Chronique d'une soirée râtée

pbooj
Gold
Gold
Messages : 1382
Enregistré le : sam. août 26, 2006 7:00 am
Localisation : Paris / Aix ça dépend !
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par pbooj » lun. oct. 10, 2011 1:09 pm

Dernier message de la page précédente :

Kiriku a écrit :Mais on avance, on avance, ceux qui avant te tombaient dessus en te reprochant un manque d'ouverture sont maintenant plus mesurés, et on constate que les goûts et les couleurs peuvent être différents et respectables...
ça ne m'étonne vraiment pas de toi, le rôle du pompier incendiaire te va comme un gant :smt008 mais désolé là j'ai mieux à faire. Je te laisse avec tes vieilles rancunes et tes règlements de comptes.


http://dicidense.free.fr/ Listen with your feet, dance on your ears. pee-poo-gee pmove pmueve pbouge pbooj πR


ricco
Gold
Gold
Messages : 1372
Enregistré le : mer. janv. 18, 2006 8:00 am
Localisation : bayonne
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par ricco » lun. oct. 10, 2011 1:13 pm

Je pense qu'il est du travail de tous les passionnés : Danseurs expérimentés , Profs , Djs , Organisateurs, Musiciens ... de permettre aux Salseros de la base de se créer une vraie culture musicale et de pouvoir faire la différence entre les soirées de qualité et les autres ...
Et le fait de proposer une programmation de qualité et en accord avec ce qui est énoncé n'est pas contradictoire avec la volonté de proposer de l'animation aux gens dont c'est vrai ils sont friands (même si moi c'est pas mon trip je considére que c'est les danseurs qui doivent créer l'ambiance et non l'inverse ...) .
Ca tient surtout à l'envie (et à la connaissance) de l'organisateur de proposer une soirée authentique et de qualité ...
Aprés, le patron du lieu où on va danser, lui c'est un commerçant, il a un CA à réaliser donc si on lui vend un concept "Club Med" qui va attirer du monde et faire consommer les gens au Bar, il accepte, on ne saurait le blamer ...
Je serai plus sévére avec certains Djs qui se disent connaisseurs et qui proposent de la soupe en guise de playlist et qui font tout pour mettre en avant le concept ClubMed-c'estlafêteàneuneu ...
Ainsi qu'avec certains "Profs" plus interessés par la transmission d'Euros vers leur poche que par la transmission de la Danse et de la culture (musicale et tout court) et qui font tout pour maintenir leurs éléves 1) dans l'ignorance, comme ça au royaume des aveugles, le borgne peut rester Roi ... et 2) Dans un circuit fermé ou il envoie danser l'éléve dans des soirées qu'il organise, ou dans un établissement avec lequel il est maqué , ou dans les soirées d'un pote du même circuit qui lui renverra l'ascenceur ...
Au final comme dit Moicspace , le salsero pourra prendre conscience 2 ou 3 ans plus tard , que ce qu'on lui a proposé était un mirage ...
Mais comme le dit Kiriku , chacun est libre de s'amuser comme il le souhaite ...
Et pour finir sur une note optimiste quand à tous ces thémes , je citerai un Prof Cubain renommé avec qui j'évoquais ces sujets cet été ( on parlais de l'enseignement de la danse) :
" La verdad camina lento pero con pasos largos ..."

salsarles
Silver
Silver
Messages : 853
Enregistré le : mar. juil. 31, 2007 7:00 am
Artiste(s) préféré(s) : intégriste cubain!!!
Localisation : arles
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par salsarles » lun. oct. 10, 2011 4:37 pm

à moi, à moi, à moi....

dis donc, il fait réagir ton sujet !!!!
bon pour faire court et en essayant de ne pas froisser pbooj...que j'aimerais bien croiser un jour qd mm !!! :wink:
en tout cas, c'est un sujet récurent sur ici !
perso, les 2 premières années quand j'ai commencé, c'est à dire à partir de 2005 jusqu’en 2007
(date importante par la suite), j'ai écumé les soirées de la région dans le triangle "Montpellier / Avignon / Marseille" : =P~
tous les weekends, pendant la semaine et plus encore quand c’était réalisable, histoire d’assouvir
cette envie folle de faire le plus de passes possible dans une même chanson ! mdr
aussi, pendant ma 2ème année, j’ai commencé à comprendre pourquoi ma prof « Libna », una linda
cubana de la habana nous disait : « c’est la musica qui vous guide !!! » #-o
ce fut juste avant l’été 2007 et mon premier Tempo Latino et ma rencontre avec tous les déglingos
de FC.NET v1.0 au Mano a Mano !!! :D :D :D
et que depuis, je ne vais presque exclusivement que dans des soirées +/- estampillées « FC.NET » !
bref, tout ça pour dire qu’il faut que les gens aient envie de réaliser (ou pas !) que toutes ces passes
sont superflues et que nous sommes là tout d’abord pour et grâce à la musique et aux musiciens !

donc pour te répondre, en étant un peu de ta région :
tu dois savoir où aller et inversement !
fais attention des fois, miiiiiiiiiiiiiiiince !!!
@+ :wink:

moicspace
Ivory
Ivory
Messages : 310
Enregistré le : sam. févr. 19, 2011 8:56 am
Artiste(s) préféré(s) : Michel Maza, Tirso Duarte.
Localisation : Frontignan
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par moicspace » lun. oct. 10, 2011 6:27 pm

ricco a écrit :Je pense qu'il est du travail de tous les passionnés : Danseurs expérimentés , Profs , Djs , Organisateurs, Musiciens ... de permettre aux Salseros de la base de se créer une vrai culture musicale et de pouvoir faire la différence entre les soirées de qualité et les autres ...
Et le fait de proposer une programmation de qualité et en accord avec ce qui est énoncé n'est pas contradictoire avec la volonté de proposer de l'animation aux gens dont c'est vrai ils sont friands ( même si moi c'est pas mon trip je considére que c'est les danseurs qui doivent créer l'ambiance et non l'inverse ...) .
Ca tiens surtout à l'envie ( et à la connaissance) de l'organisateur de proposer une soirée authentique et de qualité ...
Aprés, le patron du lieu ou on va danser , lui c'est un commerçant , il a un CA à réaliser donc si on lui vend un concept "Club Med" qui va attirer du monde et faire consommer les gens au Bar , il accepte , on ne saurait le blamer ...
Je serai plus sévére avec certains Djs qui se disent connaisseurs et qui proposent de la soupe en guise de playlist et qui font tout pour mettre en avant le concept ClubMed-c'estlafêteàneuneu ...
Ainsi qu'avec certains "Profs" plus interessés par la transmission d'Euros vers leur poche que par la transmission de la Danse et de la culture ( musicale et tout court) et qui font tout pour maintenir leurs éléves 1) dans l'ignorance , comme ça au royaume des aveugles , le borgne peut rester Roi ... et 2) Dans un circuit fermé ou il envoie danser l'éléve dans des soirées qu'il organise, ou dans un établissement avec lequel il est maqué , ou dans les soirées d'un pote du même circuit qui lui renverra l'ascenceur ...
Au final comme dit Moicspace , le salsero pourra prendre conscience 2 ou 3 ans plus tard , que ce qu'on lui a proposé était un mirage ...
Mais comme le dit Kiriku , chacun est libre de s'amuser comme il le souhaite ...
Et pour finir sur une note optimiste quand à tous ces thémes , je citerai un Prof Cubain renommé avec qui j'évoquais ces sujets cet été ( on parlais de l'enseignement de la danse) :
" La verdad camina lento pero con pasos largos ..."
Ricco, Je trouve ce résumé Excellent et je suis d'accord de la première a la dernière ligne.
Et que dire du prof qui maintient ses élèves dans l'ignorance etc... ? :? :( :smt021 :smt067

salsarles a écrit :à moi, à moi, à moi....

dis donc, il fait réagir ton sujet !!!!
bon pour faire court et en essayant de ne pas froisser pbooj...que j'aimerais bien croiser un jour qd mm !!! :wink:
en tout cas, c'est un sujet récurent sur ici !
perso, les 2 premières années quand j'ai commencé, c'est à dire à partir de 2005 jusqu’en 2007
(date importante par la suite), j'ai écumé les soirées de la région dans le triangle "Montpellier / Avignon / Marseille" : =P~
tous les weekends, pendant la semaine et plus encore quand c’était réalisable, histoire d’assouvir
cette envie folle de faire le plus de passes possible dans une même chanson ! mdr
aussi, pendant ma 2ème année, j’ai commencé à comprendre pourquoi ma prof « Libna », una linda
cubana de la habana nous disait : « c’est la musica qui vous guide !!! » #-o
ce fut juste avant l’été 2007 et mon premier Tempo Latino et ma rencontre avec tous les déglingos
de FC.NET v1.0 au Mano a Mano !!! :D :D :D
et que depuis, je ne vais presque exclusivement que dans des soirées +/- estampillées « FC.NET » !
bref, tout ça pour dire qu’il faut que les gens aient envie de réaliser (ou pas !) que toutes ces passes
sont superflues et que nous sommes là tout d’abord pour et grâce à la musique et aux musiciens !

donc pour te répondre, en étant un peu de ta région :
tu dois savoir où aller et inversement !
fais attention des fois, miiiiiiiiiiiiiiiince !!!
@+ :wink:
C'est clair que ça fait plaisir quand ça réagit comme ça !
Je commence à savoir ou il faut aller, et maintenant, ou il ne faut surtout pas aller :D et j'espère un jour rencontrer les déglingos moi aussi :!:
Florent Space-Salsa Massot


Pascualito
Gold
Gold
Messages : 1317
Enregistré le : sam. sept. 15, 2007 7:00 am
Artiste(s) préféré(s) : Tirso Duarte, Michel Maza, Dan Den,Los Van Van ,Maikel Blanco, Pupy, Manolito, Sur Caribe, Pupy, Angel Bonne, Azucar Negra, Pupy et encore plein d'autre .....
Êtes vous un robot ? : NON
Localisation : région parisienne
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par Pascualito » mar. oct. 11, 2011 8:56 am

Très bon sujet moicspace qui éveille en moi une histoire un peu triste.
Je suis tout à fait d’accord avec ce qu’à écrit Ricco, par contre il en va aussi de la responsabilité du professeur d’enseigner de bonnes bases, si comme tu le dis Ricco, ce professeur est passionné et s’intéresse à la culture Cubaine et non aux billets qui grossiront sa poche en fin de soirée.

Je dis cela car ma cousine ainsi qu’une très bonne amie étaient maintenues en cercle fermé comme ce que vous avez décrit plus haut.
Elles ont mis toutes les deux une fortune dans des cours et elles n’arrêtaient pas de me solliciter pour que l’on sorte en soirée salsa sur Paris.
Elles ont quand même fait 5 années de cours de salsa Cubaine et de soirées entre élèves de l’école (je tiens à le préciser). Tout cela en pensant pratiquer la salsa Cubaine comme à Cuba.

On s’est retrouvé il y a deux ans à peu près à son anniversaire chez ma tante. Forcément dans ce genre d’ambiance, celle-ci à voulut faire son show salsa pour son anniversaire et tous les regards se sont tournés vers moi.
En guise de musique du Marc Antony ? Elle m’avait pourtant dit quelle pratiquait la salsa Cubaine et connaissait pas mal d’artistes Cubains. Bon soit, c’est son anniversaire, alors je ne jouerai pas mon difficile. :roll:
Je précise que je n’ai rien contre l’artiste, mais bon ce n’est pas la musique que j’aurai préféré pour cette démo familiale. #-o

Pour faire court, impossible de s’accorder l’un comme l’autre sur le tempo de la musique ???? Le pas de base chez elle n’était pas du tout celui enseigné en école Cubaine, cela ressemblait plus à ce qu’à décrit moicspace lors de sa récente soirée. Un pas mambo en ligne et qui plus est pas dans le rythme. 8O 8O

Bref la démo à tourner au cauchemar et j'ai dû me fondre en excuse auprès d’elle vu la tête quelle faisait, en lui disant que je n’avais dansé depuis des lustres.

Notre très bonne amie en commun a voulut elle aussi tenter sa chance et c’était la même catastrophe. Par contre sur ce coup j’avais mis un morceau plutôt lent de Manolito en espérant que cela aille mieux : SALIDAS CONTIGO.

5 ans de cours et de sacrifice financier pour en arriver la ? 8O 8O
Ok je ne suis pas un très grand danseur, mais je m’applique quand même à danser sur le rythme.

Pour terminer la petite histoire, à leurs demandes, je les ai emmenées dans une boîte parisienne ou il y a de la vraie musique Cubaine et de vrais danseurs de Cubaine. Ma cousine et son amie ont dut faire à peine 2 danses pour se rendre compte qu’en 5 années d’apprentissage et d’argent perdu, elles ne savaient pas danser la salsa comme on la pratique normalement en soirée Cubaine digne de ce nom.

Elles se sont fait carrément un complexe et sont reparties dégoutées toutes les deux.
Le constat a été tellement violent, cru et amer, que l’une a tout arrêté en comprenant quelle c’est fait berner et l’autre fait du tango maintenant. Comme quoi le rôle du professeur est tout aussi important lors de l’apprentissage.

Voilà c’était une histoire parmi tant d’autre, mais que ce soit le DJ ou le professeur, ces deux acteurs ont un rôle primordial à jouer dans l’apprentissage de toute personne désirant vraiment connaitre une culture par la danse et la musique.

Après ce type de soirée plaira effectivement à toutes personnes qui ne souhaitent rien apprendre en particulier et recherche juste une ambiance pour s’éclater ou ne pas rester devant la télé.

Pourquoi pour ce type de soirée préciser salsa Cubaine ? Pourquoi pas ambiance latine, cela suffirait non ? Le mot Cubain est peut être plus exotique ou racoleur ? Qui sait ?

Enfin, j’ai une cousine maintenant dégoutée du milieu qui se fait des complexe et ne se voit plus mettre d’argent pour tout recommencer à zéro.
la connaissance s'accroit quand on la partage

Kiriku
Staff
Staff
Messages : 7374
Enregistré le : mar. déc. 06, 2005 8:00 am
Localisation :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par Kiriku » mar. oct. 11, 2011 1:23 pm

Merci pour vos retours d'expérience Salsarles et Pascualito ^^

Ricco, 100% d'acc avec toi, mais comment ne pas l'être ?

Après, sur le coup du cercle fermé, c'est normal que chacun prêche pour sa paroisse. Dans ma newsletter toulousaine, je mets en avant les soirées qu'on organise avec les amis, parce que je pense qu'elle correspondent à l'image qu'on se fait du Casino, et de ce que je veux enseigner. J'essaie également de parler d'autres événements 100% cubain, le plus souvent des festivals ou des concerts. C'est vrai que j'ai du mal à relayer les infos pour les soirées salsa-bachata-kizomba-déguisée, mais bon, il y a tellement de réseaux de communication que je ne me fais pas de soucis ^^

J'essaie également de transmettre des infos culturelles, des articles/interviewes proposées par FC.net, des vidéos, etc... pour que chacun, s'il en a envie, puisse se constituer son propre référentiel... Mais peu de personnes souhaitent faire ce travail d'appropriation. Il est plus facile de ne pas avoir l'esprit critique, ou on n'a parfois pas le temps d'être un peu curieux, on préfère faire confiance à son mentor ^^

Et puis encore une fois, respect à ceux qui n'aiment pas la même chose que nous, il en faut pour tout le monde ^^

Image
faites vivre votre passion et la passion vivra

Titoufsalsero
Ivory
Ivory
Messages : 229
Enregistré le : mar. mars 04, 2008 8:00 am
Localisation : Orléans ville du néant
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par Titoufsalsero » mar. oct. 11, 2011 3:08 pm

Pour ma part, c'est un sujet bien d'actualité dans ma bonne vieille ville.... et il me fait donc réagir aussi !!!!

Ce n'est pas si facile de proposer un concept dit autenthique et de qualité ici.. tellement les personnes que tu decris si bien ricco font tout pour nous mettre des batons dans les roues...Moi ca fait bientôt 2 ans que j'essaie de créer et de développer ici des soirées salsa "CUBAINE" mais malheureusement sans grand succès... J'ai pratiquement laché l'affaire en attendant peut être des jours meilleurs :lol:

Et les rares fois ou j'ai pu mixer (par intérim), je vois défiler des personnes qui me demande au bout de 2 morceaux de salsa : "quand est ce qu'il y a de la bachata?", "Aurais tu et peux tu passer du Mar"CHIAN"Tony?", j'ai même eu une personne qui voulait de la SAMBA à une soirée salsa #-o !!!!
Je finis par être plus un jukebox qu'un DJ qui veut transmettre sa passion pour la musique cubaine...

alors tout ca c'est la faute à qui :roll: ???

Bref ton sujet "moicspace" devient au fil des posts "chronique du monde de la salsa contemporaine"

moicspace
Ivory
Ivory
Messages : 310
Enregistré le : sam. févr. 19, 2011 8:56 am
Artiste(s) préféré(s) : Michel Maza, Tirso Duarte.
Localisation : Frontignan
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par moicspace » mar. oct. 11, 2011 6:53 pm

Je suis étonné qu'il n'y ai pas eu de réaction plus virulente suite au Post de Ricco et surtout celui de Pascualito !
En effet, par ma "chronique", je décris ce que font certaine personne autours de la Salsa cubaine pour se remplir les poches .
Ricco nous décrit le mécanisme complet comme s'il était présent avec moi et qu'il avait enquêté sur cette "école de danse"
Pascualito va plus loin en nous montrant jusqu’où peut aller cette Escroquerie !

Parce que c'est une Escroquerie !
C'est comme si tu prends des cours de voile durant 5 ans car ton rêve c'est traverser la manche, et qu’après ces 5 ans, tu n'arrives pas à sortir du port ... :mrgreen:
Florent Space-Salsa Massot

moicspace
Ivory
Ivory
Messages : 310
Enregistré le : sam. févr. 19, 2011 8:56 am
Artiste(s) préféré(s) : Michel Maza, Tirso Duarte.
Localisation : Frontignan
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par moicspace » mar. oct. 11, 2011 9:31 pm

Titoufsalsero a écrit :Pour ma part, c'est un sujet bien d'actualité dans ma bonne vieille ville.... et il me fait donc réagir aussi !!!!

Ce n'est pas si facile de proposer un concept dit autenthique et de qualité ici.. tellement les personnes que tu decris si bien ricco font tout pour nous mettre des batons dans les roues...Moi ça fait bientôt 2 ans que j'essaie de créer et de développer ici des soirées salsa "CUBAINE" mais malheureusement sans grand succès... J'ai pratiquement laché l'affaire en attendant peut être des jours meilleurs :lol:

Et les rares fois ou j'ai pu mixer (par intérim), je vois défiler des personnes qui me demande au bout de 2 morceaux de salsa : "quand est ce qu'il y a de la bachata?", "Aurais tu et peux tu passer du Mar"CHIAN"Tony?", j'ai même eu une personne qui voulait de la SAMBA à une soirée salsa #-o !!!!
Je finis par être plus un jukebox qu'un DJ qui veut transmettre sa passion pour la musique cubaine...

alors tout ca c'est la faute à qui :roll: ???

Bref ton sujet "moicspace" devient au fil des posts "chronique du monde de la salsa contemporaine"
Je ne suis pas un professionnel donc il est difficile pour moi de te conseiller. Si tu est tout seul sur ta région a diffuser la musique cubaine, c'est sur que ce ne sera pas facile car les gens seront plus réticents. On ne fait pas la révolution tout seul mais on peux diffuser des idées révolutionnaire ! La sauce prendra lorsque vous serez assez nombreux.
Je sais, ce sont de belles paroles, mais j’essaie de t'encourager a ne pas baisser les bras :D . J'ai bien peur qu'en attendant du soit obligé d'y aller mollo avec la série timba et continuer a passer du Mar'CHIAN"Tony. Tu n'a qu'a passer de l'Issac Delgado et puis voila, tout le monde est content !

Attends... je réédite mon message pour te poser cette question: C'est a toi le blog "la timba soy yo" :?: :?: :!:
Florent Space-Salsa Massot

salsarles
Silver
Silver
Messages : 853
Enregistré le : mar. juil. 31, 2007 7:00 am
Artiste(s) préféré(s) : intégriste cubain!!!
Localisation : arles
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par salsarles » mar. oct. 11, 2011 10:13 pm

moicspace a écrit : Attends... je réédite mon message pour te poser cette question: C'est a toi le blog "la timba soy yo" :?: :?: :!:
justement, j'y suis tombé dessus par hasard il y a peude temps et je me posais justement la question de savoir qui étais derrière ça :?: :?: :!:

Leonel
Staff
Staff
Messages : 2866
Enregistré le : ven. nov. 18, 2005 8:00 am
Localisation : Antibes
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par Leonel » mar. oct. 11, 2011 11:25 pm

Maximus a écrit :
moicspace a écrit :Je ne peux pas m’empêcher de vous raconter ma soirée d'hier. Je ne donnerais pas de précision géographique...
Il s'agit d'un soirée régulière ou j'étais déjà aller une fois, un soir ou Dj loco de Montpellier mixais. Malheureusement, il partageais les platines avec le "Dj" maison. Donc soirée mitigée...
pas de précision géographique, mais avec ce que tu décris tu aurais bien pu être sur la région niçoise !! :lol:
(spéciale dédicace à Tonton Leo s'il est dans les parages)

merci pour ce retour d'expérience assez amusant :D
Super sujet ! Finalement je suis tombe dessus mes chers !
J'aurais mis mon billet qu'il s'agit d'une soiree Salsa Cubaine Nicoise, comme la salade ! ajajajajajaja...

Respect malgre tout a quelques exceptions comme Marlene et Julien...

Comme dit la chanson "Je suis dans le desert, depuis trop longtemps !" AJAJAJAJAJA


Treve de piques, ce sujet a le merite de nous faire rigoler et d'attirer notre attention par des exemples concrets sur ce qui nous parait vraiment contraire a la LA CALIDAD, LA CALIDAD !

Le reproche n'etant pas que ce soirees reunissent beaucoup de monde et que les gens s'y amusent, mais si ces soirees s'annoncent comme de la SALSA CUBAINE ou on s'attend a danser le CASINO sur de la Musique Cubaine, du Son et de la Timba !...

Ces profs-DJs sont une calamités pour ceux qui travaillent a coté, a élever le niveau de connaissance, de compétence et du coup le niveau de jouissance de la Salsa Cubaine, quand elle pratiquée de maniere juste, en phase avec la musique et ses codes chorégraphiques, esthétiques et culturels... C'est un tout ! Mais ils operent comme des éléphants dans un magasin de porcelaine ! Ils cassent tout et ricannent en plus...

HAY UNA PILA DE TUERTOS EN ESTE MUNDO DE CIEGOS !....

ricco
Gold
Gold
Messages : 1372
Enregistré le : mer. janv. 18, 2006 8:00 am
Localisation : bayonne
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par ricco » mer. oct. 12, 2011 8:18 am

moicspace a écrit :Je suis étonné qu'il n'y ai pas eu de réaction plus virulente suite au Post de Ricco et surtout celui de Pascualito !
En effet, par ma "chronique", je décris ce que font certaine personne autours de la Salsa cubaine pour se remplir les poches .
Ricco nous décrit le mécanisme complet comme s'il était présent avec moi et qu'il avait enquêté sur cette "école de danse"
Pascualito va plus loin en nous montrant jusqu’où peut aller cette Escroquerie !

Parce que c'est une Escroquerie !
C'est comme si tu prends des cours de voile durant 5 ans car ton rêve c'est traverser la manche, et qu’après ces 5 ans, tu n'arrives pas à sortir du port ... :mrgreen:
Cette escroquerie , comme tu l'écris si bien , est largement répandue partout en France , et on la dénonce sur ce site et forum depuis des années ...
Le scénario est souvent le même à tel point que sans y être , on a trés bien capté de quoi tu nous parlais ...
Beaucoup de membres de ce forum luttent sur le terrain au quotidien contre ce qu'ils considérent comme trop éloigné de l'esprit initial :
Profs passionnés et qui font la démarche de se former de maniére authentique et à la source si possible ,
Djs en phases avec le monde des musiciens et qui aident les groupes à s'exprimer et à être diffusé ,
Organisateurs qui ne tombent pas dans la facilité et proposent des soirées ou des festivals de qualité ,
Danseurs qui séléctionnent les soirées ou ils vont danser en fonction de ces critéres dont on a parlé plus haut et n'hésitent pas à dire ce qu'ils en pensent comme tu l'as fait ici Moicspace ....etc...
Certains cumulent plusieurs de ces casquettes en plus ...

Moi , je serais optimiste et je donne mes encouragements à tous ceux comme Titouf ,ou Leonel à son époque Nicoise , qui ont l'impression de précher dans le désert : c'est en proposant aux salseros de la base de la qualité qu'ils feront la différence avec la soupe , c'est en les ouvrant vers la connaissance et la culture ( grosse responsabilité des profs ici) qu'ils seront naturellement demandeurs de quelque chose en rapport avec l'original ...

Je pense que tous ces profiteurs dont vous parlez plus haut ont beaucoup profité de la période de lancement de la salsa en france mais que le jour ou les danseurs auront une culture musicale et de danse , ou le jour ou s'installe à coté d'eux quelqu'un de passionné , de formé et qui a vraiment envie de faire partager tous ça , ils ont du souci à se faire ...

Maximus
Silver
Silver
Messages : 803
Enregistré le : mar. déc. 12, 2006 8:00 am
Artiste(s) préféré(s) : Pupy y los que son son, La Charanga Habanera, Tirso Duarte, Los Van Van, Elio Revé y su Charangon, Bamboleo, Azucar Negra, Michel Maza, Dan Den, Maykel Blanco y su SalsaMayor, Adalberto Alvarez y su son
Localisation : Toulouse
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par Maximus » mer. oct. 12, 2011 8:42 am

salsarles a écrit :
moicspace a écrit : Attends... je réédite mon message pour te poser cette question: C'est a toi le blog "la timba soy yo" :?: :?: :!:
justement, j'y suis tombé dessus par hasard il y a peude temps et je me posais justement la question de savoir qui étais derrière ça :?: :?: :!:
je voudrais pas balancer, mais oui c'est bien lui :D
_____________________________________________________________________________________________________
Timba Para Siempre [web radio]* - Timba, Songo, Changüí, Son, Reguetón, Conga, Rumba y Cha Cha Chá… A lo cubano!

dobleF
Gold
Gold
Messages : 1001
Enregistré le : jeu. déc. 22, 2005 8:00 am
Localisation : paris
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par dobleF » mer. oct. 12, 2011 9:36 am

Salut à tous,
Merci pour ce type de sujet.

Je suis d'accord avec ce qui a été ecrit. Le problème qu'on a avec le casino c'est qu'il s'inscrit dans la grande mouvance "salsa".
Si l'effort pédagogique n'est pas fait initialement par les personnes donnant les cours, les gens ne savent même pas ce qu'ils dansent, c'est le problème majeur.
L'effort de pédagogie doit être fait par "le prof" auprès des élèves ce qui nécessite un travail personnel minimum à éffectuer au préalable, tant au niveau danse que musique.
A soycuba, une table est disposée à l'entrée avec les disques originaix des artistes vendus à prix coutant pour inciter les élèves à écouter la musique.

De plus, en Europe chacun se sent obligé d'y mettre sa touche au nom du mélange et de l'ouverture, résultat c'est la foire à la salsa,salsa-hiphop style,salsa mix, même des ruedas mix...la rueda, l'âme du casino que certains s'amusent à pervertir au nom de l'innovation..
...résultat une grande confusion chez les nouveaux danseurs qui une fois à Cuba tombent souvent de haut.
L'effort sur l'écoute musicale n'est pas non plus forcement toujours effectué car là encore c'est un travail personnel doit être effectué avant.par le professeur. Sur quel musique danse t'on?pourquoi?quel artiste?Quel influence?

Je remarque que les débutants qui sont déja aller à Cuba n'ont pas la même démarche consumériste et cherche à plus approfondir leur connaissance pour se rapprocher et mieux comprendre la salsa "originale" de cuba qu'est le casino. Et ils s'amusent tout autant!
Bien sûr , attention au cours de discothèques ou de bars ou tout sera (souvent) fait pour vous faire passer un bon moments sans vous "prendre la tête" car "la salsa c'est fun" :-), avec le mot "Cuba" en banderole derrière le comptoir car ça fait rêver..et vendre..

Markolino
Bronze
Bronze
Messages : 9
Enregistré le : jeu. juil. 07, 2011 12:28 pm
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par Markolino » mer. oct. 12, 2011 10:36 am

C'est sûr, il y a beaucoup d'escrocs dans la salsa, qui sous couvert d"ouverture d'esprit" ou de "métissage" vendent un peu n'importe quoi.
Par contre dans le cas de la soirée décrite par moicspace, on ne peut parler d'escroquerie. D'après ce que j'ai compris de son message, la soirée n'était pas annoncée comme une soirée salsa cubaine, non? Sur Montpellier, il y a beaucoup de soirées de qualité dédiées à la salsa cubaine et il est difficile de tromper les danseurs. Le pauvre moicspace s'est tout simplement retrouvé dans une soirée salsa porto, en voulant faire plaisir à une jolie fille :D

moicspace
Ivory
Ivory
Messages : 310
Enregistré le : sam. févr. 19, 2011 8:56 am
Artiste(s) préféré(s) : Michel Maza, Tirso Duarte.
Localisation : Frontignan
Status : Hors ligne

Re: Chronique d'une soirée râtée

Message par moicspace » mer. oct. 12, 2011 1:28 pm

dobleF a écrit : De plus, en Europe chacun se sent obligé d'y mettre sa touche au nom du mélange et de l'ouverture, résultat c'est la foire à la salsa,salsa-hiphop style,salsa mix, même des ruedas mix...la rueda, l'âme du casino que certains s'amusent à pervertir au nom de l'innovation..
Je ne suis pas tout a fait d'accord sur ce point. Encore heureux qu'en Europe on se sent obligé d'y mettre notre touche. Et comme le mot l'indique "un touche" c'est légé et subtil. En tout cas, si le casino est une danse 'vivante" je ne vois pas le problême. Perso, je ne suis pas un robot à éxécuter du Casino dit "originel". Noublions pas que nous sommes dans l'atistique et que dans ce cas, la partie création, imagination et trés importante. Bien sur, il faut que cela respecte l'esprit du casino et que cela s'intègre parfaitement. Mais bon, peut-etre que l'on s'éloigne du sujet... :D
Aprés, je suis d'accord qu'il y a des limites ! Et tu a raison de dire qu'il ne faut pas que ce soit la foire à la Salsa.
Et concernant le "mix" je doit avouer que je ne sais pas comment me positionner... Mais les cubains ne sont-ils pas les maitres du "mix" ? Ils ont mixé leur culture, leur religion, leur sang, leur danse, leur musique... :D et sa continu à-voir la part de plus en plus importante de l'afro-cubain dans le casino.
Florent Space-Salsa Massot


Répondre