SAMA Y EL EXPRESO DE ORIENTE ou el tren à grande vitesse !

Écrit par Ahinama le . Publié dans Critiques de CDs

Après un 1er disque passé inaperçu : Andres Revé y el Expreso de Oriente « De Guantanamo a la Habana » (Envidia) a changé de leader... Curieux et rare, n'est-ce-pas?

Andres Revé (famille d'Elio) a effectivement pris une autre « direction » (Melodias del 40) et a été remplacé par un certain bassiste Ernesto I.Sama Curbelo .


1er disque d'El Expreso De Oriente


Encore une curiosité, Sama ne joue pas sur le disque, puisque le bassiste annoncé est Pedro Pablo Gutierrez (ex-Charanga Habanera et Forever, actuel leader de son groupe)...Il est en fait cité comme directeur musical et arrangeur.

Un Pedro Pablo qui remplace le très célèbre Arnaldo Jimenez (ex-Elio Revé) présent sur le 1er album...Vous me suivez ?! Quel embroglio n'est-ce pas ? Mais peu importe, car le résultat est conséquent !
Et lorsque Luis Dominguez, producteur de ce disque, affirme que l'esprit de la musique d'el Expreso est resté pratiquement intact, le « pratiquement » a son importance...!! Le 1er disque avait une sonorité que l'on pourrait qualifier de plus traditionnelle et pourtant déjà bien pêchue...Mais cet opus est un savant cocktail de Changüi et de Timba, plus moderne qui plaira à tous les amoureux du genre...

Luis Dominguez ne le cache pas, ce disque se situe entre les sonorités des Van Van et d'Elio Revé. Et pour ce faire, quoi de mieux que de prendre des musiciens et chanteurs qui en font ou en ont fait partie ? Et pas n'importe lesquels... Tant qu'à faire prenons le symbole vocal avec Pascual Matos aka « El Sinsonte » et le symbole du trombone si important chez Revé et chez Van Van : Ulises Benavides.

Javier Rodriguez « Chocolate » à la voix rauque merveilleuse et « El Sinsonte » au timbre si charismatique font un travail remarquable vocalement. Sinsonte qu'on entend rarement chanter aussi bas, est exceptionnel. Chocolate fait penser indubitablement à certains moments à Pedro Calvo et ce n'est pas pour me déplaire !!!

Roberto Morales n'est pas en reste : sa voix me plaît particulièrement , un timbre pas commun dans lequel il donne une énergie impressionnante !

Je serai plus sur la réserve quant à la voix d'Eduardo Boloy invité à reprendre deux titres mais chantés précédemment, et de bien meilleure facture...! Alors où est l'intérêt ? Sans aucun doute des arrangements entre musiciens que nous ne connaissons pas...

Les orchestrations de Lazaro Rozabal (tromboniste) et de Sama sont absolument parfaites.

La couleur des trombones associée aux violons et flûte sont d'une efficacité fracassante, comme notamment par exemple dans le morceau exceptionnel qui ouvre l'album : « Guarachando ».

La basse magnifique de Pedro Pablo Gutierrez est excellement appuyée par le bon tumbao de Mayito Rosabal et la section de percussions...

Quant aux choeurs si importants chez Elio Revé, ils sont ici également soignés.

Sur le répertoire des chansons, se détachent évidemment quelques morceaux...
La reprise de « Se sigue comentando » est efficace, le travail d'El Sinsonte est différent de celui figurant sur l'album d'Elio Revé. Je garde cependant ma préférence pour la version d'origine...

Mais la reprise de « Las Manos en la masa » apporte elle une fraîcheur sur les arrangements (même si j'avoue préférer la voix de Dagoberto et l'intervention d'Elio Revé Jr!).
« Guarachando » et « Mi Gallo » sont des pures merveilles à tous les niveaux et je peux oser dire qu'elles resteront longtemps dans ma play-list...

Mais la grande curiosité reste pour moi « El Repartero de la Habana », un morceau hors normes, rythmiquement cela sonne comme le Sur Caribe des grands jours. Une voix à la rupture del « Chocolate » de la Salsa, avec des choeurs exceptionnels, un changement de gamme au milieu de la chanson très gonflé, et une section de cuivres obsédante. Ce morceau est originellement composé et joué par Lisandro y su Tratado. Lisandro Alfredo Arias Baro appartenait à la Banda Meteoro très reconnue dans les années 80 et vit désormais à New-York. Il a un répertoire très changüi et ses chansons sont de pures merveilles, malheureusement pas encore enregistrées. Et n'en déplaise à qui que ce soit, Lisandro n'a pas été contacté pour la reprise de ce morceau...!! Vraiment regrettable...Rendons aujourd'hui à César...


Lisandro Alfredo Arias Baro


En résumé un disque surprise et choc qu'il ne vous faut pas rater si vous êtes amateur de sonorités de la Revé ou des vieux Van Van... On attend avec impatience la suite...


Chansons :

1/ Guarachando
2/ Tengo una situacion
3/ El Repartero de la Habana
4/ Si te caigo mal
5/ Yo no sé que me pasa
6/ Son para un chabacano
7/ Se sigue comentando
8/ Tremendo tiempo
9/ Mi gallo
10/ Las manos en la masa

Extra tracks:
11/ Guarachando
12/ Mi gallo
13/ Tengo una situacion
Musiciens : entre parenthèses, les enregistrements sur lesquels figurent ces stars !

Mayito Rosabal : Piano (José Miguel)
Pedro Pablo Gutierrez : Basse (ex CH, CF, actuel Pedro Pablo y la Rebambaramba)
Jorge Felix Bravo : Timbales (ex Yumuri)
Gustavo Benavides : Congas
Carlos Amores : Guïro et Maracas (ex Pedrito Calvo, Tirso Duarte, Orlando Canto, Arnaldo y la Cosmopolita, Habana Express etc...)
Oswaldo Huerta : Bongos (ex Lusson y Lusson, Michel Maza, Tirso Duarte, Orlando Canto, Maikel Blanco, Habana Express, Habana Power Band etc...)
Lazaro Rosabal : Trombone (José Miguel, Son 14)
Ulises Benavides : Trombone (Elio Revé Jr, Maikel Blanco, Tirso Duarte, Michel Maza, Sur Caribe etc...)
Ronny Cabarrocas : Violon (Machado y sus estrellas...)
Edward Marzan : Violon (Machado y sus estrellas...)
J.J. Oliveros : Flûte (Machado y sus estrellas, Habana Express, Charanga Rubalcaba...)
Javier « Chocolate » Rodriguez : chanteur (1, 2, 3, 5) (Sur Caribe)
Pascual « El Sinsonte » Matos : chanteur (1, 6, 7, 9, 10,11) (Elio Revé, Soneros All Stars, Havana City, El Zorro, etc...)
Roberto « Robertico » Morales (4 ,8) ex- Angel Bonne, Nelson Manuel y Elio Revé
Eduardo « El Bolo » Boloy (12, 13)
Michel Perez : Choeurs (Charanga Forever, Pedro Pablo)

Barbarito Lopez : Choeurs (Maikel Blanco, Orlando Canto, Tirso Duarte, Donaldo Flores, Michel Maza, etc...)
José Lusson : Choeurs (Arnaldo y la Cosmopolita, Maikel Blanco, Pedro Calvo, Orlando Canto, Michel Maza, etc...)