Chapeando

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

Image L'oeuvre

Cette chanson de Timba a été écrite par Juan Formell. Elle a été enregistrée avec la voix de Roberto Hernandez dans l'album Chapeando en 2004.

Son texte s'inscrit dans la tendance, perceptible depuis une quinzaine d'années déjà à Cuba, à un intérêt de plus en plus marqué pour les traditions religieuses afro-cubaines, désormais considérées comme l'une des expressions les plus authentiques de l'identité nationale. Un nombre croissant de Cubains de toutes origines sociales et ethniques pratique donc aujourd'hui les rites de la Regla de Ocha.

L'une des manifestations de cet engouement est la référence de plus en plus fréquente aux Orishas dans la chanson cubaine contemporaine : les personnages d'Obatala, Chango et Yemaya sont désormais devenus omniprésents dans la Timba.

Ecrite il y a presque 10 ans, Chapeando a sans doute joué un rôle précurseur dans ce mouvement. Son texte se présente comme une sorte d'hymne religieux construit sur la structure d'une Timba. Ceci peut être considéré comme une forme d'hommage aux racines africaines de la chanson cubaine. En effet, la seconde partie des Son Montuno - style dont est directement dérivée la Timba - est structurée par un dialogue entre le chanteur soliste enchaînant des couplets semi-improvisés et chœurs répétant de manière obsessionnelle un refrain. Cette structure est directement dérivée des chants africains et se retrouve notamment dans les chants religieux en l'honneur des Orishas. En ce sens, la Timba néo-rituelle Chapeando peut être considérée, sur un plan musicologique, comme un retour aux origines - une manière, en quelque sorte, de « boucler la boucle ».

Le texte de la chanson contient de nombreux termes d'origine Yoruba faisant référence à différentes divinités, rites et concepts de la Regla de Ocha - la religion des Orsishas. Les traduire en français ferait évidement perdre toute sa saveur - et sa vérité - au texte original. Aussi, j'ai préféré les conserver tels quels, tout en vous livrant un petit lexique des mots d'origine africaines apparaissant dans Chapeando, classés selon leur ordre d'apparition :

Yemaya : déesse de la mer et des océans
Oromi : avatar ou « chemins » de Yemaya et de Oshun (mères des esprits des eaux)
Yocoda : autre nom désignant Yemaya
Iré : force, énergie positive
Agua sala : eau salée ; par extension Mer, Océan.
Oro : battement des bata (tambours sacrés)°
Olofi : Dieu Suprème dans la Régla de Ocha
Guayacán : arbre tropical
Elagua : dieu des chemins et du destin
Aché : bénédiction
Iya mi ile : je respecte, je paie tribut à
Oba : déesse de la fidélité conjugale et des étangs
Ocha : santeria, règle de Ocha

Bonne écoute et bonne lecture !

Fabrice Hatem


 

Ses interprétations par le groupe Los Van Van

 

- Clip vidéo associé au CD Chapeando (2004)

- En "live" lors d'un concert donné à Cuba en 2004

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en français

Chapeando
(Juan Formell)

Oromi mama Yocodá Oromi
Ay Yocodá
Oromi mama Yocodá Oromi
Yemayá Yemayá

Aunque sabemo' que estamo' Iré
Necesitamos tu protección mamá
Para volver a cruzar
Agua sal'a.

Oromi Oro
Van Van viene Iré
Viene con Oro !

Atención pueblo de Cuba
Yo quiero que todos canten mi coro.

Oromi Oro
Van Van viene Iré
Viene con Oro !

Yo vengo allá de lo' monte'
Con la bendición de Olofi
Vengo chapeandolo todo.

Oromi Oro
Van Van viene Iré
Viene con Oro !

A enseñarte la verdad
Pa'que nadie te confunda
Vengo aclarándolo todo.

Oro mi Oro
Van Van viene Iré
Viene con Oro !

Iyá mi ilé Oró
Van Van viene con Iré
Y viene con to'
¡ Sí !

Es que yo soy así
Fuerte como el Guayacán.
Por eso vengo chapeando
Y vengo acabando, pero que ?
Pero vengo con Iré.

Van Van viene
Abriendo camino nuevo otra ve'
Chapeando con Iré

Van Van viene como va
De la mano de Eleguá
Viene con tremendo Iré.

Van Van viene
Abriendo camino nuevo otra ve'
Chapeando con Iré.

Mi aché mi Aché
Aché pa' Oba
Aché pa'la Ocha
Y aché pa' uste'.

Van Van viene
Abriendo camino nuevo otra ve'
Chapeando con Iré.

Y es que vengo
Chapeando, gozando
Y con tremendo Aché.

Van Van viene
Abriendo camino nuevo otra ve'
Chapeando con iré (rép.)

¡Mira!
Vengo dictando sentencia
Para todo el que comenta
Chapeando aquí
Chapeando allá
Quitando el malo
Ahi na'mas !

Chapeando (rép.)

Débroussaillant
(Traduction de Fabrice Hatem)

Oromi mama Yocodá Oromi
Ay Yocodá
Oromi mama Yocodá Oromi
Yemayá Yemayá

Même nous savons que nous sommes Iré
Nous avons besoin de ta protection maman
Pour pouvoir traverser
L'eau salée.

Oromi Oro
Van Van vient avec Iré
Il vient avec Oro !

Attention peuple de Cuba
Je veux que tous chantent mon chœur.

Oromi Oro
Van Van vient avec Iré
Il vient avec Oro !

Je viens là-bas, de la forêt
Avec la bénédiction d'Olofi
Je viens tout débroussailler.

Oromi Oro
Van Van vient avec Iré
Il vient avec Oro !

Pour t'enseigner la vérité
Pour que personne ne te trompe
Je viens tout clarifier.

Oromi Oro
Van Van vient avec Iré
Il vient avec Oro !

Iyá mi ilé Oró
Van van vient avec Iré
Et il vient avec tout
Oui !

C'est que je suis comme ça
Fort comme le guayacan
Et c'est pour ça que je viens nettoyer
Je viens tout terminer, pour quoi ?
Mais je viens ave Iré.

Van Van vient
Ouvrant encore de nouveaux chemins
Débroussaillant avec Iré.

Van Van vient comme cela
Par la main de Elegua
Il vient avec un formidable Iré.

Van Van vient
Ouvrant encore de nouveaux chemins
Débroussaillant avec Iré.

Mon aché mon Aché
Aché pour Obba
Aché pour la Ocha
Et Aché pour vous.

Van Van vient
Ouvrant encore de nouveaux chemins
Débroussaillant avec Iré.

C'est que je viens
En défrichant, en prenant du plaisir
Avec un formidable Aché.

Van Van vient
Ouvrant encore de nouveaux chemins
Débroussaillant avec Iré.

Regarde !
Je viens dictant des paroles
Pour que tous les commentent
Débroussaillant ici
Débroussaillant là-bas
En chassant le mal
Voila tour !

Débroussaillant...

Références complémentaires

- Pour un présentation générale du groupe Los Van Van

- Sur le parcours musical de Los Van Van

- Sur le Songo

- Sur l'album Chapeando

- Sur la timba cubaine

- Paroles de la chanson Chapeando



[1] Le texte est basé sur la version du clip associé à l'album Chapeando. Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.