El Todo Poderoso

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'œuvre

Cette étrange salsa d'inspiration mystique et chrétienne, composée par Wille Colón, a été enregistrée dans le premier album solo de Héctor Lavoe, La Voz, publiée en 1975.

Son thème a priori un peu surprenant pour des auditeurs vivant dans des sociétés européennes sécularisées, et où il est parfois de bon ton d'afficher une certaine distance par rapport aux croyances religieuses traditionnelles, montre a contrario la force qu'a conservé la foi catholique en Amérique Latine.

J'avais d'ailleurs moi-même été témoin de ce fait lors de mes récents voyages à Cuba, et notamment d'une visite à l'Eglise de la Virgen de la Caritad del Cobre, près de Santiago de Cuba. L'expression de la ferveur catholique semblait y faire très bon ménage avec les rythmes tropicaux...

Fabrice Hatem




Ses interprétations par Héctor Lavoe


- Dans l'album La Voz (1975)

- En concert au Mexique (1978)

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en français

El Todo Poderoso
(Willie Colón / Héctor Lavoe)

Ay, como lo escupieron
Cómo lo empujaron
Cómo lo llevaron
A crucificar.

Si viéramos bien al mundo
Y a nuestros pueblos hermanos
No existiera lo rotundo
Ni existiera la creencia
Cada cabeza es un mundo.

Todos tenemos problemas
Que tienen su solución
Sin pensar que el de la muerte
De eso se encarga el Señor.

Es el que todo lo sabe
Es el que todo lo ve
No conoce el egoísmo
Ni actúa de mala fe.

Todopoderoso es el Señor,
El Todopoderoso es el Señor.

Ay en el calvario fue puesto
Y alli fue crucificado
La sentencia fue de Herodes
Y firmada por Pilatos.

Es el que todo lo sabe
Es el que todo lo ve
No conoce el egoísmo
Ni actua de mala fe.

Si vierameos bien al mundo
Y a nuestros pueblos hermanos
No existiera lo rotundo
Ni existiera la crencia
Cada cabeza es un mundo.

Oye después que lo escupieron
Y después que lo empujaron
Todito lo que le hicieron
Fueron todos perdonados.

Padre nuestro que estas en el cielo
Libranos de todo mal
Y cuidanos de las manos
Que nos quieren acabar.

Es, ese el que to lo sabe
Es ese que to lo ve
No conoce el egoísmo
Ni actua de mala fe.

Le Tout-Puissant
(Traduction de Fabrice Hatem)

Ah, comme ils l'ont insulté
Comme ils l'ont bousculé
Comme ils l'ont amené
A la cruxifixion.

Si le monde tournait rond
Tous les peuples seraient frères
Le fanatisme n'existerait pas
La crédulité n'existerait pas
Chaque esprit est un monde.

Nous avons tous des problèmes
Qui ont leur solution
Sans penser que de la Mort
Se chargera notre Seigneur.

Il est celui qui tout sait
Il est celui qui tout voit
L'égoïsme, il ne connaît pas
Il n'agit pas de mauvaise foi.

Tout-puissant est le Seigneur,
Le Tout puissant est le Seigneur.

Ah, au calvaire il fut amené
Et là il fut crucifié
Hérode dicta la sentence
Elle fut confirmée par Pilate.

Il est celui qui sait tout
Il est celui qui voit tout
Il ne connaît pas l'égoïsme
Il n'agit pas de mauvaise foi.

Si le monde tournait rond
Tous les peuples seraient frères
Le fanatisme n'existerait pas
La crédulité n'existerait pas
Chaque esprit est un monde.

Ecoutez, après qu'ils aient insulté
Après qu'ils l'aient maltraité
Avec tout ce qu'ils lui ont fait
Ils ont été tous pardonnés.

Nôtre Père qui êtes aux cieux
Libérez-nous de tous mal
Et protégez-nous-nous des mains
Qui veulent nous faire du mal.

Il est celui qui sait tout
Il est celui qui voit tout
Il ne connaît pas l'égoïsme
Il n'agit pas de mauvaise foi.

Références complémentaires

- Une bio-discographie de Héctor Lavoe

- Une biographie en français de Héctor Lavoe



[1] Paroles basées sur la version de l'album La voz(1975). Les paroles interprétées par le chœur figurent en italiques.