Berlin : une ville ouverte, vivante et décalée

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Danse

ImageDepuis la première fois que j'ai visité Berlin, cette ville a représenté pour moi un paradoxe. J'ai toujours été partagé, en effet, entre les épouvantables souvenirs historiques qu'évoquent pour moi la capitale allemande, et le sentiment de bien-être et de gaieté qu'elle suscite aujourd'hui chez le visiteur étranger, charmé par l'hospitalité souriante de ses habitants.

Ville de grande tradition culturelle, devenue durant l'entre-deux guerre une ruche d'expérimentation artistique, puis transformée après 1945, par les hasards de l'histoire, en lieu d'accueil de la contre-culture, Berlin a retrouvé à la fin du XXème siècle son statut de grande capitale européenne à la vie nocturne trépidante et un peu décalée (photo ci-contre : Carnaval des Cultures).
Image
Haut lieu des musiques alternatives - de la Techno à l'Electro en passant par le Rock Heavy Metal - Berlin a également vu se développer depuis 25 ans une scène latino, qui, sans égaler celles de Paris, Londres ou Madrid, est tout de même assez active (photo ci-dessous : soirée auSoda Club). Un mouvement alimenté par le goût prononcé des berlinois pour les cultures alternatives, exotiques et métissées, si possible teintées d'un zeste de kitch et de provocation.
 
Bref, à Berlin, on peut aujourd'hui apprendre et pratiquer la Salsa chaque jour de la semaine dans des lieux très divers : confortables écoles de danse installées dans des immeubles modernes de bureau, théâtres alternatifs, anciennes brasseries relookées en centres de loisirs multiplexes, night-clubs tenus par des latinos, boites « queer»... Il y a même quelques orchestres locaux de Salsa, à la sonorité souvent très cubaine. Sans oublier les grands festivals, comme le Berlin Salsa Congress... Tentés par la visite ? Croyez-en mon expérience, cela vaut vraiment le voyage !!! 

Pour consulter l'ensemble de l'article, cliquez sur le lien suivant : Berlin