Rome, Milan : une Italie polycentrique, bastion de la Salsa cubaine en Europe

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Danse

ImageAlors que la Salsa était encore peu connue en Italie au début des années 1990, la Péninsule s'est ensuite imposée rapidement comme l'une de ses terres d'élection privilégiées en Europe - tout particulièrement en ce qui concerne la Salsa cubaine.  

Cet épanouissement rapide a été notamment alimenté par l'arrivée d'un grand nombre d'artistes caribéens - essentiellement des danseurs, mais aussi des musiciens (photo ci-contre, en blanc : le danseur cubain Mikael Fonts, Installé à Milan). 

ImageAujourd'hui, Rome et Milan figurent parmi les villes salseras les plus importantes d'Europe. Le nombre de lieux de danse dans la région milanaise, en particulier, est tout à fait impressionnant. Mais certaines villes de plus petite taille, comme Bologne ou Turin, sont également très actives.

Si cette position éminente de l'Italie est essentiellement due à une pratique intensive de la danse, on trouve également dans ce pays d'assez nombreux orchestres de musique latine, dont quelques-uns - comme la Maxima 79 - jouissent même d'un incontestable rayonnement international (photo ci - contre : la Maxima 79 en concert à Paris).

ImageD'une manière plus générale, la qualité des manifestations artistiques et culturelles associées en Italie à la Salsa - qu'il s'agisse de création musicale, de spectacles de danse, d'émission de radio, de festivals ou d'ouvrages de musicologie - montre, s'il en était besoin, que ce pays raffiné et inventif excelle à faire s'épanouir la beauté en toutes choses (photo ci-contre : un groupe de rueda italien).     

Pour consulter cet article, cliquez sur le lien suivant : Italie