Los Reyes de la Salsa , par Rafael Lam

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Livres et revues

La Havane, Dimanche 19 juin 2011

Image C'est en chinant le soir chez mon habituel bouquiniste de le rue Obispo - qui fait payer les livres environ dix fois plus cher que ses collègues de la Place des Armes, malheureusement fermés à l'heure de mes virées nocturnes - que je suis tombé sur ce livre passionnant de Rafael Lam, Los Reyes de la Salsa » - en français, Les Rois de la Salsa. Un guide précieux pour apprendre agréablement ce qu'il faut savoir sur ce style de musique : ses origines (charangas, septets de Son et conjuntos des années 1950, jazz bands), ses différents styles (salsa latine et salsa cubaine), ses grands interprètes, ses lieux mythiques à Cuba et à l'étranger.

 

Son auteur, Rafael Lam, journaliste, essayiste et musicologue cubain, est sans doute l'une des personnes au monde les mieux placées pour nous introduire à ce monde fascinant. Née en 1946, cela fait en effet plus trente ans qu'il dédie sa vie à l'exploration de la musique populaire cubaine. Outre ses innombrables articles et émissions de radio sur le sujet, il est l'auteur de plusieurs ouvrages de référence : sur le Cabaret Tropicana, sur le groupe Los Van Van, sur les chanteurs populaires cubains, entre autres. Son travail de journalistes musical l'a conduit à rencontrer personnellement, à l'occasion d'interviews ou de reportage, tous les protagonistes importants de l'univers de la Salsa, à Cuba comme à l'étranger, récoltant sur eux des milliers d'anecdotes et d'informations de première main.

ImageBien que tout à fait capable d'analyses musicologiques poussées, Rafael Lam et d'abord un journaliste, un chroniqueur du quotidien, dont le travail consiste à instruire tout en distrayant. Aussi, son livre ne se présente-il pas comme une lourde synthèse académique, mais comme un ensemble constitué une centaine de petits chapitres - je devrais plutôt dire : de grands articles de fonds - consacrés, selon les cas, à un orchestre, à un artiste, à un lieu, à un mouvement musical. En bon journaliste, l'auteur fait alterner dans chacun d'entre eux les rappels biographiques, les analyses musicologiques et de longues et passionnantes citations, le plus souvent extraites d'interviews réalisées par lui-même. Sa thèse centrale - la Salsa est d'abord et avant tout une musique d'origine cubaine, même si elle put être réinterprétée et développée avec bonheur hors de l'île - n'est donc pas délivrée comme une lourde et ennuyeuse thèse universitaire, mais à travers un kaléïdoscope coloré d'anecdotes et de citations, illustré par une abondante iconographie.

Il y a deux manières de lire le livre Los Reyes de la Salsa : La première consiste à l'utiliser comme une encyclopédie vivante, où l'on est à peu près sûr de trouver l'essentiel de ce qu'il faut savoir sur Benny Moré, Juan Formell et l'invention du Songo, Johnny Pacheco, NG La Banda ou Elio Revé. Il faut alors aller directement au chapitre concerné, et, en quelques minutes, vos connaissances sont agréablement mises à jour. La seconde lecture possible nous rapproche du roman d'aventure ; un roman s'étendant sur un siècle, et mettant en scène, entre Cuba, New York et la Colombie, la vie et l'œuvre de centaines d'artistes dont l'effort collectif a abouti à la création du style musical appelé Salsa. Publié en 2011, l'ouvrage présente de plus l'avantage de nous conduire jusqu'aux portes de l'actualité immédiate.

Un livre donc à la fois passionnant et instructif, malheureusement seulement disponible en espagnol pour l'instant (tiens, pourquoi je ne proposerais pas a l'auteur de le traduire moi-meme ?) .

Fabrice Hatem

Rafael Lam, Los reyes de la Salsa, 2011, Ediciones adagio (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.), 255 pages