LA DIVA MONICA MESA : de NG La Banda à la “Máquina Perfecta”

Écrit par Leonel le . Publié dans Actualité

Monica Mesa Mesa était la diva de NG La Banda qui chantait avec Toni Cala “El Papi” le refrain “Soy inocente hasta que se pruebe el contrario”! Elle repris le rôle de Yeni Valdes dans NG La Banda et seduit le public par sa fraicheur, son charisme et sa voix claire. En 2008 elle prend son destin en main et commence une carrière en solo qui la conduit à enregistrer un disque avec Joel Dominguez et à parcourir prochainement l’Europe en tournée promotionnelle. En Janvier 2009, Monica nous accordait un entretien exclusif à propos de sa carrière et de ses projets !


Portrait de Monica Mesa
Par Stefano Santini

Monica Mesa, jeune étoile de la musique cubaine, nait en 1978 à La Havane, précisément dans le quartier de Marianao. Elle commence à étudier le théâtre et le chant depuis son plus jeune âge. Elle travaille rapidement avec de nombreux orchestres remarquables dans le panorama musical cubain : Chicuelos Son, Las Chicas Del Sol, PG, Anacaona, Azúcar Negra, etc...Elle enregistrera de nombreux CD.

Elle fut chanteuse de NG La banda sous la direction de José Luís Cortés “El Tosco pendant neuf ans. Elle a aussi été invitée à participer à des productions discographiques de certains des groupes cubains les plus remarquables comme Issac Delgado et Haila Mompie. Elle a aussi participe a l’enregistrement du dernier CD « Tranquilo Que Yo Controlo » de Pupy y Los Que Son Son et Cesar Pedroso lui-même lui a proposé de rejoindre son orchestre avant qu’elle ne se lance a former le sien.

Pendant un temps, Monica a décidé de suspendre sa carrière artistique pour prendre soin de son fils de 3 ans. Apres le succès de son premier single et de son vidéo clip « Mi Soledad » , Monica vient de terminer d’enregistrer son premier CD en solo, produit par Joel Domínguez (ex directeur musical d’Issac Delgado et de Manolin El Medico De La Salsa entre autres). Pour la promotion de son CD, elle a réalisé 4 vidéo clips produits par le directeur italien Fabio Cimino.



La réalisation de son premier CD a pu compter sur la collaboration de certains des plus talentueux et des plus remarquables musiciens cubains comme : Pucho López (piano et claviers), Alexander Abreu (trompette), Jorge Chicoy (guitare), Yulien Oviedo (percussions), Amaury Pérez (trombone), Coco Freeman (chœurs et en duo sur une chanson), Adel (congas), Joel Domínguez (composition, arrangements, basse, piano). Cet album sera lance et mis en vente au debut de cette année 2010.



Monica dispose d’une grande voix, d’un grand talent et d’un charisme exceptionnel. Elle excelle avec aisance dans tous les differents rythmes et genres de la musique cubaine.
Elle se prépare actuellement au lancement officiel de son orchestre “Mónika y su Máquina Perfecta” composé de 12 musiciens sous la direction de Joel Domínguez.
Au printemps 2010, “Mónika y su Máquina Perfecta” réaliseront leur première tournée promotionnelle à travers toute l’Europe.


Cette tournée est assurée par l’agence artistique :
Ekiway - Eventi e Spettacoli
Adresse: Via Parini 12 - 00153 Roma Italy
E-mail
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
tel. : +39 335 79 74 219

Entretien avec Monica Mesa à Marianao, La Havane le 9 Janvier 2009
par Leonel




Leonel – Bonjour Monica. Quel plaisir de te revoir !
Monica – Le plaisir est pour moi.

Leonel – Monica est l’une des divas de la Musique Cubaine. C’est une diva dont la popularité grimpe et que la majorité du public connaît à travers NG La Banda. Combien d’année es-tu restée dans NG ?
Monica – Ce furent 9 années qui m’ont apportées beaucoup d’expérience.

Leonel – Auparavant tu avais collaboré avec Azucar Negra…
Monica – Avec Azúcar Negra, Las Chicas del Sol, Anacaona, PG, Chicuelo Son …

Leonel – Presque tout le monde te connait grâce a NG LA Banda, je crois. Je ne savais pas que tu avais été membre d’Anacaona. Ecoute, je dis que tu es une diva parce que tu es entree dabs NG LA Banda, plus ou moins quand Yeni Valdes en est sortie.
Monica – Oui, quand Yeni est partie, je suis entrée pour remplacer cette grande chanteuse.

Leonel – Yeni et toi avez une characteristique en commun, des timbres de voix qui s’il ne sont pas identiques, ils se ressemblent pas mal. Et toutes les deus vous êtes très naturelles.
Monica – Merci beaucoup. Maintenant je vais te raconter une petite histoire. Quand nous nous sommes connues, elle chantait dans un groupe appelé Sello LA et moi je chantais dans las Chicas Del Sol. Nous passions nos chansons a la radio et les gens nous disaient : Il y a une fille qui chante tout comme toi ! Les gens me le disaient à moi et a elle. Ensuite nous avons eu la chance de nous connaître ensuite en travaillant dans PG, un autre groupe de José Luis Cortés. C’est un groupe qu’a fondé José Luis Cortés, les fils de NG La Banda et qu’il a appelé ‘Poder de la Generacion’ (‘Pouvoir de la Génération’). C’est la que nous nous sommes connues et nous nous sommes dit : « Ah c’est toi qui chante comme moi ! ». Pour moi c’est un honneur car elle est formidable, tant comme chanteuse que comme personne. Je l’aime beaucoup.



Leonel – Autre chose. Je crois que ton premier disque avec NG La Banda comme chanteuse fut “Baila Conmigo”.. Ou ça a été le disque précédent ?
Monica – A vrai dire la première chanson que j’ai chanté avec NG La Banda comme soliste fut “Raka Raka Chan”. C’est un morceau qui a eu beaucoup de succès ici un été. Ca a été le tube de l’été … 2000 ou 2002. C’est la chanson qui m’a rendue célèbre comme chanteuse.

Leonel – Oui mais je me rappelle que tu chantais aussi “Baila Conmigo”… cette chanson chantée avant par Yeni
Monica – Absolument ! Yeni fut la première à enregistrer ce morceau.

Leonel – Je crois que les gens te connaissent surtout pour la Chanson El Papi. Je me rappelle que les paroles disaient : « Dime mamacita, cual es el papi que te gusta. » … »Tu Maletin » Et le refrain disait quelque chose comme … “Hasta que”?…. Je ne me rappelle plus très bien.
Monica – cela disait “Soy inocente, hasta que no se pruebe lo contrario”. (Je suis innocente jusqu’à ce que l’on prouve le contraire)

Leonel – Je crois que tout le monde te connait pour ce refrain. Comment fut ta collaboration avec El Tosco, le directeur de NG La Banda ?
Monica – Nous avions déjà travaillé ensemble. Car j’avais commencé par enregistrer les coros de NG La Banda quand Yeni y était encore. Nous avons enregistré un disque d’un genre de Cumbia, un disque assez étrange avec beaucoup de fusion. C’est a partir de là que j’ai commencé mon travail avec José Luis. Ensuite je suis entré dans Anacaona et quand Yeni est partie de NG La Banda, j’ai eu la chance et l’honneur de rentrer dans NG La Banda grâce à Yeni. Mais j’avais déjà mes repères et je connaissais ce travail.

Leonel – C’est à partir de ce moment là que tu as commencé à voyager de part le monde ?
Monica – En fait j’ai commencé avec Las Chicas Del Sol. C’est a partir de 16 ans qu’a commencé ma vie professionnelle en ce bas monde.



Leonel – Finalement en 2008 tu as décidé de faire ta carrière solo. Quel en fut le motif ? C’était un rêve que tu avais auparavant ?
Monica – Comme rêve... C’était celui de ma grand-mère… C’est grâce à elle que je suis où je suis, c’est à elle que je dois ma carrière. Aussi à mon Papa, ma voix je la tiens de lui. Merci Papa ! Mais comme tu le sais tous les professionnels ont une ambition. J’avais besoin de faire mes propres projets, chanter les chansons à ma façon les chansons qui me plaisaient. Celui qui s’engage dans un orchestre s’engage à suivre sa direction. Dans le cas présent je me dirige maintenant, je suis ma propre directrice. Je chante ce qui me plait, comme il me plait et je fais ce qui me plait.

Leonel – En définitive tu souhaite chanter tous les styles ? Comme avec NG La Banda tu chantais un peu de tout. Mais on identifie NG La banda à un groupe de Timba, parce qu’il furent les précurseurs de la Timba a Cuba. Pour le moins, c’est ce qui se dit.
Monica – C’est effectivement le cas !

Leonel – Tu te perçois comme une Timbera, une Salsera, une chanteuse de Boléro.. Comment tu te définis comme chanteuse ?
Monica – Je me sens juste comme un chanteuse qui, quel que soit le style musical, donne tout au public et qui le fait avec beaucoup de cœur. J’aime beaucoup la musique américaine. J’aime aussi la musique brésilienne. Je souhaite tout chanter mais la finalité de cette carrière c’est vous qui la décide, le public. C’est le public qui va décider où ira la carrière solo de Monica. Dans ce nouveau disque j’ai chanté un peu de tout. Je l’ai pensé ainsi, et tout ce que je fais, je le fais avec beaucoup d’amour. Si je chante un Boléro c’est parce que je le sens.

Leonel – “Con Mucho Amor” (Avec tout mon amour) devrait être le titre de ton nouveau disque.
Monica - …. “Con mucho amor”, ça me plait beaucoup.



Leonel – Quels sont les rythmes ou les style représentés dans ce disque ?
Monica – J’ai fait une balade-pop et une bachata. Le disque contient aussi du Son, du Bolero et une chanson « A Capella ». J’ai incorporé tous les genres qui me manquaient. Sauf le Jazz que j’aime beaucoup.

Leonel – Il y a aussi une Chanson de Timba ?
Monica – Bien sûr ! J’étais dans NG.

Leonel – Les danseurs vont trouver de quoi danser la Salsa dans ton CD.
Monica – Oui, ils vont pouvoir danser et bouger la ceinture.

Leonel – Il y a de la Rumba aussi ?
Monica – Il y a un morceau que je chante basé sur le concept de la Rumba. Il s’appelle « Te veo preocupa’ »

Leonel – Nous te souhaitons beaucoup de succès, Monica. Merci de nous avoir reçus chez toi !
Monica – Merci à toi d’être si généreux avec la musique cubaine et d’être si cubain.

PS: Remerciements pour la retrnscription et la traduction en italien à nos partenaires www.timbasocialclub.net : Stefano Santini !