Una mulata en La Habana

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'oeuvre

Cette chanson, que je classerai par simplicité dans la catégorie « Timba », mais qui est en fait un Son Montuno modernisé, a été composée par Adalberto Alvarez. Elle a été enregistrée en 1999 par l'orchestre Adalberto Alvarez y su Son, avec la voix de Aramis Galindo, dans l'album Jugando Con Candela.

Le texte décrit de manière cocasse un phénomène bien connu : les relations amoureuses qui s'établissent souvent entre cubains et touristes de passage, et qui débouchent fréquemment ensuite sur un mariage. Loin d'afficher une attitude de réprobation morale, Adalberto Alvarez opte ici pour l'humour bienveillant. Plus encore, il nous incite à venir à Cuba pour y chercher notre mulâtresse. Présenté de cette manière très simple et très naturelle, c'est en effet très tentant pour célibataire... Mais gare aussi aux Abusadoras sans scrupules (titre d'une autre chanson du même orchestre) !!!

Fabrice Hatem



Ses interprétations par Aldalberto Alvarez y Su Son

- CD Jugando con candela (1999)

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en français

Una mulata en la Habana

(Adalberto Alvarez)

Una mulata en La Habana
Que me robo el corazon...
Me hace tomar el avion
Cada dos o tres semanas...
Siempre me quedo con gañas
Cuando vengo de regresso
Despues el ultimo beso de amor...
De mi mulata cubana.
Yo volvere, a soñar otra vez
Con su sonrisa de primavera
Su caminar entre las palmeras...
Y su forma de amar que me lleva...
La Habana tiene un misterio
Que no me puedo explicar...
Yo alli me voy a casar...
Y te asseguro asi no juego...
Una mulata cubana
Me ha robado el corazon
Ya no tomo el avion...
Por que me quedo en La Habana
Quedo en La Habana
Hay una mulata en La Habana
Que me gusta, que le tengo ganas
Caballero
Una mulata quien alumbro mi camino
Quien cambio mi destino
Quien me ha hecho vivir
Yo lo se
Hay una mulata en la Habana.
Que me gusta, que le tengo ganas
Una mulata, se que te gusta la bachata,
Te emociona, te arrebata..
Hay una mulata en Lla Habana
Que me gusta, que le tengo ganas
Tu me haces cantar tu me haces bailar
Tu me haces sentir, tu me haces vibrar de amor...

Bueno muchachos los voy a invitar
A que busques tu mulatas...
Pero tienes que, que patear la lata...
Busca tu mulata, pa'que pateas la lata...
Busca tu mulata, pa quien pateas la lata..
Busca tu mulata bonita y quien tenga banana...
Busca tu mulata, pa quien pateas la lata..
Busca tu mulata...
Que tenga sentimiento puro, que tenga todo
Busca tu mulata, pa'que pateas la lata...
Busca tu mulata...
Cuando La Habana llege,
De una mulata yo me enamore...
Busca tu mulata, pa'que pateas la lata...
Que tenga wiriwiri
Que tenga wiriwiri
Y que tenga chakachaka
Tremendo sentimiento tiene que tener esa mulata...
Y que tenga wiriwiri
No la confundas con Terezs
Que es la mia se llama Juana...
Y que tenga chakachaka
Chakachakachekeke
Y que tenga wiriwiri
Y eso todo el mundo con la mano pa' arriba,
Girando palmadas...
Y que tenga chakachaka
Chakachakachekeke
Que tenga wiriwiri
Oye tremendo sabor pero buscala, buscala
Y que tenga chakachaka
Y que tenga wiriwiri
Y que tenga chakachaka
Y que tenga, busca tu mulata,
Pa que pateas la lata..
Busca tu mulata...

Une mulâtresse à La Havane

(Traduction de Fabrice Hatem)

Une mulâtresse à La Havane
Elle a volé mon cœur...
Elle me fait prendre l'avion
Toutes les deux ou trois semaines...
Je reste toujours empli de désir
Lorsque je la quitte
Après le dernier baiser d'amour...
De ma mulâtresse cubaine.
Et je reviendrai, pour rêver à nouveau
Avec son sourire de printemps
Et sa démarche entre les palmiers
Et sa manière d'aimer qui me transporte...
La Havane possède un mystère
Que je ne peux m'expliquer...
Et je vais là bas pour me marier...
Je te le jure, je ne joue pas...
Une mulâtresse cubaine
A volé mon cœur
Maintenant, je ne prends plus l'avion
Parce que je reste à La Havane
Je reste à La Havane
Il y a une mulâtresse à la Havane
Qui me plaît... Que je désire
Oui monsieur
Une mulâtresse qui a illuminé ma vie.
Qui a changé mon destin
Qui m'a aidé à vivre.
Je sais bien
Il y a une mulâtresse à la Havane
Qui me plaît... Que je désire
Mulâtresse, je sais que tu aimes la bachata
Ça t'émotionne, ça t'excite...
Il y a une mulâtresse à la Havane
Qui me plaît... Que je désire
Tu me fais chanter, tu me fais danser
Tu me fais sentir, tu me fais vibrer d'amour...

Bien, les amis je vais vous inviter
Pour que vous cherchiez vos mulâtresses...
Mais attention, il faut sauter le pas...
Cherche ta mulâtresse, pour sauter le pas...
Cherche ta mulâtresse, pour sauter le pas...
Cherche ta jolie mulâtresse qui ait de l'abattage...
Cherche ta mulâtresse, pour qui sauter le pas...
Cherche ta mulâtresse...
Qui soit sincère et sentimentale, qui ait tout...
Cherche ta mulâtresse, pour sauter le pas...
Cherche ta mulâtresse...
Quand je suis arrivé à la Havane
Je suis tombé amoureux d'une mulâtresse...
Cherche ta mulâtresse, pour sauter le pas...
Qui ait du Wiriwiri
Qui ait du Wiriwiri
Et qui ait du Chakachaka
Elle doit être très sentimentale, cette mulâtresse...
Qui ait du Wiriwiri
Ne la confonds pas avec Teresa
Teresa c'est la mienne, la tienne s'appelle Juana...
Qui ait du chakachaka
Chakachakachekeke
Et qui ait du Wiriwiri
Et voila, tout le monde avec la main en l'air,
On tourne les paumes
Et qui ait du Chakachaka
Chakachakachekeke
Qui ait du Wiriwiri
Une fille exquise ; mais cherche-la, cherche-la
Qui ait du Chakachaka
Qui ait du Wiriwiri
Qui ait du chakachaka
Et qui ait, cherche ta mulâtresse
Pour sauter le pas...
Cherche ta mulâtresse...

Références complémentaires

- Sur Aldaberto Alvarez

- Autre fiche technique sur la même chanson

- Sur l'album Jugando con candela (en italien)


[1] Le texte est basé sur la version de l'album Jugando Con Candela. Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.