Amores de un dia

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'œuvre

Ecrite par Johnny Ortiz, cette chanson a été enregistrée en 1993 par Celia Cruz dans l'Album Azúcar Negra.

Par sa structure musicale, son instrumentation, sa sonorité, son inspiration poétique, elle se rapproche beaucoup plus de la musique caraïbe traditionnelle que de la salsa contemporaine. Les influences mélées de la Cumbia colombienne (flûte) et de la musique cubaine (clave) sont notamment très perceptibles. La présence des cuivres et de percussions contemporaines contribuent cependant, surtout dans la deuxième partie du morceau, à donner à l'œuvre une sonorité plus « actuelle ».

Fabrice Hatem



 

Ses interprétations par Celia Cruz


- Album Azúcar Negra (1993)

Les paroles en espagnol

Sa traduction en Français

Amores de un día
(Johnny Ortiz)

Yo no quiero estar con esos amores
Que sólo se dan buscando favores.
No quiero sembrar mil desilusiones
Para luego ir a recoger penas y dolores.

Quién quiere vivir de ilusiones que terminarán?
Besos con malas intenciones no me tocarán.
Es mejor vivir solitario y no en compañía
Un amor de novela inventao, como un cuento de fantasía.

Yo no quiero estar con esos amores
Que sólo se dan buscando favores.
No quiero sembrar mil desilusiones
Para luego ir a recoger penas y dolores.

El amor ajeno, el amor comprao
Uno es por dinero, el otro es robao.
Que nunca te digan debes insistir en amar.
Esa fuente nunca se mendiga,
O se quiere o no se quiere dar.

Yo no quiero amores por comodidad
Dura poco tiempo, señores, la felicidad.

Vive y ama al mundo con sinceridad
Y perdona desde lo profundo y vete a gozar !

Yo no quiero amores por comodidad
Dura poco tiempo, señores, la felicidad.

El amor ajeno, el amor comprao
Uno es por dinero y el otro es robao.

Yo no quiero amores por comodidad
Dura poco tiempo, señores, la felicidad.

No quiero sembrar mil desilusiones
Para luego ir a recoger penas y dolores.

Yo no quiero amores por comodidad.
Dura poco tiempo, señores, la felicidad.

Ay, yo no quiero amores por comodidad
Dura poco tiempo, señores, la felicidad.

Yo no quiero amores por comodidad
Dura poco tiempo, señores, la felicidad.

Ay, yo no quiero estar con esos amores
Que sólo se dan buscando favores.

Yo no quiero amores por comodidad
Dura poco tiempo, señores, la felicidad.

Vive y ama al mundo con sinceridad
Y perdona desde lo profundo y ¡ La currucutrá !ah ah !

Amours d'un jour
(Traduction de Fabrice Hatem)

Je ne veux pas connaître ces amours
Qui seulement s'échangent contre des faveurs.
Je ne veux pas semer mille espoirs trompeurs
Pour moissonner ensuite les peines et les douleurs.

Qui veut vivre d'illusions passagères ?
Ils ne m'atteindront pas, tous ces baisers menteurs.
Il vaut mieux vivre solitaire, sans aucune compagnie
Un amour inventé, un conte de fantaisie.

Je ne veux pas connaître ces amours
Qui seulement s'échangent contre des faveurs.
Je ne veux pas semer mille espoirs trompeurs
Pour moissonner ensuite les peines et les douleurs.

L'amour qui est feint, l'amour qui s'achète
L'un est celui qu'on vend, l'autre est celui qu'on vole.
Et crois bien qu'un amour rien ne sert d'insister
Cette eau fraîche jamais ne doit se mendier,
Elle se donne ou se refuse.

Je ne veux pas d'amour pour la commodité
Elle dure bien peu de temps, messieurs, la félicité.

Vis et aime le monde avec sincérité
Pardonne de tout ton coeur et vas-t'en faire la fête !

Je ne veux pas d'amour pour la commodité
Elle dure bien peu de temps, messieurs, la félicité.

L'amour qui est feint, l'amour qui s'achète
L'un est celui qu'on vend, l'autre est celui qu'on vole.

Je ne veux pas d'amour pour la commodité
Elle dure bien peu de temps, messieurs, la félicité.

Je ne veux pas semer mille espoirs trompeurs
Pour moissonner ensuite les peines et les douleurs.

Je ne veux pas d'amour pour la commodité
Elle dure bien peu de temps, messieurs, la félicité.

Ah, je ne veux pas d'amour pour la commodité
Elle dure bien peu de temps, messieurs, la félicité.

Je ne veux pas d'amour pour la commodité
Elle dure bien peu de temps, messieurs, la félicité.

Ay, je ne veux pas connaître ces amours
Qui se donnent seulement contre des faveurs.

Je ne veux pas d'amour pour la commodité
Elle dure bien peu de temps, messieurs, la félicité.

Vis et aime le monde avec sincérité
Pardonne de tout ton coeur et... la currucutrá !ah ah !

Références complémentaires

- Dossier multimédia du Smithonian Institute sur Celia Cruz

- Biographie en français de Célia Cruz