Le danseur Osmar Pradès Salazar : un digne rejeton de la culture populaire santiaguera

Écrit par Fabrice Hatem le . Publié dans Danse

ImageOsmar Pradès Salazar est, à 46 ans, l'un des chorégraphes et danseurs les plus réputés du prestigieux Conjunto Folklorico de Oriente de Santiago de Cuba.

Sans encore le connaître, j'avais déjà admiré son talent à l'occasion d'un reportage que j'avais réalisé il a 3 ans sur la danseuse Dayeline Argota Alvarez.

Ils interprétaient en effet les deux rôles-titres dans le spectacle Ochun y Oggun réalisé par le Conjunto en 2010.

ImageJ'ai eu ensuite le plaisir de le rencontrer au cours d'un voyage organisé en avril 2015 par l'association Cuba Sin Fronteras, à l'occasion duquel Osmar a animé un stage de danses afro-cubaines (photo ci-contre).

J'en ai profité pour l‘interviewer longuement sur sa carrière et son œuvre. Il nous livre ici un témoignage révélateur du fécond mouvement de circulation artistique qui, à Santiago, associe étroitement culture populaire et danse académique.

Fabrice Hatem

Pour la version texte, cliquez sur texte

Pour la version vidéo, cliquez sur vidéo