Todo tiene su final

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'oeuvre

Cette chanson, composée par Willie Colón, a été enregistrée en 1973 par Héctor Lavoe dans l'album El Malo.

Cet album CD est également le dernier où Héctor Lavoe apparaît en tant que chanteur de l'orchestre de Willie Colón, même si les deux artistes poursuivront par la suite leur collaboration.










Les interprétations d'Héctor Lavoe


- Dans l'album El Malo (1973)

- En concert (dans les années 1970)

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en français

Todo tiene su final
(Willie Colón / Héctor Lavoe)

Todo tiene su final, nada dura para siempre,
Tenemos que recordar que no existe eternidad.

Como el lindo clavel solo quiso florecer,
Y enseñarnos su belleza y marchito perecer.

Todo tiene su final nada dura para siempre
Tenemos que recordar que no existe eternidad.

Como el campeón mundial dio su vida por llegar
Y perder lo mas querido en la masa otro mas,

E alalelelelele todo tiene su final
Todo tiene su final
Ssi no me quieres dímelo ahora
Todo tiene su final
A mi velorio no venga a llorar no no
Todo tiene su final
Hay mamita rica
Todo tiene su final
Yo sabia que un día tenia que acabar
Todo tiene su final
Punto final todo se acabo
Todo tiene su final
Y va a llegar un demonio atomico
Y te va a limpiar
Todo tiene su final
Te lo juro que todo tiene su final
Todo tiene su final
Echa pa'lante mama.

(Instrumental)

Yo perdí lo mas querido cuando perdí a mi mama,
Todo tiene su final
Pero seguí pa'lante y pa'lante
Todo tiene su final
Hay como yo nunca eche pa'tras
Todo tiene su final
Ni pa coger impulso que va
Todo tiene su final
Cuidao que de espalda te pueden atacar
Todo tiene su final
Echa pa'lante cobarde
Todo tiene su final
Anda te buscar el pan
Todo tiene su final
Oigo una vos que me dice
Todo tiene su final
Cuidao tierra va a temblar, tierra va a temblar.

Tout a une fin
(Traduction de Fabrice Hatem)

Tout a une fin, rien n'existe pour toujours
Nous devons nous souvenir que l'éternité n'existe pas.

Comme le bel œillet voulut seulement fleurir
Et nous montrer sa beauté puis se flétrir et mourir.

Tout a une fin, rien n'existe pour toujours
Nous devons nous souvenir que l'éternité n'existe pas.

Comme le champion du monde qui donne sa vie pour réussir
Et perds ce qu'il a de plus cher, et encore davantage.

E alalelelelele tout a une fin
Tout a une fin
Si tu ne m'aimes pas dis le moi maintenant
Tout a une fin
Ne viens pas ensuite pleurer sur mon cercueil
Tout a une fin
Ha jolie petite chérie
Tout a une fin
Je savais qu'un jour cela devrait se terminer
Tout a une fin
Point final tout est terminé
Tout a une fin
Il va arriver un démon atomique
Qui va te nettoyer
Tout a une fin
Je te jure que tout a une fin
Tout a une fin
Va ton chemin, chérie.

(Instrumental)

J'ai perdu le plus cher quand j'ai perdu ma mère
Tout a une fin
Mais j'ai continué, continué à aller de l'avant
Tout a une fin
Ah comme moi jamais je n'ai reculé
Tout a une fin
Même pas pour prendre mon élan
Tout a une fin
Attention, on pourrait t'attaquer par derrière
Tout a une fin
Va de l'avant, trouillard
Tout a une fin
Va cherche ton pain
Tout a une fin
J'entends une voix qui me dit
Tout a une fin
Attention la terre va trembler, la terre va trembler.

Références complémentaires

- Une bio-discographie de Héctor Lavoe

- Une biographie en français de Héctor Lavoe



[1] Paroles basées sur la version de l'album El Malo (1973). Les paroles interprétées par le chœur figurent en italiques.