Puerto Rico, Yo Soy Tuyo

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL' oeuvre

La Salsa Puerto Rico Yo Soy Tuyo a été composée par Armando Napoleón.

Elle a été publiée en 1993 dans le CD éponyme de Frankie Ruiz.

Cette oeuvre rencontra alors un très grand succès auprès du public.





Ses interprétations (par Frankie Ruiz)

- Interprétation n°1

- Interprétation n°2

- Interprétation n°3

Le texte en espagnol
(Les parties interprétées par le chœur sont indiquées en italiques)

Sa traduction en français

Puerto Rico, yo soy Tuyo

Puerto Rico,
Cuando mis labios pronuncian tu nombre,
Mi corazón se acelera y siempre espera
Seguirte a ti.

Cuando de niño, yo jugaba en tus calles,
Que con cariño viven en mi.
Tus lindos montes, tan bellos tus valles,
Que en esa isla, deseo morir.

Puerto-Rico,
Nuestra isla de encanto,
Frankie Ruiz, con su canto,
Quiere hacerte feliz.

Puerto Rico, mi ambición es tenerte,
Como todo un boricua[1], en mi pecho tenerte.
Puerto Rico, yo me siento latente,
Pues boricua me hiciste hasta la muerte.

Cuando de niño, yo jugaba en tus calles,
Que con cariño viven en mi.
Tus lindos montes, tan bellos tus valles,
Que en esa isla, deseo morir.

Puerto-Rico,
Nuestra isla de encanto,
Frankie Ruiz, con su canto,
Quiere hacerte feliz.

Puerto Rico, mi ambición es tenerte,
Como todo un boricua, en mi pecho tenerte.
Puerto Rico, yo me siento latente,
Pues boricua me hiciste hasta la muerte.

Boricua soy, y siempre seré.

Es la isla del encanto,
La tierra donde nací es mi Borinquen[2].

Boricua soy, y siempre seré.

Preciosa te llaman las olas
De ese azul y verde mar.

Boricua soy, y siempre seré.

Porque boricua me hiciste
Y te querre hasta la muerte.

Cachimba[3], vuelvo otra vez !

Y siempre seré...

Puerto Rico yo soy tuyo.
Boricua, y de Mayaguez[4].
Puertorriqueño hasta la muerte (bis)
Ah ah ah !

Yo soy de aquí...
Como el coquí[5]de Puerto Rico...

Yo soy Frankie Ruiz !
Ya tu verás siempre es así...
Soy el papá de la salsa.

Te lo dije !
Ay Frankie Ruiz, OK ?

(Armando Napoleón)

Porto Rico, je t'appartiens
(Traduction de Fabrice Hatem)

Porto Rico,
Quand mes lèvres prononcent ton nom,
Mon coeur se met à battre et espère toujours
Rester près de toi.

Quand, enfant, je jouais dans tes rues
Qui vivent en moi avec tendresse.
Tes belles forêts, tes vallées sont si belles,
Que dans cette île, je veux mourir.

Porto Rico,
Notre île enchantée,
Frankie Ruiz, avec son chant,
Veut te rendre heureuse.

Porto-Rico, mon ambition est de te serrer
Contre ma poitrine, comme un vrai Boricua,
Porto Rico; je sens ta vie en moi,
Car tu m'as fait Boricua jusqu'à la mort.

Quand, enfant, je jouais dans tes rues,
Qui vivent en moi avec tendresse.
Tes belles forêts, tes vallées sont si belles,
Que dans cette île, je veux mourir.

Porto Rico,
Notre île enchantée,
Frankie Ruiz, avec son chant,
Veut te rendre heureuse.

Porto-Rico, mon ambition est de te serrer
Contre ma poitrine, comme un vrai Boricua.
Porto Rico; je sens ta vie en moi,
Car tu m'as fait Boricua jusqu'à la mort.

Je suis Boricua, et le serai toujours.

C'est l'île enchantée,
La terre où que suis né, c'est mon Boriquen.

Je suis Boricua, et le serai toujours.

Elles te servent d'écrin, les vagues
De cette mer azur et verte.

Je suis Boricua, et le serai toujours.

Parce que Boricua tu m'as fait
Et que je t'aimerai jusqu'à la mort.

Ça chauffe, je recommence !

Je serai toujours...

Porto Rico je t'appartiens.
Boricua, et de Mayaguez.
Portoricain jusqu'à la mort.
Ah ah ah !

Je suis d'ici...
Comme le coqui de Porto Rico...

Je suis Frankie Ruiz !
Tu verras, ce sera toujours ainsi...
Je suis le Pape de la salsa.

Voila, c'est dit !
Moi, Frankie Ruiz, OK ?

Références complémentaires

- Un site dédié a Frankie Ruiz (en espagnol)

- Un excellent article nécrologique de Jack « El oso »

- Les paroles de la chanson en espagnol

- Une autre présentation de Puerto Rico Soy Tuyo

- Une présentation de l'oeuvre de Frankie Ruiz (en espagnol)

[1] Terme utilisé par les habitants indiens primitifs de Porto-Rico pour se désigner, et repris de manière affectueuse par les habitants actuels.
[2] Nom donné à Porto Rico par les habitants indiens primitifs de l'île, et repris de manière affectueuse par ses habitants actuels.
[3] Littéralement : la pipe, le calumet. Interjection souvent utilisée par Frankie Ruiz lors de ses interprétations.
[4] Ville de Porto Rico Où Frankie Ruiz a vécu une partie de sa jeunesse.
[5] Petite grenouille, connue pour son chant caractéristique, que l'on ne trouve qu'à Porto Rico.