Llorente "El indio" et Ricardo Amaray accompagnés par Carlos Calunga et David Bencomo.

La chanson reprend ici le thème, vieux comme la Bible, de la femme tentatrice, possédée par le démon, mais présentée dans sa version tropicale : celle d'une mulâtresse à la démarche provocante. Plus précisément, El Diablo Colorado est un personnage du folklore cubain, qui, sans être véritablement maléfique, peut attirer beaucoup d'ennui à ceux qui se trouvent sur son chemin, du fait de son caractère facétieux et imprévisible. Une sorte de farfadet tropical...

La valeur de ce texte tient au double niveau d'interprétation qu'il propose avec finesse : sous couvert de nous replonger dans le monde des superstitions villageoises d'autrefois, c'est effet un personnage féminin bien vivant, comme on en rencontre aujourd'hui beaucoup dans rues des villes cubaines, contre lequel il nous met en garde...

Fabrice Hatem[1]

Ses interprétations par Manolito Simonet y su trabuco


- Dans le CD Se romperion los termometros (2001)

Ses paroles en espagnol[2]

Sa traduction en français

El Diablo Colora'o
(Manolito Simonet)

La mulata que viene llegando,
La que tiene al pueblo alborotao'
Tiene un movimiento que se nota
Y su mirada provoca,
A todo el que se ha acercao'
La que tiene un tiempo diferente,
Pero dice mucha gente
Que hay que andarse con cuidado..
Dicen que es un Diablo Colorao'.

Cuando pasa, todos se estremecen
Por su aroma que enloquece,
Por su cuerpo estructural,
Pero dice mucha mucha gente
Que hay que andarse con cuidado..
Dicen que es un Diablo Colorao'.

La mulata que viene llegando,
La que tiene lindo caminao',
La que mira así de lao',
La que se pone ese vestido negro,
La que tiene un tiempo diferente,
Pero dice mucha gente
Que hay que andarse con cuidado..
Dicen que es un diablo colorao'.

Ten cuidao !
Que es el Diablo Colorao !

(Improvisation non reproduite)

Le Diable de Couleur
(Traduction de Fabrice Hatem)

La mûlatresse qui vient par ici
Celle qui rend fou tout le village
A une démarche que l'on remarque
Et un regard qui provoque
Tous ceux qui s'approchent d'elle
Elle a un rythme bien à elle
Mais beaucoup de gens disent
Qu'il vaut mieux se méfier d'elle ...
On dit que c'est un Diable de Couleur.

Quand elle passe, tous frémissent
Pour son parfum qui rend fou
Pour son corps sculptural
Mais beaucoup de gens disent
Qu'il vaut mieux se méfier d'elle ...
On dit que c'est un Diable de couleur.

La mûlatresse qui vient par ici
Celle qui a une jolie démarche
Celle qui regarde ainsi de côté
Celle qui s'habille tout en noir
Elle a un rythme bien à elle
Mais beaucoup de gens disent
Qu'il vaut mieux se méfier d'elle ...
On dit que c'est un Diable de couleur.

Attention !
C'est le Diable de Couleur !

(Improvisation non traduite)

Références complémentaires

- Biographie de Manolito Simonet

- Présentation du CD Se rompieron los termometros

- Analyse détaillée de l'œuvre de Manolito Simonet

[1] Remerciements à Juan Carlos « Papucho » Pedroso.
[2] Le texte est basé sur la version du CD Se rompieron los termometros proposée en lien. Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.