Pelo suelto y carretera

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'oeuvre

Cette chanson de salsa romantique a été écrite par Manuel González Hernandez « Manolin » et arrangée par Luis Bu y Dagoberto González. Elle a été interprétée par Manolin dans son album De buena fe paru en 1997, juste un an après le départ du chanteur pour les Etas-Unis.

Dans le texte, Manolin propose tout simplement de servir de consolateur à toutes des auditrices victimes d'un chagrin d'amour. Il leur propose même de les emmener en voyage en Europe pour faire enrager leur amant volage...

Or, des femmes un peu seulettes, il doit y en avoir beaucoup parmi les fans de Manolin. Comment s'étonner alors de son succès auprès du public féminin, ainsi que des nombreuses sollicitations amoureuses qu'il reçoit régulièrement de ses auditrices, comme par exemple celle qui constitue le thème de la chanson Todo fue Mental ?

J'aimerais bien être chanteur de charme...

Fabrice Hatem


Ses interprétations par Manolin

- Dans l'album De buena fé (1997)

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en français

Pelo suelto y carretera
(Manuel González / Luis Bu y Dagoberto González[2])

Dicen que te dejó plantada el sábado en la noche
Lloraba que daba pena
Porque te dejó y se fue
Y cuentan que esa misma noche el tipo la hizo buena
Lo vieron con otra nena
Cayendo el amanecer
Y solita la noche pasó sentada en la escalera
Vestidita esperando por él como una niña buena
Dicen que te dejó plantada el sábado en la noche
Lloraba que daba pena
Porque te dejó y se fue
Salsa !
Cuando el amor
Se siente traicionado
Cuando hay dolor
Porque de tí se han burlado
Se caen las alas del corazón
Se va perdiendo la ilusión
Pues se ha pasado ...
Una noche de amargo sabor
Dicen que te dejó plantada el sábado en la noche
Lloraba que daba pena
Porque te dejó y se fue
Y cuentan que esa misma noche el tipo la hizo buena
Lo vieron con otra nena
Cayendo el amanecer
Y solita la noche pasó sentada en la escalera
Vestidita esperando por él como una niña buena
Y sus ojos tristes y solos
Vieron el amanecer
Llorando toda la noche
Marchitándose por él
Salsa!
Dicen que te dejo plantada el sábado en la noche
Lloraba que daba pena
Y cuenta la leyenda que una noche
Triste y sola la dejaste y te fuiste por ahí [3]
Dicen que te dejó plantada el sábado en la noche
lloraba que daba pena
No está, se fue
Y no queda ni su ausencia [4]
¡Dale mambo!
¡Los chamacos!
Bueno, mira
Y si tu novio te deja
No cojas lucha[5]
Es su problema
Ay mami vete conmigo anda
Pelo suelto ... ¡y carretera!
Y si tu novio te deja
Y si tu novio, mamá
No cojas lucha
Es su problema
Ay mami vete conmigo
Pelo suelto y carretera

Y si tu novio por casualidad
Comete el error de abandonarte
No cojas lucha
Echa pa' alante
Y búscate tu cantante, nené
Y si tu novio te deja
Y si tu novio, mamá
No cojas lucha
Es su problema
Ay mami vete conmigo

Y como dice mi gente, a ver
Pelo suelto y carretera
¡¡Vaya!!
Vete pa' que te respete
Pelo suelto y carretera (rép)
Vete del sábado hasta el lunes
Pa' que te calcule
Pelo suelto y carretera
No venga' el lunes, ven el martes
Pa' que te arrebate
Pelo suelto y carretera
Este marte no, el otro
Pa' que se vuelva loco
Pelo suelto y carretera

Vete conmigo para Europa
Pa que le de una cosa
Pelo suelto y carretera (rép.)

Y como dice mi gente, a ver ...
Vete pa' que te respete
¡¡Vaya!!

(Fin de l'improvisation, très répétitive, non retranscrite)

Cheveux au vent
(Traduction de Fabrice Hatem)

On dit qu'il t'a abandonné ce samedi soir
Elle pleurait à en faire peine
Parce qu'il t'a laissé et qu'il est parti
Et on dit que la même nuit ce type a passé un bon moment
On l'a vu avec une autre fille
Jusqu'au lever du jour
Et elle a passé la nuit toute seule assise dans l'escalier
Toute habillée à l'attendre comme une brave fille
On dit qu'il t'a abandonné ce samedi soir
Elle pleurait à en faire peine
Parce qu'il t'a laissé et qu'il est parti
Salsa !
Quand l'amour
Se sent trahi
Quand il y a de la douleur
Parce qu'on s'est moqué de toi
Alors les ailes du coeur tombent
Les illusions se perdent
Voila ce qui s'est passé
Une nuit à l'amère saveur
On dit qu'il t'a abandonné ce samedi soir
Elle pleurait à en faire peine
Parce qu'il t'a laissé et qu'il est parti
Et on dit que la même nuit le type a passé un bon moment
On l'a vu avec une autre fille
Jusqu'au lever du jour
Et elle passé la nuit toute seule assise dans l'escalier
Toute habillée à l'attendre comme une brave fille
Et ses yeux tristes et solitaires
Ont vu le lever le jour
Après avoir pleuré toute la nuit
Toute fanée, toute flétrie pour lui
Salsa !
On dit qu'il t'a abandonné ce samedi soir
Elle pleurait à en faire peine
Et la légende nous conte qu'une nuit
Tu l'as laissé seule et triste et tu est parti par la-bas
On dit qu'il t'a abandonné ce samedi soir
Elle pleurait à en faire peine
Il n'est pas là; il est parti
Et il ne reste même pas son absence.
Allez, mambo !
Les cuivres !
Bon, écoute ...
Si ton amant t'abandonne
N'en fais pas un drame
C'est son problème
Ah chérie, viens avec moi, vas
Cheveux au vent et sur la route !
Si ton amant t'abandonne
Si ton amant, chérie
N'en fais pas un drame
C'est son problème
Ah chérie, viens avec moi, vas
Cheveux au vent et sur la route !
Si ton amant, par hasard,
Commet l'erreur de t'abandonner
N'en fait pas un drame
Continue de l'avant
Et cherche-toi ton chanteur, petite
Si ton amant t'abandonne
Si ton amant, chérie
N'en fais pas un drame
C'est son problème
Ah chérie, viens avec moi, vas
Et comme on dit par chez moi : on verra
Cheveux aux vents et sur la route !
Allez !!
Vas-t'en pour qu'il te respecte
Cheveux au vent et sur la route !
Vas-t'en du samedi au lundi
Pour le faire bien mariner
Cheveux au vent et sur la route !
Ne reviens pas le lundi, mais le mardi
Pour qu'il s'emporte
Cheveux au vent et sur la route
Pas ce mardi, l'autre
Pour qu'il devienne fou
Cheveux au vent et sur la route
Viens avec moi en Europe
Pour régler ton compte avec lui
Cheveux au vent et sur la route
Et comme on dit par chez moi, on verra...
Vas-t'en pour qu'il te respecte
Vas-y !

(Fin de l'improvisation non traduite)

Références complémentaires

- Sur la carrière artistique de Manolin

- Une interview de Manolin (en espagnol)

[1] Le texte est basé sur la version de l'album De buena fe proposée en lien. Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.

[2] Source du texte espagnol : Abel Robaina et Majela Serrano.
[3] Référence à la chanson sud-americaine « La leyenda del pájaro chogüí » (source : Abel Robaina, Majela Serrano)
[4] Référence à la chanson « Se fue » de Raúl Torres (source : Abel Robaina, Majela Serrano)
[5] Cojer lucha : accomplir une peine ; passer un mauvais moment.