Me sube la fiebre

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Paroles commentées

ImageL'oeuvre

Cette timba de Giraldo Piloto a été enregistrée en 1992 par l'orchestre La Charanga Habanera dans le CD éponyme avec la voix de Léo Véra.

Le thème de l'amour assimilé à une maladie ou à une fièvre dont il faut se soigner se retrouve assez fréquemment dans le répertoire de la Salsa. C'est le cas, par exemple, de la célèbre chanson de Frankie Ruiz, La cura. L'une des originalités de Me sube la fiebre est que la femme qui est à l'origine de cette poussée de température masculine travaille également dans un hôpital, ce qui la met doublement en position de soulager sa victime... qui est aussi désireux, bien sur, de devenir son patient.

Cette composition au ton léger, mais à la magnifique tenue musicale, eut un grand succès lors de la publication de l'album et contribua largement à la popularité montante de la Charanga Habanera de David Calzado. Elle peut être considérée comme l'une des oeuvres fondatrices de la timba cubaine.

Ses interprétations par La Charanga Habanera

- En concert "Live" (lieux et date non précisés, vraisemblablement La Havane au début des années 1990).

- En version enregistrée (avec la voix de Michel Maza)

Ses paroles en espagnol[1]

Sa traduction en français

Me Sube La Fiebre
(Giraldo Piloto)

Ay me sube la fiebre (rép)
Te conocí en este lugar donde ahora te vengo a buscar
Sin conocer tu nombre ni tu especialidad
Te conocí detrás de un buró y quedé enmudecido de amor Atrapado en tu sonrisa o en tu insinuación
Me ha subido la fiebre
De reencontrarme con tus ojos negros
Tu bata blanca abierta en esas partes
Que me imagino logran enfermarme
Me ha subido la fiebre
Que solo calmará la medicina de tu figura hecha a mi medida
Y que hace que en las noches yo celebre
Que me suba la fiebre
Te conocí en este hospital donde ahora te vengo a buscar
Sin conocer tu nombre ni tu especialidad
Te conocí detrás de un buró y quedé enmudecido de amor
Atrapado en tu sonrisa o en tu insinuación
Me ha subido la fiebre
De reencontrarme con tus ojos negros
Tu bata blanca abierta en esas partes
Que me imagino logran enfermarme
Me ha subido la fiebre
Que solo calmará la medicina de tu figura hecha a mi medida
Y que hace que en las noches yo celebre
Que me suba la fiebre
Suba la fiebre
Me ha subido la fiebre que solo calmará tu medicina
Enfermera del amor doctora de la vida
Por qué será? Estás hecha mi medida
Me ha subido la fiebre que solo calmará tu medicina
Serás la chica que en mis noches de ansiedad
Mi cuerpo domina
Me ha subido la fiebre que solo calmará tu medicina
Qué placer siente mi cuerpo
Al deslizarse sobre tu piel delicada y fina
Es el amor que ha tocado a mi puerta
Ay! me fascina.

Mambo

Ay me sube la fiebre
Ooye lo que necesito es una enfermera como tu
Ay me sube la fiebre
Oyeme que me cure y...me quiera, eh!
Ay me sube la fiebre
Y que me baje este inmenso calor...la fiebre!
Ay me sube la fiebre
Y fue tanto tanto que me subió que mi termómetro
Como una bomba como una bomba estalló
Ay me sube la fiebre
Es una inmensa sensación que me domina
Contra esta fiebre necesito una aspirina
Ay me sube la fiebre
Necesito calmar esta fiebre que tengo
Y poder disfrutar ese momento
Ay me sube la fiebre
Y fue tanto tanto que me subió que mi termómetro
Como una bomba como una bomba estalló
Ay me sube la fiebre
Y fue tanto tanto que me subió que mi termómetro
Como una bomba como una bomba estalló

Ay me sube la fiebre
Y fue tanto tanto que me subió que mi termómetro
Como una bomba como una bomba estalló.

Fièvre d'amour
(Traduction de Fabrice Hatem)

Ah la fièvre me monte
Je t'ai connue dans ce lieu où je viens te chercher
Sans connaître ton nom ni ta spécialité
Je t'ai connue derrière un bureau et suis resté muet d'amour
Capturé par ton sourire et ton air enjôleur
Ma fièvre a monté, monté
De rencontrer à nouveau tes yeux noirs
Ton corsage blanc entrouvert sur ces endroits
Que je m'imagine et finissent par me rendre malade
Ma fièvre a monté, monté
Que seule calmera la médecine de tes formes faites pour moi
Qui fait que dans la nuit je me réjouis
Que me monte la fièvre
Je t'ai connue dans ce lieu où je viens te chercher
Sans connaître ton nom ni ta spécialité
Je t'ai connue derrière un bureau et suis resté muet d'amour
Capturé par ton sourire et ton air enjôleur
Ma fièvre a monté, monté
De rencontrer à nouveau tes yeux noirs
Ton corsage blanc entrouvert sur ces endroits
Que je m'imagine et finisssent par me rendre malade
Ma fièvre a monté, monté
Que seule calmera le remède de tes formes à ma mesure
Et qui fait que dans la nuit je me réjouis
Que me monte la fièvre
Que monte la fièvre
Elle m'a monté la fièvre, que seule calmera ton remède
Infirmière de l'amour, doctoresse de la vie
Pourquoi cela ? Elle est faite à ma mesure
Elle m'a monté la fièvre, que seule calmera ton remède
Tu seras la fille que dans mes nuit de désir
Possèdera mon corps
Elle m'a monté la fièvre, que seule calmera ton remède
Quel plaisir sent mon coprs
A glisser sur ta peau délicate et fine
C'est l'amour qui a frappé a ma porte
Ah ! Elle me fascine.

Mambo

Ah ! Elle me monte, la fièvre
Ecoute, ce dont j'ai besoin, c'est d'une infirmière comme toi
Ah ! Elle me monte, la fièvre
Ecoutez, qu'elle me soigne... et qu'elle m'aime, eh !!
Ah ! Elle me monte, la fièvre
Et qui fasse baisser cette immense chaleur... la fièvre !
Ah ! Elle me monte, la fièvre
Et elle a tellement, tellement monté que mon thermomètre
Comme une bombe, comme une bombe a explosé
Ah ! Elle me monte, la fièvre
C'est une sensation très forte qui me possède
Contre cette fièvre, j'ai besoin d'une aspirine
Ah ! Elle me monte, la fièvre
J'ai besoin de calmer cette fièvre qui me tient
Et de pouvoir profiter de ce moment
Ah ! Elle me monte, la fièvre
Et elle a tellement, tellement monté que mon thermomètre
Comme une bombe, comme une bombe a explosé
Ah ! Elle me monte, la fièvre
Et elle a tellement, tellement monté que mon thermomètre
Comme une bombe, comme une bombe a explosé
Ah ! Elle me monte, la fièvre
Et elle a tellement, tellement monté que mon thermomètre
Comme une bombe, comme une bombe a explosé.

Références complémentaires

- Présentation très complète de la trajectoire artistique de Giraldo Piloto

- Présentation générale de la Charanga Habanera

- Discographie complète de la Charanga Habanera

- Site officiel de la Charanga Habanera


[1] Le texte est basé sur la version de l'album Me sube La fiebreque je n'ai pu retrouver sur le net. Les versionsproposées en lien sont donc différentes de celle qui a été traduite. Les parties interprétées par le chœur figurent en italiques.