Donaldo Flores

Écrit par Ahinama le . Publié dans Biographies

Considéré comme l'un des meilleurs de la nouvelle génération de soneros cubains. Son dernier album Abran Paso Que Me Voy (Envidia novembre 2005) a reçu dés ça sortie, la reconnaissance des Dj européens. Cet article vous invite à découvrir la carrière internationale de cet artiste qui a joué avec les meilleurs groupes cubains....présentation, carrière professionelle, discographie.

PRESENTATION

Donaldo est né le 17 février 1966 à Amarillas, petit village de la province de Matanzas.
C’est là qu’il fit ses études primaires et secondaires. Ses études universitaires se sont poursuivies à Matanzas à l’Institut Supérieur Pédagogique « Juan Marinello » d’où il sortit diplômé de Philosophie et Histoire en 1989. C’est à ce moment qu’il a commencé à prendre des cours de chant avec le professeur et chanteur Lazaro Horta, à participer à de nombreux Festivals universitaires et à remporter des récompenses au niveau provincial et national.
Il a ensuite continué sa carrière en amateur avec des groupes municipaux jusqu’en 1992, moment auquel il a remplacé le grand chanteur Aramis Galindo dans le YAGUARIMU de Matanzas, entrant ainsi dans la carrière professionnelle.

Donaldo est un musicien autodidacte. C’est une personnalité autocritique, modeste et surtout très joyeuse, éléments qui se reflètent dans ses interprétations ?. Ces caractéristiques lui viennent de sa riche culture cubaine. Respect et courtoisie font partie de son mode de vie.

Donaldo est un « sonero » de la nouvelle génération de Cuba. Son identité musicale s’identifie par son dynamisme emprumté à Bartoloméo Moré «(Beny Moré), à la cadence sonera de Miguelito Cuni ,ainsi qu’à sa manière d’introduire des intervalles dans ses improvisations. La qualité de ses interprétations commence avec l’authenticité de sa voix et reflète clairement le syncrètisme et le mélange multiculturel des origines afro-cubaines. A ce jour Donaldo bénéficie d’une reconnaissance internationale et jouit de nombreuses expériences musicales. Ayant joué avec les meilleurs artistes cubains, il désire se produire aujourd’hui par lui-même, avec son propre groupe.

CARRIERE ARTISTIQUE

1992 : GROUPE YAGUARIMU : En remplacement d’Aramis Galindo, lui-même parti avec Adalberto Alvarez.
Rèpertoire : tous les genres de musique cubaine. Scènes : la Tropical (La Havane), Palacio de la Salsa (La Havane), et le pôle touristique de Varadero.

1995 : GROUPE MANGUARE : Ce groupe fit la transition entre le Son cubain des annèes 50 et celui des années 70-80, il introduisit aussi le folklore afro-latino-américain à Cuba.
Répertoire : textes des années 50 avec des arrangements contemporains, répertoire de la musique andine et textes propres. Scènes : Café Cantante, Havana Café, Casa de Musica, Jardin de la UNEAC,…. Participation à l’enregistrement du disque « Cuba, la isla de la musica » Participation à l’évènement unique « el son mas largo del mundo » (devenu reccord Guiness) Participation à la fermeture du « Festival Mundial de la Juventud y los estudiantes » en 1996

1998 : GROUPE MARACA y OTRA VISION : Début des tournées internationales 1998-1999 ; en France : New Morning, Java, le divan du monde à Paris, Festivals de Montpellier, Saint-Nazaire, Sète, Vic-Fezensac, Langon, la Seyne sur Mer, Marseille, Nice… ; en Hollande, Italie, Suisse (festival de jazz de Lugano), Grèce, Belgique (festival du café),Allemagne(festivals de Cologne et de Berlin),Autriche, Espagne (festival de jazz de Vittoria). Etats-Unis :Ockland, San Francisco,Los Angeles, New York(SOB),New Jersey (studio 45),Miami (club nostalgia) Répertoire :Latin-jazz, son traditionnel cubain et musique afro-cubaine. Festival Jazz-plaza 1998 à la Havane Disque : « Tratame como soy » de la chanteuse japonaise NORA.

2000 : GROUPE TRAJE NUEVO : Septeto traditionnel, Répertoire : musique de la Vieja Trova Santiaguera et textes propres Scènes : la Tropical, Casa de la musica, Gato tuerto, et pôle touristique de Varadero.

2000 : ADALBERTO ALVAREZ Y SU SON : Son surnom « el caballero del son » Répertoire : le son cubain avec des arrangements contemporains et ses propres compositions. Disque : El son de Adalberto suena cubano Tournée aux Etats-Unis : San-Francisco, Sacramento,San José, Los Angeles (animation de la soirée des Oscars2000) , Miami (star fish), Washington (kennedy-center), New York (SOB),Nex Jersey (studio 45), En Europe : (festival de salsa de disney-Paris, Marseille, Perpignan), Suisse, Italie, Allemagne. Au Mexique : concert « de los grandes de Cuba » avec Van Van Venezuela, Pérou

2001: Enregistrement du disque « Timba New Génération of Latin Music » avec César Pedroso « Pupy » ex-pianiste fondateur de Van Van 2003 : DONALDO FLORES : Décide de se séparer de l’orchestre d’Adalberto Alvarez pour venir vivre en France à Bordeaux. Avant de partir de Cuba, il enregistre « El Solitario », son premier disque en solo avec la maison de disque « Envidia » de Barcelone, avec qui il signe un contrat d’exclusivité. Arrivé à Bordeaux, il forme son orchestre.

DISCOGRAPHIE


2005 : Donaldo flores « Abran Paso Que me voy»
2003 : Donaldo flores « El Solitario »
2003 : avec Ulises (tromboniste de l’orchestre d’Elito Reve y su charangon) « Cuando suena mi trombon »
2001 : « El son de Adalberto suena cubano"
2001 : « Timba new generation of latin music »
1999 : NORA “Tratame como soy”