ISSAC DELGADO revient avec un nouveau CD : "Supercubano" !

Écrit par Leonel le . Publié dans Actualité

ISSAC DELGADO, "El Chevere de la Salsa", Rumbero, Salsero et Cancionista réaffirme sa Cubania avec un nouveau disque chez PlanetRecords : SUPERCUBANO

A l'évidence ISSAC rachète sa Cubanité avec le renfort des piliers du Reggaeton de Cuba comme El Micha ou Gente D'Zona avec lesquels il conclut sa 2ème coopération.


Mais ISSAC sera toujours un pont, un ambassadeur entre Cuba et Puerto-Rico, " de un parajo las 2 alas " comme il chantait dans son 2ème CD "Con Ganas" sur le morceau légendaire de Pablo Milanes « Son de Cuba a Puerto Rico »

Publié le 3 Aout 2011

Quelques semaines après sa visite historique à Cuba et peu après le concert légendaire à Paris, au Cabaret Sauvage, organisé par Odduara, avec Habana D’Primera et Interactivo, Issac Delgado livre son dernier album.

Cette nouvelle œuvre est en vente exclusive sur iTunes et sur LatinMusicStore.com en pré-écoute depuis le 2 Aout !

http://www.latinmusicstore.com/index.php?page=shop.product_details&flypage=shop.flypage_p&product_id=339&option=com_virtuemart&Itemid=65

Cette production comprend 10 titres avec de nombreuses collaborations:

01. "El Negro Vuelve A La Habana" Feat. El Micha
02. "Perdona"
03. "Salsa, Timba y Amor"
04. "Somos Cuba (Mira Como Vengo)" Feat. Gente De Zona
05. "Que No Se Te Olvide (Salsa Extended Mix)" Feat. La India
06. "Mienteme"
07. "Pal Bailador"
08. "Mala Cabeza"
09. "Que No Se Te Olvide (Santo Domingo Bachata Version)" Feat. La India
10. "Somos Cuba (Mira Como Vengo)" Feat Gente de Zona, Los Generales, Baby Lores, El Micha, Manolin "El Medico De La Salsa", Alain Perez


Le disque s’ouvre en fait sur un Timbaton, ou plutôt un Congaton, massif et puissant, "El Negro Vuelve A La Habana" avec El Micha, qui fait penser à la Bala de Billy. Une Conga en l’honneur de La Havane et de sa ‘gozadera’ et probablement une preuve de la nostalgie d’Issac pour sa festive terre natale.

Issac enchaine avec une Salsa Romantica "Perdona" assez semblable à son succès avec Victor Manuelle « La Mujer Que Mas Te Duele », avec des arrangements de violons ‘symphoniques’ et des cuivres assez stéréotypés. Toutefois on se laisse séduire par la voix unique du Cheveré et par le Montuno qui nous emporte avec son Tumbao et ses coros enivrant.

Issac Delgado est un pont musical, et à ce titre il jette le manteau de ce pont avec le morceau "Salsa Timba y Amor" qui évolue doucement de son environnement actuel de la Salsa Boricua à la bonne Timba qui l'a rendu célèbre.

"Salsa Timba y Amor, es lo que hay !
El le pone Salsa
Pero ella quiere Timba
Es lo que hay"

Issac est intelligent. Il a compris que la Musique Cubaine ne pourra faire la place qu'elle mérite, s'imposer, que depuis l'interieur du système économique et politique qui permet l'accès à la promotion de grande échelle.

Comme disent Kola Loca, "Cuba Se Extraña" et ISSAC se nourrit du Cubaton de Gente D'Zona tout en lui apportant sa propre poésie pour nous convaincre qu'il n'a rien perdu de ses racines cubaines sur "Somos Cuba".


Mais ce pont est à bascule puisqu'il vire aussitôt du côté de l' Isla del Encanto avec sa camarade de la RMM dans les années 90, LA INDIA...
Un duo de Salsa Romantica sur "Que No se Te Olvide" très, voire trop classique, mais assurément au cœur de sa stratégie de cooperation d'avec les grandes têtes d'affiche comme Victor Manuelle, Gilberto Santa Rosa...
LA INDIA et ISSAC sont les filleuls de la grande CELIA CRUZ et ce duo était prévisible... De "La Voz De La Experiencia" a "Vivir Lo Nuestro" !

"Mienteme" est encore un morceau entre deux eaux, avec des arrangements de cuivres téléphonés et trop commerciaux mais avec un une section rythmique et un Tumbao qui porte la marque d'Issac... Entre 'un tin' de Timba, un soupcon de Cancion et de la Salsa, qu'elle qu'en soit le qualificatif ou l'origine !

"Pa'l Bailador" est le slogan fourre-tout et démagogue de bien des groupes de Cuba, de Puerto Rico, de Colombie et de New-York.
Mais cette fois ci il s'agit d'un Guaguanco, certes Jazzifié mais savoureux, sabroso, avec la voix feutré, la voix de velours de ce pur Rumbero... ISAAC est de la Timablaye ! Et il va par la conga ! Pa'l tambor !
Et le Coro "Dicen Los Caracoles.. " nous assure qu’Issac n'a rien perdu depuis son fameux "Vengo Con Ire" sur le CD "Con Ganas"

"Mala Cabeza" est une Timba a la Issac, subtile et discrète mais toute en nuance et dissonances modernes, avec sa chronique sociale, sa 'calle', et ses cuivres qui finissent quasi en Champola tandis que Issac imprime sa ‘Guaperia’ cubaine. La "Mala Cabeza se porto mal !"

L'ajout d'une Bachata Dominicaine, la reprise de "Que No Se Te Olvide", avec La India ne doit trouver sa justification que dans des objectifs commerciaux et marketing... Circulez....

Et sautez au dernier Reggaeton, la version "All Stars”, "Todas Estrellas" avec El Micha, Gente D'Zona, Manolin, Alain Perez, etc...

"Mira Como Vengo ... Por Eso Me Mantengo" tiens donc ! Et bien oui, ils se maintiennent bien et "No me cambie la emisora" jejejejeje
Oui "Somos Cuba”, Nous sommes Cuba, la Cuba d'aujourd'hui... La Cuba où le petit commerce est désormais autorisé...


Ce disque est somme toute très commercial, destiné à un large public et je ne suis pas sûr d'adhérer au commentaire de PlanetRecords prétendant que ce sera la meilleure production d'Issac Delgado.

Toutefois, chaque disque du "Chevere de la Salsa" est un événement en soit qui mérite le détour et dans mon cas, l'achat !