Londres : une Salsa pour deux peuples ?

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Danse

(Diversité des pratiques salseras dans une grande métropole européenne) 

ImageLondres figure aujourd'hui, avec Paris, Madrid ou Barcelone, dans le « top 5 » des grandes capitales salseras européennes. Tout concourt à cet état de fait : la taille de la ville  - la plus peuplée de l'Union européenne -, la vitalité de sa vie nocturne drainant une population nombreuse et solvable, son caractère de métropole multiculturelle abritant entre autres une importante communauté latino, la puissance de son industrie de production musicale, la créativité de son milieu artistique (photo ci-contre : soirée au Bar Rumba)... 

ImageDes confortables nights-clubs « mainstream » de Soho aux petits bars colombiens d'Elephant and Castle et aux fêtes « queer » de Pelucas y Tacones », le milieu salsero de la ville est également caractérisé par la grande diversité de ses publics, qui peut-être ne se croisent pas aussi souvent qu'on pourrait le souhaiter. (photo ci-contre : soirée colombienne dans un restaurant dansant du Southwark). 

En tant que pratique de loisirs, la Salsa tend par ailleurs à se fondre dans une offre de loisirs latinos aux contours élargis, intégrant Bachata, Merengue et Kizomba, tandis que les jeunes, tout particulièrement ceux d'origine sud-Américaine, s'intéressent à des formes d'expression plus récentes, comme le Reggaeton, l'Electro et le Hip Hop.

Après un rapide survol de son histoire, cet article a pour ambition de vous faire découvrir l'état actuel de cette Salsa londonienne, qui vaut bien un petit voyage...

 

Pour consulter cet article, cliquez sur le lien suivant : Londres