Cuba : Luchando por la vida

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Films et DVDs

Documentaire de Patricia Ferreira, Espagne, 2011, 60 minutes

ImageCe reportage sur la musique populaire de Santiago de Cuba fait partie d'une série de six émissions réalisées par la chaîne de télévision espagnole TVE sur les musiques folkloriques latino-américaines, sous le titre général Todo el mundo es música. Elle présente quelques belles qualités et deux gros défauts.

Grâce à des prises de vue pleines de charme des rues de la ville et de ses environs, le film fait bien ressentir au spectateur la magie poétique de Santiago de Cuba et l'effervescence musicale qui y règne. Il lui fait découvrir une dizaine d'artistes et d'orchestres de talent - dont, entre autres, Ecos del Tivoli, Los Guanches, le Septeto Santiaguero, Eva Griñán, le Sax Magic Quartet et le groupe féminin Morena Son. Il le fait pénétrer dans des lieux emblématiques de la capitale de l'Oriente cubain, comme la Casa de la trova, véritable centre névralgique de la musique populaire santiaguera. Luchando por la vida offre ainsi aux néophytes une première initiation séduisante à Santiago tout en rappelant aux habitués de la ville quelques agréables souvenirs.

Ces images sont cependant présentées d'une manière assez superficielle et déstructurée, donnant au documentaire l'allure d'un clip touristique plutôt que celle d'un travail pédagogique de fond. L'histoire de la musique santiaguera n'est abordée que de façon elliptique. Ses différents genres - Son, Trova, Bolero, Feeling - ne sont ni définis, ni classés, ni explorés systématiquement dans leur diversité. Les expressions afro-cubaines (Conga, Carnaval) et afro-haïtiennes sont pratiquement ignorées au profit du complexe « Son-trova ».

Par ailleurs, une place à mon avis disproportionnée est donnée dans le film à Elíades Ochoa, musicien certes reconnu, mais dont l'omniprésence rejette dans l'ombre tous les autres artistes de la ville. On finit par être un peu agacé de le voir poser longuement dans le rôle du brave type sympathique, enfant de pauvre guajiro fidèle à ses racines et authentique représentant de la musique populaire cubaine. A le regarder écouter attentivement et patiemment les autres musiciens à la Casa de la trova, on pourrait penser qu'il passe pratiquement là ses journées, alors que je ne l'y ai pas rencontré une seule fois pendant les longs mois que j'ai passé à Santiago !!!

Quant au répertoire musical du film, il est assez largement dominé par les « hits » internationaux de la musique traditionnelle cubaine : Chan Chan, el Cuarto de Tula, Guantanemera, El Carretero, souvent interprétés, d'ailleurs par ... Eliades Ochao et le Cuarteto Patria. Bref, Luchando por la vida a une tendance un peu fâcheuse à ne montrer au spectateur que ce qu'il s'attendait à voir, renforçant ainsi les stéréotypes sur la musique cubaine sans vraiment jouer le rôle éducatif et d'approfondissement qui, dans un monde parfait, aurait dû être le sien.

Fabrice Hatem

Pour visionner ce reportage : http://www.youtube.com/watch?v=uCnM0hzx1cw
Pour plus de renseignement sur le série « todo el mundo es mósica » : http://www.rtve.es/television/todo-el-mundo-es-musica/