Conférence "Du Son Cubain a la Timba-Ton" (2/2) - dim 21 nov

Avatar du membre
rumberito
Ivory
Ivory
Messages : 346
Enregistré le : dim. févr. 12, 2006 8:00 am
Contact :
Status : Hors ligne

Conférence "Du Son Cubain a la Timba-Ton" (2/2) - dim 21 nov

Message par rumberito » lun. oct. 11, 2010 6:06 pm

Conférence "Du Son Cubain a la Timba-Ton" (2/2)
Dimanche 17 octobre

Yanira Martinez Arango

Nous avons la chance d'accueillir la musicologue cubaine Yanira Martinez Arango pour un cycle de conférences sur la musique cubaine. Tous les mois elle vous présentera un aspect de cet incroyable enchevètrement de styles, d'orchestres et d'artistes qui composent la grande fresque des styles musicaux cubains.

Image
  • Découvrir la musique cubaine par l'étude de ses différents genres et styles musicaux.
    Apprendre à reconnaître et à différencier les genres et styles de la musique cubaine.
    Connaître les oeuvres, les interprètes et les compositeurs les plus représentatifs de la musique populaire cubaine.
Du son cubain à la timba-ton. partie 2 (1959-2009)
Dimanche 21 novembre - 15h-18h


Image

"Nous vous invitons à poursuivre le parcours du son cubain et de la musique populaire dansante cubaine depuis la Révolution Cubaine (1959).

Le songo, la timba, le reguetón, la pachanga, le mozambique, le pilón, et des noms comme Juan Formell y Los Van Van, Changuito, José Luis Cortés y NG La Banda, Chucho Valdés et Irakere, seront parmi les grandes figures incontournables de cette histoire.

Nous découvrirons les genres et les styles les plus populaires pendant ces années et aussi les principales formations vocales et instrumentales, les œuvres, les interprètes et les compositeurs.

De plus, nous étudierons les contextes sociaux et historiques dans lesquels la musique populaire dansante cubaine s'est développée et se développe encore."

S'inscrire

Le cycle complet proposé par Yanira Martinez Arango :

* dimanche 17 octobre - Du "son" cubain à la timba-ton. partie 1 (XIX ème siècle- 1959)
* dimanche 21 novembre-Du "son" cubain à la timba-ton. partie 2 (1959-2009)
*dimanche 12 décembre- Danzón, Mambo et Cha-cha-chá
*dimanche 16 janvier- De la Trova tradicional à la novissima trova. La chanson cubaine de tous les temps.
* dimanche 20 février- Yorubas, Congos et Abakuás. Une approche à la musique afro-cubaine
* dimanche 20 mars- La Rumba
* dimanche 10 avril- De l'Afro-Cuban Jazz au Jazz Cubano
* dimanche 15 mai- Bilan historique de la musique populaire cubaine 1(XIX-1959)
* dimanche 5 juin- Bilan historique de la musique populaire cubaine 2 (1959-2009)
Modifié en dernier par rumberito le mar. nov. 02, 2010 4:57 pm, modifié 2 fois.


ISAAC - L'Ecole des Musiques Latines
www.i-saac.com


Avatar du membre
Kiriku
Staff
Staff
Messages : 7374
Enregistré le : mar. déc. 06, 2005 8:00 am
Localisation :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par Kiriku » mar. oct. 12, 2010 12:02 pm

J'aurais tellement aimé passer mes dimanches à Paris...

Bravo pour ces conférences !
faites vivre votre passion et la passion vivra

Avatar du membre
Kiriku
Staff
Staff
Messages : 7374
Enregistré le : mar. déc. 06, 2005 8:00 am
Localisation :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par Kiriku » mar. oct. 12, 2010 12:03 pm

Si jamais un membre de FC.net y participe, qu'il n'hésite pas à nous faire des retours de ses notes !
faites vivre votre passion et la passion vivra

Avatar du membre
ricco
Gold
Gold
Messages : 1372
Enregistré le : mer. janv. 18, 2006 8:00 am
Localisation : bayonne
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par ricco » mar. oct. 12, 2010 12:22 pm

Un programme qui a l'air super interessant , bravo pour cette initiative !


Avatar du membre
rumberito
Ivory
Ivory
Messages : 346
Enregistré le : dim. févr. 12, 2006 8:00 am
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par rumberito » mar. oct. 12, 2010 2:09 pm

Merci à tous,
ci-dessous la bio de Yanira Martinez Aranago
je tiens son contact à disposition de ceux qui souhaiteraient organiser qqch ailleurs qu'à Paris...

Image


Après avoir brillamment terminé ses études d'instrumentiste et de théorie musicale au conservatoire de musique Amadeo Roldán, un des plus prestigieux de Cuba, Yanira Martínez Arango poursuit ses études en direction de la musicologie.

Elle obtient d'abord une licence de musicologie à l'Institut Supérieur d'Art de la Havane avant d'y suivre un post-graduat de Recherche musicologique de terrain. Elle poursuit alors ses études en Europe en tant que boursière de la Fondation Carolina à l'Académie Royale des Beaux Arts de San Fernando à Madrid, où elle suit le Cours de musicologie pour la Préservation et la Diffusion du Patrimoine Artistique Latino-Américain ; avant de partir pour Paris où elle obtient sa licence de musicologie suivie d'un master à l'Université Paris-Sorbonne.

Yanira Martinez Arango travaille un moment pour la maison de disques Producciones Colibri de l'Institut Cubain de la Musique avant de coordonner la rubrique Entreclaves de la revue Clave. Elle est également membre du conseil éditorial de la publication La Corchea et prend la direction du département de Recherches fondamentales du Centre de Recherche et de Développement de la Musique Cubaine où elle coordonne un projet sur les cultures africaines dans les religions populaires des Caraïbes. Elle est également professeure d'histoire de la musique et d'histoire de la musique cubaine au conservatoire de musique Amadeo Roldan.

Membre de diverses associations (Uneac, IASMP-AL, APPAMI, SEDEM) elle est régulièrement publiée dans les revues La Calle del Medio, Cubadisco, Revista Clave, La Corchea...
ISAAC - L'Ecole des Musiques Latines
www.i-saac.com

Avatar du membre
arnaudwed
Gold
Gold
Messages : 1068
Enregistré le : mer. avr. 02, 2008 7:00 am
Artiste(s) préféré(s) : Trop nombreux ... croyez moi
Localisation : Courbevoie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par arnaudwed » lun. oct. 18, 2010 11:58 pm

Kiriku a écrit :Si jamais un membre de FC.net y participe, qu'il n'hésite pas à nous faire des retours de ses notes !
Pour notre plus grand plaisir, korossol a été "chargé" (malgré son poignet endommagé depuis maintenant plusieurs mois, mais il va très bientôt en finir) d'assister à cette conférence et nous fera un CR digne de ses prises de notes :D

Et pendant ce temps, à 2 pas du lieu de la conférence, Sergio Larrinaga en massacrait d'autres avec "arrara" ... aïe j'ai mal
Entre la Rumba y el Son - El Son de Altura - Adalberto Alvarez y su Son

Avatar du membre
Kiriku
Staff
Staff
Messages : 7374
Enregistré le : mar. déc. 06, 2005 8:00 am
Localisation :
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par Kiriku » mar. oct. 19, 2010 12:22 pm

arnaudwed a écrit :Pour notre plus grand plaisir, korossol a été "chargé" (malgré son poignet endommagé depuis maintenant plusieurs mois, mais il va très bientôt en finir) d'assister à cette conférence et nous fera un CR digne de ses prises de notes :D
J'ai envie d'écrire : youpi !
Merci !
faites vivre votre passion et la passion vivra

Avatar du membre
korossol
Silver
Silver
Messages : 614
Enregistré le : jeu. janv. 08, 2009 8:00 am
Localisation : Entre la France et la Guyane
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par korossol » mar. oct. 19, 2010 10:30 pm

Merci à Denis JACQUET (alias « Rumberito ») pour son accueil et cette initiative de faire venir partager l’expertise d’une musicologue cubaine durant 1an pour les passionnés que nous sommes.

J’ai pris beaucoup de plaisir à écouter et apprendre durant ces 3 heures denses de conférences (10min de pause seulement !). Je ne saurais que trop vous conseiller d’aller assister à ces sessions mensuelles, véritables mines d’informations qui contribueront à prolonger le débat sur les origines des musiques/danses cubaines et qui aideront à éradiquer certaines contre-vérités colportées par le « téléphone arabe ».

Je souhaite partager mes notes avec les FCautes, car je crois qu’il est important de retranscrire ce que j’ai vu et entendu là-bas pour notre communauté de passionnés d’histoire et de culture cubaine.

Ces notes seront rudimentaires et un peu enrichies. Elle entraîneront donc évidemment des erreurs d’interprétation de ma part, et nécessiteront d’être corrigées, modifiées ou étayées. Cependant, le but du jeu est avant tout de vous faire venir assister à ce Cycle de conférences, où vous aurez tout le loisir de dissiper certaines zones d’ombre avec Yanira.

***************************************************************************
Contexte :
***************************************************************************

Conférence sur les Origines du SON : XIXe Siècle – Années 50
par Yanira MARTINEZ ARANGO – Musicologue

Date : Dimanche 17 octobre 2010
Horaires : 15h-18h
Lieu : Espace de l’Institut Supérieur des Arts Afro-Caribéens (ISAAC) – 10, rue Boyer 75020
Nombre de participants : environ 15
Langue utilisée : Espagnol – avec la traduction simultanée d’un interprète

Animation, Coordination, Captation ; Denis JACQUET – Président de l’ISAAC
Programme des prochaines conférences mensuelles : ICI

***************************************************************************
Notes enrichies :
***************************************************************************


La Musique Cubaine doit être étudiée sous l’angle de la nation et l’identité cubaine.
Le Son Cubain (el « Son Cubano ») est un processus historique, politique et culturel.

Influence directe de l’Afrique (esclavage) et de l’Europe : colonisation espagnole et française
> cf. proximité d’Haïti pour la zone orientale de Cuba. Cette double influence a donné un métissage ethnique, symbole d’un processus de « transculturation » unique dans la région caribéenne.

Origines du Son :

=> XIXe siècle <=

Le Son se forme dans le Bassin du Cauto qui se situe au nord de la chaîne montagneuse de la Sierra Maestra.

Image

> Origines : hispanique, franco-haïtienne, bantoue.

> Genre musical, vocal , instrumental, type de danse, profane et populaire.

> Les instruments : !!! attention !!! la clave n’est pas l’instrument originel du Son.

(cliquer sur les images pour plus d’info)

- la guitare espagnole

Image

- le tres

Image

- la tumbadora (ou tingotalango)

Image

- la botija (ou botijuela)

Image

- la marimbula

Image

- el bongo

Image

- la campana (ou cencerro)

Image

- las claves

Image

- el güiro

Image

- el guayo

Image

De l’aspect d’une râpe cylindrique en métal (qui servait notamment à râper la coco) ; le Guayo était avant tout un objet de travail manuel quotidien comme beaucoup d’autres instruments (cf. la campana des bœufs)

- la quijada

Image

- las maracas

Image

> La structure du Son :

1. Introduction

2. Alternance d’une structure récurrente formée d’un refrain (« el coro » ou « el estribillo » ) qui a pour but de motiver et d’animer le chanteur (« dar aliento al sonero ») et d’un couplet (« la copla »). Le couplet est généralement en forme octosyllabique ou en forme de quatrain.

3. Atteinte d’un climax musical que l’on nomme le « Montuno » (*).

4. Improvisation vocale et instrumentale

5. Conclusion

(*) Faire attention au contexte lorsqu’on parle de Montuno :

Exemple 1 : selon Yanira, le Son Montuno n’est pas une variante du Son mais simplement le Son traditionnel qui était joué par les gens de la montagne (« del monte »).

Exemple 2 : le montuno du Tres = introduction et structure harmonique effectuée par le Tres
(cf. l’analogie ave le « Tumbao » du Piano ou de la Contrebasse).

> Ancêtres et variantes du Son :

1. El Nengón
2. El Kiribá
3. El Changüí
4. El Sucu-Sucu
5. La Guaracha (à peine abordé faute de temps durant cette Conférence)

> El Nengón :

* Genre musical et type de danse qui se retrouve dans les fêtes familiales et rurales.

* Datation : seconde moitié du XIXe siècle

* Localisation : dans l’Oriente vers Baracoa, Imias.

* Joué et dansé par les « mambises » (i.e. dissidents qui luttaient contre le pouvoir colonial espagnol) durant la Guerre d’indépendance.

* Préservé par les familles dont tous les membres jouaient d’un instrument. On surnomme familles, les « portadores », sortent de gardiennes du temple du patrimoine folklorique cubain.

* Il y a plusieurs variétés de Nengón mais toutes ont les caractéristiques suivantes :

- le Nengón est joué dans une grande maison au cours d’une fête populaire qui peut durer entre 4 et 5 jours d’affilé.

- Les instruments sont les mêmes que ceux du Son présentés plus-haut.
- Composé de chanteurs et de choristes
- Alternance refrain / couplet plus courts que le Son
- Thématique : souvent la Guerre d’indépendance cubaine
- Danse : plus lent et plus rigide que le Son
- Familles «portadores » célèbres : Valera-Miranda ; Machado-Rodriguez

ah5_7nLaeq4

> El Kiribá :

Similaire au Nengón, mais plus rapide. Se jouait/dansait la nuit après le Nengón qui ouvrait la fête en début de soirée.

wgfNnnSuaEs

> El Changüí :

Ancêtre/Variante ? La question n’est toujours pas tranchée.

* Datation : 1860

* Localisation : dans l’Oriente à Guantanamo. L’origine Guantanamera est un facteur identitaire très marqué pour le Changüí. Etre originaire de la région de Guantanamo retire une grande fierté. Les jeunes musiciens originaires de la région du Changüí, lorsqu’ils viennent étudier aux conservatoires de La Havane, ont généralement la réputation d’avoir une oreille rythmique hors du commun.

* Le style très affirmé du Changüí et son indépendance musicale, poussent plus vers l’idée qu’il serait un ancêtre du Son

* !!! Attention !!! Le terme Changüí peut indiquer le genre musical, la danse ou une fête
>> Vamos a hacer un changüi : faisons une grosse fête.

* Une des origines du mot Changüí selon Fernando ORTIZ proviendrait du mot Bantou « Sanga » qui signifie : sauter de joie, réussir quelque chose, triompher.

* Quartier d’origine dans Guatanamo : La Loma del Chivo

* Instruments :

- Le Changüí traditionnel se joue avec un Guayo et non un Güiro. « El Guayo sirve para mantener el ritmo » (le Guayo sert à maintenir le ryhtme). !!! Pas de clave dans le Changüí traditionnel.

- Le tres

- Le Bongo du Changüí n’est pas celui du Son : selon Pedro SPECK, qui popularisa le Changûí, ce sont les « Tumbas Francesas », c'est-à-dire des fêtes d’esclaves de colons français (d’Haïti) où l’on jouait de nombreuses percussions, qui ont influencé la manière de jouer le bongo duChangüí. Plus tard, c’est Elio Revé à son tour, avec son « nuevo ritmo Changüí », qui innovera en transférant la grille rythmique du Bongo aux Timbales.

- La Marimbula

- Les maracas

Exemple avec un standard du Changüí traditionnel – « Guararey de Pastora » (qui sera repris plus tard à la sauce « Songo » par Juan Formell et Los Van Van)

0rfAey6yR3A

* Le Changüí traditionnel se joue par toute la famille.

* « El Tres es el conductor del Grupo ». C’est lui qui envoie le Montuno.
> Le Chant et le Tres se répondent.
> Joueur de tres guantanamero (i.e tresero) très célèbre : Nene Manfugas

> El Sucu-Sucu :

Variante du Son. Pas de doute comme le Changüí.

* Datation : Années 1920

* Localisation : dans l’Île de Pins (aujourd’hui rebaptisée l’ïle de la Jeunesse).

* Tradition rurale mais de la plaine (el llano) en opposition avec la montagne (el monte).
Influence des Îles proches : Îles Caïmans & Jamaïque.

* Instruments :

- Idem que le Son
+ Accordéon
+ Harmonica
+ Machette
+ Violon

QDZ-fx71zyQ

(désolé pour cette vidéo quelque peu touristique)
:oops:

* Interprète célèbre : Mango Rives

=> La période classique du Son : Début du XXe siècle - années 1920 <=

Durant la Guerra d’indépendance (fin XIXe siècle), une vague d’invasion armée allant de l’Orient vers l’Ouest du pays, va entraîner des flux migratoires entre Santiago de Cuba et La Havane, emportant avec eux le Son.

Après le départ des espagnols de La Havane au début du XXe sicèle, des familles entières venant de l’Oriente, s’installèrent dans les grandes maisons laissées vides. Ces familles faisaient partie des couches populaires les plus pauvres. C’est dans ce contexte que le Son se développa avec des bars de quartier qui voyaient fleurir des Sexteto, dont le plus célèbre fut le Sexteto Habanero qui deviendra le Septeto Habanero.

Composition d’un sexteto :

1. Tres / Guitarra
2. Maracas
3. Claves
4. Bongos
5. Cencerro
6. Marimbula

Composition d’un septeto :

1. Tres / Guitarra
2. Maracas
3. Claves
4. Bongos
5. Cencerro
6. Contrebasse qui remplace le Marimbula
7. Trompette

Sexteto/Septeto Tipico Habanero – "Loma de Belen”

goyOxwR3tqw

Pendant cette période on voit la conjonction entre le Son et la Trova(*).
cubalatina.com a écrit :(*) C'est toute une génération d'auteurs-interprètes qui chantent seuls en duo, ou trio accompagnés d'une guitare qui apparaissent au début du XXe siècle, appelés trovadores : ces groupes de troubadours chantent des habaneras, des guajiras, où boléros, chansons sentimentales nées vers 1880 à Santiago de Cuba, berceau de la Trova cubaine, dans la province d'Oriente la plus à l'Est de Cuba. See more…
=> Les années 1930 & 40 <=

C’est une période de crise et de trouble mondial.

Les Septetos périclitent au profit des Charangas et Jazz Bands. Les Charangas sont des groupes qui jouent du Danzón, concurrent principal du Son à cette époque. [Le Danzón sera spécifiquement traité lors d’une conférence de Yanira].

Arsenio Rodriguez crée le Conjunto pour apporter de la puissance au Sextet/Septet classique :

+ de trompettes (2 à 4)
+ insertion du piano
+ insertion des congas (= tumbadoras)
<-> Exclusion de la guitare

Le Conjunto d’Arsenio est emblématique des musiciens d’exception de cette époque :

- trompettiste du Conjunto : Felix Chapottín

Image

- pianiste du Conjunto : Luis « lili » Martinez

Image

- chanteur du Conjunto : Miguelito Cuni

Image

Arsenio était un tresero qui jouait de façon très puissante, à la façon du Son joué dans les régions montagneuses (el son Montuno) >> attention donc aux affirmations du type : Arsenio est l’inventeur du Son Montuno.

Image

Autres Conjuntos célèbres de l’époque :

- Conjunto Casino
- La Sonora Matancera (i.e de la région de Matanzas ; dans laquelle a vu évoluer la jeune Célia Cruz avant sa carrière planétaire)

Arsenio Rodriguez y su Conjunto – “Adios, Carmelina”

wTkWmj79Qj8

=> Les années 50 <=

Avant la révolution castriste de 1959, on voit l’émergence du Jazz américain post-seconde guerre mondiale. A cette époque, les échanges entre cubains et américains étaient très fréquents.

On voit alors la création de Jazz bands cubains qui jouent de tout (Jazz, Son, Cha Cha, Bolero etc.), avec l’insertion de nombreux instruments à vent (comme les Saxophones et les Trombones) qui donnent encore plus de puissance à la musique de ces groupes.

Les plus célèbres de l’époque étant :

- Orsquesta Riveside

- Benny Moré y su Banda Gigante

Image

Benny Moré Y Su Banda Gigante – Que Bueno Baila Usted

B1VE56pc3Rk
Modifié en dernier par korossol le mer. oct. 20, 2010 10:06 am, modifié 3 fois.
« Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien » - Socrate

Avatar du membre
arnaudwed
Gold
Gold
Messages : 1068
Enregistré le : mer. avr. 02, 2008 7:00 am
Artiste(s) préféré(s) : Trop nombreux ... croyez moi
Localisation : Courbevoie
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par arnaudwed » mar. oct. 19, 2010 11:00 pm

Merci hermano :D
Bravo pour ton courage =D>

Juste pour revenir sur notre discussion. Comme promis, les 2 vidéos dont je te parlais.

Elio Revé lui même affirme ne pas faire du changui traditionnel mais bien du changui "à sa sauce" (ce qui confirme le discours de la musicologue)
PQ1LFJ-feaY

Sur le DVD pour les 45 ans de l'orquesta Revé, le morceau introductif est un changui traditionnel (morceau que nous connaissons) et joué avec les instruments "traditionnels" (comme le souligne la musicologue)
uR4_DTd1K2I
Entre la Rumba y el Son - El Son de Altura - Adalberto Alvarez y su Son

tragopogon
Bronze
Bronze
Messages : 94
Enregistré le : dim. mars 07, 2010 5:30 pm
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par tragopogon » mar. oct. 19, 2010 11:03 pm

Wow...

Merci beauuuuuuucoup pour ces notes très détaillées (j'ai raté le côté rudimentaire !!! :lol: )

Beaucoup de choses à digérer, à lire et relire, pour tous ceux qui comme moi n'ont pas pu assister à cette conférence c'est vraiment très chouette.

Alors sans doute que pour certains anciens, c'est globalement du déjà vu/connu, pour les novices c'est une mine d'or =D>

Merci encore ! :smt023

Avatar du membre
Lindasuave
Platinum
Platinum
Messages : 2276
Enregistré le : mar. juin 06, 2006 7:00 am
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par Lindasuave » mer. oct. 20, 2010 12:30 am

=D> =D> bravo mon koro.
La vida es una sola, hay que vivirla Y punto,&nbsp;sin temor !

Avatar du membre
ricco
Gold
Gold
Messages : 1372
Enregistré le : mer. janv. 18, 2006 8:00 am
Localisation : bayonne
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par ricco » mer. oct. 20, 2010 9:48 am

Bravo Korossol =D> =D> =D>

Messieurs les modérateurs et administrateurs du site , ce post brillant de Korossol mérite un article !

Ce serait dommage de laisser ce genre de contributions s'enfoncer dans les profondeurs du forum et que ceux qui consultent FC dans quelques temps ne puissent pas en profiter ...

Avatar du membre
Leonel
Staff
Staff
Messages : 2866
Enregistré le : ven. nov. 18, 2005 8:00 am
Localisation : Antibes
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par Leonel » mer. oct. 20, 2010 11:09 am

Absolument Ricco.. !

Ce qui me rassure aussi c'est que cette présentation ressemble point pour point à une presentation que j'ai donnée en Juillet à Falicon et que je vais refaire ce Samedi dans une école de danse à St Laurent du Var !!!! :D

Je pense que l'on pourrait fusionner les 2 contributions pour en faire un article de fond ! =D> =D>


il me semble qu'il est impprtant de souligner les contextes historiques, sociaux, migratoires pour bien apréhender la naissance, l'essence et les évolutions du Son !
La géographie du bassin du Cauto ou de la région de Santiago ou Guantanamo, La migration haitienne au debut du XIX siècle, l'esclavage et la libération des esclaves, le racisme et la segrégation, le metissage des populations, la structure agraire de l'Oriente de Cuba, le role des guerres d'indépendance, des migrations de travailleurs des Caraibes vers ou en dehors de Cuba ou a l'interieur du pays, les échanges commerciaux dans la Caraibe et avec les Etats Unis, le Ragtime et l'influence de la Nouvelle Orléans.. etc. etc...

Avatar du membre
ricco
Gold
Gold
Messages : 1372
Enregistré le : mer. janv. 18, 2006 8:00 am
Localisation : bayonne
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par ricco » mer. oct. 20, 2010 11:40 am

Leonel a écrit : Je pense que l'on pourrait fusionner les 2 contributions pour en faire un article de fond ! =D> =D>
il me semble qu'il est impprtant de souligner les contextes historiques, sociaux, migratoires pour bien apréhender la naissance, l'essence et les évolutions du Son !
La géographie du bassin du Cauto ou de la région de Santiago ou Guantanamo, La migration haitienne au debut du XIX siècle, l'esclavage et la libération des esclaves, le racisme et la segrégation, le metissage des populations, la structure agraire de l'Oriente de Cuba, le role des guerres d'indépendance, des migrations de travailleurs des Caraibes vers ou en dehors de Cuba ou a l'interieur du pays, les échanges commerciaux dans la Caraibe et avec les Etats Unis, le Ragtime et l'influence de la Nouvelle Orléans.. etc. etc...
Tout à fait Tonton Leo !

Avatar du membre
pbooj
Gold
Gold
Messages : 1382
Enregistré le : sam. août 26, 2006 7:00 am
Localisation : Paris / Aix ça dépend !
Contact :
Status : Hors ligne

Re: Conférence sur le Son Cubano - dim 17 oct 2010

Message par pbooj » mer. oct. 20, 2010 12:23 pm

Superbe travail korosso, merci beaucoup.
http://dicidense.free.fr/ Listen with your feet, dance on your ears. pee-poo-gee pmove pmueve pbouge pbooj πR


Répondre