El milagro de Candeal (le miracle de Candéal)

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Films et DVDs

Documentaire de Fernando Trueba, Espagne, Brésil, 2004, 126 minutes

ImageLe pianiste cubain Bebo Valdés part à la découverte de la culture populaire de Salvador de Bahia, proche par beaucoup d'aspects de celle de son pays. Il y est accueilli par les grands musiciens de la ville, notamment Mateus Aleluia, Caetano Veloso, Giberto Gil, et surtout Carlinhos Brown, grand-prêtre de la culture afro-brésilienne, par ailleurs inspirateur de nombreux projets communautaires dans le quartier populaire de Candéal.

 

Passionnément amoureux de la musique afro-caraïbe, Fernando Trueba nous avait déjà offert sur cet univers culturel plusieurs œuvres de grande qualité, commeCalle 54 et Side B, documentaires consacrés au Latin Jazz New-Yorkais, ou encore Chico et Rita, un délicieux dessin animé contant les amours d'une chanteuse et d'un pianiste cubain, sur une musique de.... Bebo Valdès.

Nous retrouvons celui-ci dans El milagro de Candeal, où ses pérégrinations dans la ville de Bahia lui permettent de vivre sous nos yeux trois types d'expériences distinctes et complémentaires.

Tout d'abord, la rencontre avec les musiciens locaux. Bebo les écoute, mais surtout joue avec eux, ce qui donne lieu à quelques séquences d'anthologie : l'interprétation énergique, par le Big gang de Carlinhos Brown, avec Bebo Valdès au piano, d'un thème à la coloration de Son cubain légèrement « brésilianisé » ; l'émouvant trio guitare-piano-voix entre Carlinhos, Bebo et la chanteuse Marisa Monte sur un rythme de Bossa nova ; enfin, la descarga réunissant le vieux pianiste cubain et un groupe de jeunes percussionnistes, le Hip hop Roots, pour aboutir à la création d'une musique-fusion inclassable mais splendide...

Bebo participe également à des moments forts de la vie collective de Salvador de Bahia : fête maritime de la déesse de la mer, Yemanya - dénomination brésilienne de la Yemaya cubaine ; défilés de Carnaval ; pratiques religieuses afro-brésiliennes - équivalent local de la Santeria cubaine....

Enfin, nous visitons en compagnie de Bebo le quartier pauvre de Candéal dont les habitants, avec le soutien de Carlinhos Brown, participent à divers projets destinés à promouvoir le développement humain et l'esprit communautaire : école de musique Pracatum, groupes de danse folklorique, aménagement d'une placette destinée à accueillir les activités collectives du quartier...

Peut-être un peu moins riche musicalement, malgré l'extrême émotion qui se dégage de certaines séquences, que le prodigieux Calle 54, El milagro de Candéal présente par contre l'avantage de diluer l'expérience musicale dans une agréable et distrayante découverte de la ville. D'où un film qui, sans exiger une concentration intense comme Calle 54, donne néanmoins une bonne idée de la richesse artistique de Bahia : tambours Maracatu, danses folkloriques (Capoeira, Samba...), Bossa nova, percussions modernes...

Quant à l'intégration presque naturelle de Bebo Valdés au sein des différentes formations musicales locales, elle met en évidence, mieux que de savantes analyses, la forte consanguinité unissant les cultures afro-cubaines et afro-brésiliennes : mêmes croyances religieuses, mêmes instruments, mêmes univers rythmique...

Grand amoureux de Santiago de Cuba, j'ai d'ailleurs été frappé, en regardant le film, par les similitudes fortes et multiples existant entre cette ville et Salvador de Bahia : même destin historique (premières capitales de leurs pays respectifs avant de connaître un déclin et une marginalisation) ; même composition ethnique (forte proportion d'afro-descendants) ; même topographie de la vieille ville (petites maisons colorées sur des rues en pente) ; même manière d'être des habitants (omniprésence de la musique et de la fête, nonchalance accueillante...).

Et c'est peut-être pour cela que, depuis que j'ai vu El milagro de Candeal, je n'ai vraiment plus qu'une envie : courir à l'agence de voyage la proche et acheter un billet d'avion pour Salvador de Bahia...

Fabrice Hatem

Pour plus d'informations : http://www.cinefil.com/film/le-miracle-de-candal

Pour voir quelques extraits du film : http://www.youtube.com/watch?v=HYMjCA5JAj8