Trop de promo tue la promo ?

Présentation des nouveaux, anectodes, discussions générales autour de la salsa ou autre, petites annonces,...
pbooj
Gold
Gold
Messages : 1382
Enregistré le : sam. août 26, 2006 8:00 am
Localisation : Paris / Aix ça dépend !
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Trop de promo tue la promo ?

Message par pbooj »

Il ne s'agit évidemment pas d'opposer les concerts aux CDs, les CDs aux vidéos ...ect. mais de comprendre que le modèle économique dont tire un groupe ses revenus comporte plusieurs sources complémentaires : cds, concerts, vidéos, téléchargements payants...etc

Il y a encore quelques années les radios jouaient ce rôle en passant des titres en avant première, titres qui circulaient ensuite grâce que cassettes audio. Le partage fait connaitre la musique donne envie et est le vecteur principal pour ensuite acheter ceci depuis la musique enregistrée. Il éveille et encourage l'achat par la stimulation qu'il engendre.
Cela a pris une autre dimension avec le web : l'accès facile aux titres grâce aux systèmes de pré-écoute des ventes en lignes ou encore les sites de streaming sont des aides au choix formidables pour les consommateurs. Le téléchargement illégal s'est généralisé et est devenu une pratique très courante et un retour en arrière sera sans doute impossible. L'échelle a changé : la musique s'est presque totalement dématérialisée. Les usages de l'écoute et du partage de la musique ont été totalement transformées par le numérique. Mais l'économie de la musique est toujours celle des 78 tours. Elle devra trouver les moyens de rémunérer les créateurs dans ces nouveaux usages.

La musique s'est dé-matérialisé et la conséquence est que les ventes de cds ont significativement déclinées. C'est un fait et c'est sans doute irréversible et il vain de tenter de jeter l'opprobre sur le public comme le fait HADOPI, en tentant de l'opposer aux artistes, ou sur les passionnés -DJ ou non- qui partagent leurs fichiers et qui seront d'ailleurs les premiers à acheter les CDs lors de leur sortie.

Certains musiciens l'ont bien compris en ré-orientant leurs sources de revenus vers les concerts ou le téléchargements payants ou les vidéos... c'est aussi ce qu'à compris ceux (auteurs et consommateurs) qui militent pour la licence globale/contribution créative. C'est le cas d'un certain nombre d'entre nous sur fiesta cubana qui partageons notre passion pour la musique ses morceaux vintages comme ses nouveautés, en défendant les artistes, et en dépensant une partie significative de nos revenus en concerts en CDs...


http://dicidense.free.fr/ Listen with your feet, dance on your ears. pee-poo-gee pmove pmueve pbouge pbooj πR
Indochino
Staff
Staff
Messages : 2419
Enregistré le : jeu. nov. 17, 2005 8:00 am
Êtes vous un robot ? : NON
Localisation : <a href=
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Trop de promo tue la promo ?

Message par Indochino »

EL_GATITO a écrit : ...
ET JE RECONNAIS BIEN SÛR, QUE LA VIE DE L'ARTISTE (CUBAIN) SE PASSE ESSENTIELLEMENT SUR SCENE, ET QUE DONC TOUS MES AVIS SONT ACCESSOIRES POUR CERTAINS. MAIS QUI PEUT ETRE CERTAIN QUE CES ARTISTES NE VIVENT PAS AUSSI DE LA VENTE DE CD'S ? QUI PEUT ME CERTIFIER QUE SI VAN VAN VEND 5000 ALBUMS EN FRANCE, QU'ILS N'AURAONT AUCUNE RETOMBEE FINANCIERE A CUBA ?
...
Juste sur ce point précis.
Là tu pars sur le principe que le modèle occidental fonctionne de la même manière pour les artistes cubains.
Est-ce que les artistes gagnent un % sur la vente de disques ? J'ai cru comprendre (à vérifier) que pour certains artistes cubains, ils étaient payés au forfait, c'est-à-dire ils étaients payés pour faire le disque, l'enregistrement et qu'ils ne touchaient rien sur la vente (si la vente de CDs marche, les artistes ont plus de chance de se voir proposer un autre forfait oui indirectement on peut dire qu'ils vivent de la vente de CDs).
Image
EL_GATITO
Silver
Silver
Messages : 552
Enregistré le : lun. juil. 17, 2006 8:00 am
Localisation : Fort de France
Status : Hors ligne

Re: Trop de promo tue la promo ?

Message par EL_GATITO »

pbooj a écrit :Il ne s'agit évidemment pas d'opposer les concerts aux CDs, les CDs aux vidéos ...ect. mais de comprendre que le modèle économique dont tire un groupe ses revenus comporte plusieurs sources complémentaires : cds, concerts, vidéos, téléchargements payants...etc

Il y a encore quelques années les radios jouaient ce rôle en passant des titres en avant première, titres qui circulaient ensuite grâce que cassettes audio. Le partage fait connaitre la musique donne envie et est le vecteur principal pour ensuite acheter ceci depuis la musique enregistrée. Il éveille et encourage l'achat par la stimulation qu'il engendre.
Cela a pris une autre dimension avec le web : l'accès facile aux titres grâce aux systèmes de pré-écoute des ventes en lignes ou encore les sites de streaming sont des aides au choix formidables pour les consommateurs. Le téléchargement illégal s'est généralisé et est devenu une pratique très courante et un retour en arrière sera sans doute impossible. L'échelle a changé : la musique s'est presque totalement dématérialisée. Les usages de l'écoute et du partage de la musique ont été totalement transformées par le numérique. Mais l'économie de la musique est toujours celle des 78 tours. Elle devra trouver les moyens de rémunérer les créateurs dans ces nouveaux usages.

La musique s'est dé-matérialisé et la conséquence est que les ventes de cds ont significativement déclinées. C'est un fait et c'est sans doute irréversible et il vain de tenter de jeter l'opprobre sur le public comme le fait HADOPI, en tentant de l'opposer aux artistes, ou sur les passionnés -DJ ou non- qui partagent leurs fichiers et qui seront d'ailleurs les premiers à acheter les CDs lors de leur sortie.

Certains musiciens l'ont bien compris en ré-orientant leurs sources de revenus vers les concerts ou le téléchargements payants ou les vidéos... c'est aussi ce qu'à compris ceux (auteurs et consommateurs) qui militent pour la licence globale/contribution créative. C'est le cas d'un certain nombre d'entre nous sur fiesta cubana qui partageons notre passion pour la musique ses morceaux vintages comme ses nouveautés, en défendant les artistes, et en dépensant une partie significative de nos revenus en concerts en CDs...
Voilà ce que j'appelle une vraie réponse... Merci, une fois n'est pas coutume. Il y a de ceux comme toi, qui sont de bonne foi, et qui achèteront l'album. C'est sûr. Mais il y a les autres... si tu vois ce que je veux dire... et ils sont nombreux. Et je suis d'accord avec à peu près tout ce que tu as dit. Mais je reviens quand même sur mon propos d'origine : trop de promo tue les ventes aussi, même si on ne peut décemment pas occulter les points que tu as soulevés.

Merci aussi Indo pour ta réponse... Je me renseignerai bientôt sur la question, mais je crois bien que tu as raison. Malgré tout, je pense quand même qu'il faut vraiment soutenir la production d'album à Cuba, car si ça continue, les artistes cubains ne se produiront qu'en concert, privant une partie du public (dont moi) de certains de leurs opus. Je pense par exemple à des groupes comme Habana C ou Toque Cubano. Je pense par ailleurs a des artistes confirmés, tels que Manolin, dont l'album entier a été piraté : Est-ce que ça a empéché la véritable sortie de l'album ?
Je pense aussi à ce site italien qui vend des CD promo 8O : Arlenys Rodriguez, Aisar Hernandez, Bakuleye, et j'en passe (un certain Paulo FG à l'époque)
Miawww
chiquitin
Bronze
Bronze
Messages : 59
Enregistré le : ven. avr. 18, 2008 8:00 am
Localisation : Hyères
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Trop de promo tue la promo ?

Message par chiquitin »

Enfin une analyse complète et détaillée (PHOOG).
Je le suis totalement.
Concernant les musiciens Cubains...à Cuba...Je rappelle que nous raisonnons dans une économie de marché. Ce qui n'est pas le cas à Cuba.
Dans le débat sur Hadopi, nous débattons sur le "DROIT". Mais il faudra aborder aussi, un jour, le sujet du prix du CD.
Pourquoi le CD à 20€? Quelle est sa vraie rémunération de l'artiste dans l'histoire?
Pourquoi le CD à 20€ en France? le même à 15€ en Europe? le même à 8€ au USA ? Sachant que c'est le même site marchand...et qu'évidemment un Européen ne peut acheter au USA...
C'est ce que l'on appelle l'économie de march ?
Ce que tu fais avec la gauche, tu peux le faire avec la droite - Proverbe d'un Sage Burkinabé aux Pieds Fous
JACK_EL_CALVO
Staff
Staff
Messages : 4730
Enregistré le : sam. oct. 22, 2005 8:00 am
Localisation : PARIS 5
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Trop de promo tue la promo ?

Message par JACK_EL_CALVO »

Mais voilà un sujet passionnant !! Oui je viens de me réveiller... :lol:

Voici mon avis qui entre parenthèses n'est pas "la politique à suivre " , ni un avis à imposer à qui que ce soit...n'est ce pas Linda Suave...? Continue à t'exprimer librement... car ce genre de débat n'a de lieu d'être que si nous ne sommes pas d'accord et que nous pouvons l'exprimer... :wink:

Parenthèse fermée...
Ce qui est certain c'est que je suis d'accord avec presque tout le monde...Je m'explique...

Voilà donc comment j'analyse le circuit...Pas facile tant il y a de choses à dire...

D'abord, on ne peut pas mettre dans le même panier LOS VAN VAN et HDP comme je l'ai lu plus haut... Impossible quant à la sortie d'un disque !
Pourquoi ?
- Parce que LOS VAN VAN n'est pas un jeune groupe débutant sans CV discographique...
- Ensuite parce que le degré de difficulté à obtenir les morceaux en promo n'est pas le même... Nous sommes un certain nombre de DJ's à être en contact avec les artistes et nous voyons en direct leurs réactions...Elles sont diverses et variées et ne sont en aucun cas similaires...Il n'y a pas de règles... Certains vont refuser pour des raisons évidentes de droit quant à la maison de disques, d'autres vont te passer un titre pour "teaser", d'autres te fileront l'album entier parce que de toutes les façons la distribution sera pitoyable voire inexistante...

Le problème à la limite n'est pas à ce niveau là, car au final c'est l'artiste lui-m^me qui choisit ce qu'il fait (plus ou moins)... Le problème majeur se situe en pyramide... Si je file un morceau inédit en promo d'un artiste à quelqu'un qui n'en a pas usage "professionnel", là je commence à corrompre le système... Pourquoi ? Parce que ça veut dire que le titre va circuler chez tout le monde... Je me suis souvent énervé de voir que certaines personnes récupéraient des morceaux qu'ils ne "devaient" pas avoir...(pauvres Titi et Diosa) Un titre promo ne l'est que s'il reste dans la main des "professionnels"... De là découle un autre problème... Qui a le droit de se décréter "professionnel" ? :lol: C'est un autre débat à mener... Voyez , c'est pas simple... Mais de là découle votre débat....

Certains artistes nous demandent de faire circuler un thème pour voir comment le public réagit... c'est très courant...

Maintenant le matraquage est selon le bon vouloir du DJ... Avant sa sortie pré-officielle j'étais fan du dernier CALLE REAL et plus mitigé sur le HDP concernant la piste (que les choses soient claires ! ) Donc forcément les personnes qui sortent à mes soirées ont été matraquées...

Plusieurs effets possibles :
1/ on en a ras le bol
2/ on vient aux soirées pour écouter justement ces morceaux car chez soi c'est pas possible
3/ on commence à vraiment aimer ces morceaux (souvent on aime danser sur ce qu'on connait...)
4/ Cette promo permet en fait de remplir les éventuels concerts qui sont dans la foulée... Patricio m'a demandé de faire écouter un maximum de morceaux du dernier pour que le public soit en terrain conquis...C'est un choix...L'autre serait le plaisir de la découverte....
5/ on a envie d'avoir ce morceau car " franchement il déchire trop"... A la sortie officielle de l'album, le CD se vend...Il se vend si certains malins n'ont pas mis en circulation le piratage de ces morceaux....

Voici un exemple concret : dernier CD de CALLE REAL et dernier concert de CALLE REAL :
DJ Melao, DJ TIMBALERO n'avons pas diffusé les titres sauf sous ordre de Patricio. C'était lui qui décidait... "faites passer ce titre là"... (avec comme sous-titre : aux "professionnels") Les fans venaient aux soirées des DJ'spour écouter ces nouveaux titres....La sortie était imminente... Et si Patricio a refusé de nous donner les titres plus en amont, c'est parce que justement il cherchait une maison de disques.... Chercher une maison de disques aujourd'hui, ai-je besoin de vous dresser le portrait ? Alors quand en plus vos titres circulent chez "tout le monde...."
J'ai alors dit à Patricio, "les fans sont chauds, débrouille toi pour avoir le disque à vendre lors du concert !! Tu vas en vendre un paquet !! Amènes-en 300 !"
La réalité du terrain... Patricio voulait les vendre 25 euros sous prétexte que c'était encore sorti nulle part ailleurs...Timbalero et moi l'avons calmé...20 Euros est un grand maximum avec l'achat du billet à 27 euros !! Ca fait cher la soirée même si ça les vaut ! Selon la Police, 1500 personnes au concert, selon Jack 180 CD vendus... C'est peu ? Beaucoup ? Je ne sais pas.... Moi j'aurai tendance à dire c'est ridicule...mais... Finalement n'est ce pas l'exacte photographie du milieu, du marché du disque ? "Chéri, tu l'achètes et j'en ferai une copie à untel untel untel... " Tout le monde n'a pas les moyens de s'acheter un disque à 20 euros, ok...Tout le monde a aussi ses raisons de ne pas acheter un disque.... Quand Patricio m'a proposé un deal avec moi pour que je touche un pourcentage, je lui ai répondu que l'argent c'était à lui !! Que tout ce que j'espérais, c'était de récolter suffisamment pour qu'ils commencent à pouvoir imaginer produire un 3ème CD.... J'ai failli prendre le micro pour expliquer l'importance de l'achat du disque pour les artistes, et puis non...Tout le monde n'a pas la même perception... Certains m'auraient pris pour un marchand de disques !

L'exemple du VAN VAN est vrai GATITO, le fait d'entendre à l'avance certains titres et d'en être matraqué fait que la force de l'album à sa sortie et lors de sa première écoute s'en trouve affaiblie. Tu as raison. Le dernier VAN VAN est juste une merveille à mon goût... Rien à jeter... C'est encore une fois mon avis... Et j'en avais longuement débattu avec Damian FG là dessus pour le convaincre...

Je crois que le problème vient aussi de la prise de conscience que chacun doit avoir face aux artistes qui nous font rêver , qui nous aident au quotidien... Achetez leurs disques quoiqu'il arrive... Un disque gris est moche, un disque virtuel est encore plus moche... Le pressage du VAN VAN "arrasando" de la Egrem je l'ai racheté pour le plaisir de la pochette... Mais au final combien sommes-nous comme ça ?

Il est vrai aussi qu'Havana D'Primera a été rendu célèbre grâce à la circulation du CD en Europe et ailleurs... Aidé par son 1er jet dans Grupo Danson, mais quand même.... Bien ou mal ? Encore une fois... tout dépend comment la circulation est faite...

Et si au final la tournée d'HDP est pleine, que les gens chantent ses chansons pendant le concert, que ça remplisse de joie le coeur d'Alexander qui flippe de cette tournée (cf Karine Odduara) et qu'il vend plein de CD... c'est le principal... Quoi on n'est pas à Disneyland ? J'ai pas le droit de rêver ???
esa gracia que tengo, nadie me la va a quitar, MAFEREFUN YEMAYA, MAFEREFUN ELEGUA !
EL_GATITO
Silver
Silver
Messages : 552
Enregistré le : lun. juil. 17, 2006 8:00 am
Localisation : Fort de France
Status : Hors ligne

Re: Trop de promo tue la promo ?

Message par EL_GATITO »

Et bien voilà... une illustration parfaite du fond de ma pensée :
Votre travail avec Calle Real est celui qu'il faut : l'album promo ne passait QUE chez vous... et c'est tout à votre honneur !!! Sous le manteau, il y avait "Me Lo Gané" Et "Somos Familia" qui circulaient... seulement 1 mois avant le concert environ.
Moi, je dis que CE travail là est efficace pour l'artiste. En même temps, les retombées pour Calle Real sont peut-être différentes que pour un groupe de Cuba.
Le problème à la limite n'est pas à ce niveau là, car au final c'est l'artiste lui-m^me qui choisit ce qu'il fait (plus ou moins)... Le problème majeur se situe en pyramide... Si je file un morceau inédit en promo d'un artiste à quelqu'un qui n'en a pas usage "professionnel", là je commence à corrompre le système... Pourquoi ? Parce que ça veut dire que le titre va circuler chez tout le monde... Je me suis souvent énervé de voir que certaines personnes récupéraient des morceaux qu'ils ne "devaient" pas avoir...(pauvres Titi et Diosa) Un titre promo ne l'est que s'il reste dans la main des "professionnels"... De là découle un autre problème... Qui a le droit de se décréter "professionnel" ? C'est un autre débat à mener... Voyez , c'est pas simple... Mais de là découle votre débat....
Voilà. D'où ma réflexion de départ quand, sur le site référence de la salsa cubaine en France, quelqu'un dit posséder un album "promo", et nous pond une analyse.
Je ne me leurre pas, il y aura toujours des albums qui circuleront au black, mais ce n'est pas ça qui me titille dans cette discussion (même si c'est nul dans l'absolu). Ce qui me titille, c'est le fait de clamer haut et fort à des salseros qu'on ne connait pas, sur un site : "moi, humble membre du public, j'ai l'album en avant première, et j'en pense ça..."... Pour moi ça n'encourage que la piraterie, sauf en ce qui concerne les vrais passionnés.
J'exclus de cette réflexion les DJ's, bien sûr (donc, Pbooj, on est d'accord, tu n'es pas visé).
Chacun à le droit de dire ce qu'il veut certes. Mais il ne faut pas confondre le travail que font certains DJ's, avec l'étalage gratuit que font d'autres.
Même si je l'ai fait aussi, ce n'est pas bien. Donc il en va de l'intelligence de chacun (de reconnaître les choses ?), de faire ou de dire ce qui lui semble juste pour encourager la production cubaine.

Merci d'avoir recentré la discussion sur les CD. (même si les concerts sont plus importants).

Certains vont refuser pour des raisons évidentes de droit quant à la maison de disques, d'autres vont te passer un titre pour "teaser", d'autres te fileront l'album entier parce que de toutes les façons la distribution sera pitoyable voire inexistante...

Et la voilà, LA VRAIE REPONSE (inattendue quand même pour ma part :lol: )... Merci Monsieur Jack.
En espérant que HDP sera vainqueur sur toute la ligne malgré tout, sais-tu (ou un autre) quels sont ses choix promotionnels ?
Qui a le droit de se décréter "professionnel" ?
On est en France : un DJ's professionnel est quelqu'un qui s'est déclaré à l'URSSAFF, ou qui a monté une structure qui lui permet d'exercer cette profession, ET qui fait toutes les déclarations administratives qui vont avec. Et ce, quelque soit la qualité de ses mix's. Après, il y a une déontologie propre à chacun. En ce qui me concerne, être un DJ, c'est à partir du moment où on appelle untel à mixer dans une soirée.
Miawww
JACK_EL_CALVO
Staff
Staff
Messages : 4730
Enregistré le : sam. oct. 22, 2005 8:00 am
Localisation : PARIS 5
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Trop de promo tue la promo ?

Message par JACK_EL_CALVO »

EL_GATITO a écrit :
En espérant que HDP sera vainqueur sur toute la ligne malgré tout, sais-tu (ou un autre) quels sont ses choix promotionnels ?
Alexander était plutôt dans une optique je "file" le CD aux DJ's pour la promo... En revanche la débilité de le mettre sur un site libre d'accès pour le télécharger... :evil: Il faut vraiment ne pas respecter les artistes, donc ne pas les aimer pour faire un truc pareil !!! :evil: =D>

On se souvient que dans un autre registre de musique le nu-soul man Bilal n'avait pas pu sortir son CD car tous les titres circulaient deja sur le net... La maison de disque a donc évidemment refusé !!! =D>
esa gracia que tengo, nadie me la va a quitar, MAFEREFUN YEMAYA, MAFEREFUN ELEGUA !
Répondre