La sandunguita

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées


ImageL'œuvre

Cette chanson de Timba, composée par Alain et Gradielo Perez, a été enregistrée en 1998 par Issac Delgado dans son album La primera Noche. Le chanteur en a ensuite fait plusieurs reprises, comme par exemple dans son album Grandos Exitos de 2000.

Le texte de cette salsa au rythme particulièrement entraînant est censée nous présenter les mérites d'une nouvelle danse, appelée La Sandunguita (terme que l'on pourrait traduire par « la petite fêteuse » ou « la petite fêtarde). Mais, en l'occurrence, son rythme ne distingue apparemment pas beaucoup de celui d'une Salsa traditionnelle. Cet artifice narratif est régulièrement utilisé par les compositeurs cubains, comme par exemple encore récemment par Pupy dans La machucadera. Il peut être considéré comme une sorte d'hommage, peut-être en partie inconscient tant la chose doit paraître naturelle là-bas, à l'extraordinaire inventivité de la musique cubaine, d'où naissent régulièrement de nouveaux styles de danse qui souvent conquièrent ensuite le monde (Mambo, Cha cha cha, Pilon, Mozambique, Salsa, reggaeton, etc.).

Fabrice Hatem



Ses interprétations par Issac Delgado


- En « live » (concert à Stockholm en 2006)

-
En « live » (concert à la Havane)

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en Français

La Sandunguita[2]
(Alain Perez / Gradielo Perez)

Ay la sandunguita, que es lo que tiene
Que si te da no se te quita
La sandunguita no es un catarro
No es una fiebre, no es malestar
No deja roncha no causa daño eruption cutanne
La sandunguita es para bailar
Ay la sandunguita, que es lo que tiene
Que si te da no se te quita
Allá en el monte, la sandunguita
Se baila bueno y sin na' ni na'
La fiesta empieza por la mañana
Y se termina en la madruga
Ay la sandunguita, que es lo que tiene
Que si te da no se te quita
La sandunguita, se baila así
Un paso adelante y un paso atrás
Manos arriba mueve los hombros
Dando cintura sin descanzar
Ay la sandunguita, que es lo que tiene
Que si te da no se te quita
Vaya, llegaron los metales de la salsa.

(Instrumental)

Ay la sandunguita, que es lo que tiene
Que si te da no se te quita
Este es el baile que empieza en la noche
Y se termina en la mañanita
Ay la sandunguita, que es lo que tiene
Que si te da no se te quita
Para que bailes sabroso este ritmo caliente
Cuando suene la rumbita
Ay la sandunguita, que es lo que tiene
Que si te da no se te quita
Mírala como mueve la cintura
Lo que tiene es azuquita
Ay la sandunguita, que es lo que tiene
Que si te da
Pero que tiene María, que tiene Rosita
La sandunguita
Oye la que baila este ritmo caliente se pone bonita
La sandunguita
Es el baile de los hombres, con la señorita ¡tu ves!
La sandunguita
Ay, arroz con frijoles y papitas fritas
La sandunguita
La sandunguita
La sandunguita
La sandunguita
Que lo que quiere la gente que viene y me grita
La sandunguita
Ay mira como sube, mira como baja la bolita[3]
La sandunguita
El sabor que a mi me dieron ese nadie me lo quita ....
La sandunguita
....

La Sandunguita (petite fêtarde)
(Traduction de Fabrice Hatem)

Ah la sandunguita, qu'est-ce que tu as
Quand on t'a eue, on ne te quitte plus
La sandunguita n'est pas une toux
Ce n'est pas une fièvre, une maladie
Elle ne donne pas de boutons ni ne fait mal
La sanduinguita c'est pour danser
Ah la sandunguita, qu'est-ce que tu as
Quand on t'a eue, on ne te quitte plus
Là-bas dans la forêt, la sandunguita
On la danse bien et sans chi-chis
La fête commence le matin
Et se termine le jour suivant
Ah la sandunguita, qu'est-ce que tu as
Quand on t'a eue, on ne te quitte plus
La sandunguita se danse comme ça
Un pas en avant, un pas en arrière
Les mains en l‘air, on bouge les épaules
On remue les hanches sans repos
Ah la sandunguita, qu'est-ce que tu as
Quand on t'a eue, on ne te quitte plus
Allez, les cuivres de la Salsa sont arrivés.

(Instrumental)

Ah la sandunguita, qu'est-ce que tu as
Quand on t'a eue, on ne te quitte plus
C'est une danse qui commence à la nuit
Et se termine au petit matin
Ah la sandunguita, qu'est-ce que tu as
Quand on t'a eue, on ne te quitte plus
Pour danser ce rythme torride et savoureux
Quand on entend la gentille rumba
Ah la sandunguita, qu'est-ce que tu as
Quand on t'a eue, on ne te quitte plus
Regarde comme bougent les hanches
Tu es toute faite de sucre
Ah la sandunguita, qu'es- ce tu as
Quand on t'a eue
Mais qu'est-ce qu'elle a Maria, qu'est-ce qu'elle a Rosita
La Sandunguita
Ecoutez, celle qui danse ce rythme torride devient bien gentille
La sandunguita
C'est une danse pour les hommes avec les demoiselles
La sanduinguita
Ah, du riz avec haricots et des pommes de terre frites
La sandunguita
La sandunguita
La sandunguita
La sandunguita
Que veulent donc ces gens qui viennent me crier
La sandunguita
Ah regarde comme elle monte, comme elle descend la boule
La sandunguita
La saveur que l'on m'a donné, personne ne me l'enlève...
La sandunguita
....

Références complémentaires

- Une biographie générale de Issac Delgado

- Une analyse approfondie de la vie et de l'œuvre de Issac Delgado

- Une interview avec Issac Delgado (en espagnol)

- Une discographie complète de Issac Delgado

- Deux fiches technique sur l'album La Primera Noche (fiche 1 et fiche 2)


[1] Le texte est basé sur la version du concert « live » de Stockholm proposé en lien. Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.
[2] Littéralement : la petite fêtarde.
[3] Bolita signifie « petite boule », « petite tête ». Ce vers peut donc signifier « regarde comme elle monte et descend, la tête », ou, de manière plus coquine et plus vraisemblable aussi, faire allusion aux mouvements pelviens.