Gotas de lluvia

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'oeuvre

Composée par Taty Maldonaldo, cette salsa a été enregistrée par Le Gran Combo de Puerto Rico en 1982 dans l'album Nuestro Aniversario, avec la voix de Jerry Rivas, édité à l'occasion du 20ème anniversaire de l'orchestre.


La vision de la Femme par le Gran Combo semble hésiter au fil de son répertoire entre deux extrêmes également caricaturaux : d'une part, le dénigrement d'épouses ou d'amantes concrètes et quotidiennes, présentées comme jalouses, possessives et coléreuses (Mujer Celosa, Me liberé) ; d'autre part, l'idéalisation lyrique de la Femme abstraite ou courtisée, parée de toutes les qualités (Azuquita pal Café).


La chanson Gotas de lluvia appartient évidement à cette seconde catégorie : la femme aimée - qui, pour une fois est aussi la compagne du locuteur - est « divine », c'est une reine, si elle s'en va l'homme ne pourra continuer à vivre, etc., etc.

Reste à espérer que, la lassitude venant, notre héros masculin ne reprendra pas ses mauvaises habitudes (fréquentation nocturne assidue des cafés, liaisons avec d'autres femmes...), transformant en peu de temps notre « femme divine » en harpie jalouse, frustrée et déchaînée, comme dans Mujer Celosa. Il ne resterait plus alors comme ultime ressource à notre inconséquent cœur d'artichaut qu'à se « libérer » (Me liberé) pour recommencer le cycle....

Fabrice Hatem

Ses interprétations par El Gran Combo de Puerto Rico


- Dans l'album Nuestro Anniversario (1982)
Ses paroles en espagnol[1]
Sa traduction en français
Gotas de lluvia
(Taty Maldonaldo)

Como una gota de lluvia que va cayendo
Sobre una roca, una roca dejando huellas
Así eres tu, mujer divina
Que va dejando en mi vida huellas de pasión

Si tu te vas
Yo no sé que voy a hacer
Sin tus caricias
Tus besos y tu amor
Solo sé
Que tu has dejado huellas
Que son difícil,
Difícil de borrar
Reina mía yo
Solo sé
Que tu has dejado huellas
Que son difícil
Difícil de borrar (bis)

No me hagas padecer
El día que tu te vayas ese día moriré
No me hagas padecer
Tu no me dejes ahora boba[2]
Ahora es cuando es
No me hagas padecer
Todo lo que ansío es tan dulce
Tan, tan dulce como tu
No me hagas padecer
Como fue[3]... yo
No sé decirte como fue
No me hagas padecer
Yo solo sé que ha primera vista
De ti me enamoré
No me hagas padecer
Si no eres tu mi negra
Nadie podrá ser
No me hagas padecer
Parece que fue ayer
Que eras mi novia
Ahora mi mujer
No me hagas padecer
Tu no me hagas
Tu no me hagas
China padecer

No me hagas padecer
Siento que voy por las nubes
Tu no me dejes caer
No me hagas padecer
Como podré reina mía expresar este amor,
Amor, amor, amor, amor, amor,
No me hagas padecer
Amor, amor que me da la vida
No me hagas padecer
Eres parte de mi vida
Mujer divina, divina mujer
No me hagas padecer
Que linda, que rica, que buena,
Que bella, que dulce te ves
No me hagas padecer
Sin tu querer no sé que hacer
Gouttes de pluie
(Traduction de Fabrice Hatem)

Comme une goutte de pluie qui tombe
Sur un rocher, sur un rocher en laissant sa trace
Tu es ainsi, femme divine,
Qui laisse dans ma vie des empreintes de passion

Si tu t'en vas
Je ne sais ce que je vais faire
Sans tes caresses
Sans tes baisers d'amour
Je sais seulement
Que tu as laissé des traces
Qui sont difficiles
Difficiles à effacer
Ma reine,
Je sais seulement
Que tu as laissé des traces
Qui sont difficiles
Difficiles à effacer

Tu ne me fais pas souffrir
Le jour où t'en iras, ce jour-là je mourrai
Ne me fais pas souffrir
Ne me laisse pas maintenant, petite sotte
Maintenant c'est tout le temps
Ne me fais pas souffrir
Tout ce que je désir est si doux
Si doux comme toi
Ne me fais pas souffrir
Comment c'est arrivé...moi
Je ne sais te dire comment c'est arrivé
Ne me fais pas souffrir
Je sais seulement qu'au premier regard
Je suis tombé amoureux de toi
Ne me fais pas souffrir
Si toi tu n'es pas ma chérie,
Personne ne pourra l'être
Ne me fais pas souffrir
J'ai l'impression que c'était hier
Que tu étais ma fiancée
Maintenant tu es ma femme
Ne me fais pas souffrir
Ne me fais pas cela
Ne me fais pas cela
Ma chérie, souffrir

Ne me fais pas souffrir
Je sens que je vole vers les nuages
Ne me laisse pas tomber
Ne me fais pas souffrir
Comment pourrais-je, ma reine, exprimer mon amour
Amour, amour, amour, amour
Ne me fais pas souffrir
Amour, amour que me donne la vie
Ne me fais pas souffrir
Tu es une partie de ma vie
Femme divine, divine femme
Ne me fais pas souffrir
Tu es belle, agréable, bonne,
Comme tu es belle, comme tu es douce,
Ne me fais pas souffrir
Sans ton amour je ne sais que faire
Références complémentaires

- Présentation générale du Gran Combo de Puerto Rico(en anglais)

- Dossier très complet sur le Gran Combo de Puerto Rico (en français)

- Discographie intégrale du Grand Combo de Puerto Rico (en espagnol)


[1] Le texte est basé sur la version de l‘album Nuestro Aniversario. Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.
[2] Boba : idiote, imbécile : En français, c'était un peu fort.
[3] Il s'agit peut-être ici d'une référence à la chanson de Beny Moré Como Fué.