Sandunguera

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'oeuvre

Cette célèbre Timba, écrite par Juan Formell, figure au répertoire de l'orchestre Los Van Van depuis 1983.

Elle a depuis lors été reprise in très grand nombre de fois dans différents albums du groupe, comme Este esta bueno (1995). Plusieurs de ces albums - par exemple ceux publiés en 1993 et 2008, ont d'ailleurs eux-mêmes pour titre Sandunguera.

S'inscrivant dans la tradition des texte de Son Cubain, la chanson a pour thème la description d'un personnage haut en couleur du quartier - ici une jeune noceuse. Ses roulements de hanche provocants nous rappellent un peu la manière de marcher de La mujer de Antonio de Miguel Matamoros (1929) ou lesattrait féminins surabondants de La Engañadora de Enrique Jorrin (1949).

Parmi les très nombreux enregistrements de ce thème, je vous propose d'écouter celui réalisé lors d'un concert public à Miami dans la seconde moitié des années 1990. La chaleur du contact entre le public et l'orchestre, la personnalité charismatique de Pedrito Calvo accompagné du jeune Mayito, les improvisations instrumentales èpoustouflantes (notamment celle de Pupy au piano) font de cette vidéo un véritable morceau d'anthologie.

Fabrice Hatem



Ses interprétations par le groupe Los Van Van et Pedrito Calvo

- En concert à Miami à la fin des années 1990

- Autre version « live » plus récente (Concert de commémoration ?)

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en français

Sandunguera
(Juan Formell)

¡¡Sandunga!!
Sandunguera!!

Sandunguera
Se te va por encima la cintura.
No te muevas más así
Que te vas por encima del nivel.(bis)

Y dicen que:
A esa muchacha
No hay quien le ponga el freno
¿Que que de qué?
Que si la siguen se lleva el baile entero
Que facilidad.

Mírala, mírala, mírala
Sandunguera
Se te va por encima la cintura.
No te muevas más así
Que te vas por encima del nivel. (bis)

Y dicen que..
Que no es un cuento
Lo de ese movimiento
¿Que que de qué?
Que si la sigues
Te deja casi muerto
Que facilidad
Mírala, mírala, mírala
Vamos!

Sandunguera
Se te va por encima del nivel.

Cuando va por las calles
De La Habana, vieja,
Todo el mundo grita:
¡Ahí va la sandunguera!
Ay no te muevas más así...
Que estás por encima del nivel..
A esa muchacha
No hay quien le ponga un freno.
Cuando llega al baile
Se lo lleva entero
Sandunga en la cinturita...
Sandunga en su movimiento.
Un meneito pa'qui, un meneito pa'lla.
Un meneito pa'qui, un meneito pa'lla.
Mira como me tienes,
Mira como me tienes.
Que me tiene con la lengua casi afuera !
Sandunga en la cinturita...
Sandunga en su movimiento
Ay... si sigue asi caminando
¡Rompe el pavimento!

(Instrumental et improvisation vocale)

Te vas pa encima
Vaya!
Que tú te vas por encima
Sandunguera, que tú te vas por encima

La noceuse
(Traduction de Fabrice Hatem)

C'est la noce !!
Quelle noceuse !!!

Noceuse
Tu remues bien haut tes hanches
Arrête de bouger comme ça
Tu les remues bien trop haut.

On dit que
A cette fille,
Personne ne peut lui mettre de frein
Quoi, quoi de quoi
Si on la suit elle se lève le bal tout entier
Quelle facilité.

Regarde là, regarde là, regarde là
Quelle noceuse
Tu remues bien haut tes hanches
Arrête de bouger comme ça
Tu les remues bien trop haut.

On dit que :
Que ce n'est pas un conte
Cette histoire de mouvement
Que que de quoi ?
Que si tu la suis,
Elle te laisse à moitié mort
Quelle facilité
Regarde la regarde la regarde la
Allons !

Quelle noceuse
Tu remues bien haut tes hanches.

Quand elle marche dans les rues
De La Habana Vieja
Tout le monde s'écrie :
Voilà la noceuse !
Arrête de bouger comme cela
Tu remues trop haut les hanches..
A cette fille,
Personne ne peut lui mettre de frein
Quand elle arrive au bal
Elle se le lève tout entier
C'est la noce avec les hanches
La noce dans ses mouvements.
Balancement par ici, balancement par là
Balancement par ici, balancement par là
Regarde comme tu me tiens,
Regarde comme tu me tiens
J'en ai presque la langue qui pend !
C'est la noce avec les hanches
La noce dans ses mouvements.
Ah ! Continue à marcher comme ça
Tu vas casser les pavés.

(Instrumental et improvisation vocale)

Tu remues bien haut les hanches
Allez !
Tu les remues bien haut
Noceuse, qu'est-ce tu les remues haut !

Références complémentaires

- Pour un présentation générale du groupe Los Van Van

- Sur le parcours musical de Los Van Van

- Une passionnante interview de Juan Formell

- Sur le songo



[1] Le texte est basé sur la version du concert de Miami proposé en lien. Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.