Macusa

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImagePour consulter la traduction de Macusa, cliquez sur le lien suivant : macusa

Macusa est un texte autobiographique de Compay Segundo, puisqu'il parle du grand amour malheureux, de sa jeunesse. Ils s'aimaient, il partit quelques temps pour La Havane. Il revint pour l'enlever et pour l'épouser, elle refusa au dernier moment. Il reparti, le cœur meurtri. Quand il revint, quelques années plus tard, elle était mariée et mère de famille. De cette histoire vécue, qui aurait pu être banale, est né l'un des plus grands chefs d'œuvre du Son Cubain.

Je m'aperçois, en rédigeant cet article, que la vraie Macusa, de son nom Michaela Periche, habitait en plein centre de Santiago de Cuba, au coin des rues San Basile et Padre Pico, c'est-à-dire à 20 mêtres de l'endroit où j'ai moi-même résidé dans cette ville... Encore un miracle de Santiago, dont les rues, les maisons, sont de véritables livres ouverts où l'on peut lire, simplement en marchant, toute l'histoire de la musique cubaine...

Et, depuis l'ancienne maison de Macusa, on pouvait sans doute entendre, le soir, la chanson de Compay Segundo sur laquelle je dansais le Son...

Je vous propose d'écouter Macusa dans une interprétation de Compay Segundo tout en lisant ma traduction.

Fabrice Hatem