FIESTA CUBANA AWARDS 2010 – Les Lauréats d’une année charnière

Écrit par Leonel le . Publié dans Evènements

Une fois de plus nous avons célébré ensemble la bonne Musique Cubaine et nous avons donné notre avis, de façon ludique, en votant pour les FIESTA CUBANA AWARDS 2010 avec un succès inégalé et un taux de participation record. Les Lauréats sont :
Meilleur CD de l'Année 2010
ELITO REVE - "De Que Estamos Hablando"
Meilleur Chanson de l'Année 2010
ELITO REVE y su CHARANGON - "Agua Pa' Yemaya"
Meilleur Chanteur de l'Année 2010
DAGOBERTO VASQUEZ (Elito Reve y su Charangon)
Meilleur Chanteuse de l'Année 2010
AYLIN DALLERA (Azucar Negra)
Meilleur Concert de l'Année 2010
PUPY y LOS QUE SON SON (Aubagne, Paris)
Révélation de l'Année 2010
SUAVE TUMBAO
Meilleur Groupe Cubain de Reggaeton 2010
LOS 4

Pour la première fois le concours s’est ouvert au Reggeaton Cubain et la réponse du public a été significative. Les résultats ne sont pas très surprenant tant l’attachement du public francophone à la musique naturelle et puissante d’Elito Revé et de Pupy est important. La surprise vient de la meilleure interprète féminine et de la Révélation de l’Année.

Revenons sur ces nominations et faisons la rétrospective de l'année 2010 en Musiques Cubaines Populaires et Dansantes...

La Musique Cubaine est à la fois forte et fragile... Forte par son goût et fragile car son économie est moribonde. Profitons de la nouvelle année qui s’annonce pour partager notre passion et envoyer notre message de soutien aux meilleurs créateurs de ce genre musical. Vos votes sont leur reconnaissance, leur récompense et une petite goutte contribuant à la perpétuation du miracle et de la magie du renouvellement de notre musique préférée !
Les Nominés ont été sélectionnés ! Votez et exprimez-vous ! Partageons et célébrons ! FIESTA CUBANA AWARDS 2010

FIESTA CUBANA AWARDS meilleur CD de l'Année 2010
ADALBERTO ALVAREZ - "Son De Altura" BIS Music
BAMBOLEO - "Quien Manda?" - BIS Music
ELITO REVE y su CHARANGON - "De Que Estamos Hablando" BIS Music
MANOLITO y su TRABUCO - "Trabuco Una Vez Mas" BIS Music
MAYKEL BLANCO y su SALSA MAYOR - "Soy El que Te Hala" - PlanetRecords
PAULITO FG - "Sin Etiqueta" Bis Music Promocional

Votez ici : Catégorie MEILLEUR ALBUM DE L'ANNEE 2010

 



FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Chanson de l'Année 2010
ADALBERTO ALVAREZ - "El Melon"
AZUCAR NEGRA - "La Mala de la Pelicula"
ELITO REVE y su CHARANGON - "Agua Pa' Yemaya"
MANOLITO y su TRABUCO - "La Noche"
MAIKEL BLANCO - "Que Tu Crees"
PAULITO - "Sin Etiqueta"
PUPY y LOS QUE SON SON - "Un Loco Con Una Moto"

Votez ici : Catégorie MEILLEURE CHANSON DE L'ANNEE 2010



FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Chanteur de l'Année 2010
DAGOBERTO VASQUEZ (Elito Reve y su Charangon)
DAYAN CARRERA (Pupy y Los Que Son Son, ex Azucar Negra, ex Charanga Forever)
EMILIO FRIAS "El Niño" (Elito Reve y su Charangon, ex Tumbao Habana)
NORISLEY VALLADARES "El Noro" (Pupy y Los Que Son Son, ex Manolito y su Trabuco, ex Salsa Mayor)
PABLO FERNANDEZ GALLO (Paulo FG y su Elite)
RICARDO AMARAY (Manolito y su Trabuco, ex Aliamen)

Votez ici : Catégorie MEILLEUR CHANTEUR 2010


FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Chanteuse de l'Année 2010
AYLIN DALLERA (Azucar Negra "La Mala De La Pelicula")
MONICA MESA (Monika y la Maquina Perfecta, ex NG La Banda)
SUSEL GOMEZ "La China" (Elito Reve y su Charangon)
TANIA PANTOJA (Bamboleo "Juan Pescao")
YESY GONZALEZ (Timbalive "Un Poquito Pa Despues")

Votez ici : Catégorie MEILLEURE CHANTEUSE 2010

FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Concert de l'Année 2010
PUPY y LOS QUE SON SON (Aubagne, Paris, etc.)
TIMBALIVE (Rennes, Paris, Montpellier, Toulouse, etc.)
MAIKEL BLANCO y su SALSA MAYOR (Paris)
ELITO REVE y su CHARANGON (Paris, Aubagne)
KLIMAX (Cannes, Maugio, La Seyne sur Mer)
LA MECANICA LOCA (Hossegor, Toulouse)
TUMBAO HABANA (Montpellier,Paris)

Votez ici : Catégorie MEILLEUR CONCERT DE L'ANNEE 2010


FIESTA CUBANA AWARDS Révélation de l'Année 2010
ALBERTO GV
COMBINACION DE LA HABANA
HAVANA HEAVY HITTERS
MONIKA y su MAQUINA PERFECTA
PEDRITO CALVO Jr
SON DEL INDIO
SUAVE TUMBAO

Votez ici : Catégorie REVELATION DE L'ANNEE 2010


FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Groupe Cubain de Reggaeton de l'Année 2010
GENTE D'ZONA "Quien Eres Tu"
LOS 4 "Ahora Como Te Mantienes","Si se va formar que se forme"
LOS CONFIDENCIALES "La Guagua" (Aceite Agua)
KOLA LOCA "Cuba Se Extraña"
HAILA, LOS MATADORES "Dando y Dando"
YULIEN OVIEDO "Sandunguera"
EL MICHA "En Punta de Pié", "Un Loco Con Una Moto"

Votez ici : Catégorie MEILLEUR GROUPE CUBAIN DE REGGAETON 2010



L’année 2010 aurait pu être la dernière ! La Musique Cubaine est en crise profonde malgré les apparences. L’individualisme, la piraterie, les obstacles à une promotion honorable, à une saine commercialisation, la crise économique mondiale et la désaffection des concerts, la tentation de la facilité et des économies vite faites, le manque de professionnalisme, sont autant de facteurs de menaces qui pèsent très lourd sur l’avenir de la musique vivante, celle faite d’improvisations et de concerts, de créativité et de risques. Si nous ni prêtons pas attention la Musique Cubaine contemporaine pourrait gire comme un cadavre tiède que nos pieds de danseurs heurteraient sans s’en rendre compte.

La plupart des entreprises discographiques de Musique Cubaine sont morts ou à l’agonie. Envidia/Lujuria a mis la clé sous la porte avec probablement des procès a la clé. Le label phare de l’année 2009, PlanetRecords (basé en Italie et à Miami), qui avaient produit Los Van Van, Gente D’Zona et Los 4 est apparemment en faillite ! Incroyable !

La légendaire EGREM n’a plus rien produit cette année car elle n’en a plus les moyens et elle se tournerait vers la distribution digitale de musique en abandonnant la fabrication de CDs. Heureusement que BIS Music a pris le relai…Mais pour combien de temps ?

Nombre d’artistes de renom n’ont pas résolu leur problème de production, de maison de disque et de distribution… C’est le cas pour des grands comme Paulito FG y su Elite ou Leonel Limonta y Azucar Negra !

Notre changement de mode de consommation de la musique a des conséquences terribles pour les musiciens et toute l’économie qui gravite autour. Ceci est encore plus grave pour la Musique Cubaine. Ne fermons pas les yeux, nous en sommes en partie responsable en pratiquant le téléchargement et seulement en tolérant la piraterie massive sans broncher.
Le phénomène avait déjà déprimé notre ami Alexander Abreu qui constata que son Album « Haciendo Historia » était téléchargeable gratuitement avant même sa sortie !
On comprend la paranoïa de Juan Formell de Los Van Van à diffuser même quelques démos en avant-première.

Comment nos artistes préférés vont-ils vivre pour continuer a nous séduir par leurs œuvres si l’économie du disque cubain s’effondre ?
Certains diront que la distribution passera par les plateformes de téléchargement légal comme www.cubanmusic.com ou www.latinpulsemusic.com mais rien n’est moins sûr tant la piraterie s’est développée en Amérique du Sud et tant nous autres Européens en usons et abusons. Ne nous voilons pas la face !

D’autre répondront que les musiciens vivront de leurs concerts. C’est encore moins évident quand on sait combien les musiciens gagnent à Cuba, combien la situation transitoire de Cuba est en train de dégrader gravement leur survie et quand on réalise que nous avons mangé notre pain blanc en terme de tournée de groupes cubains : préparez vous aux vaches maigres pour les concerts car nombre de tourneurs ne peuvent plus assumer de telles tournées du fait des couts si élevés et des fables gains enregistrés lors de concerts à moitié rempli.

La tendance actuelle de préférer des soirées récurrentes de DJ, des Festivals essentiellement tournés vers la danse au point de ne plus respecter le spectacle des musiciens, alors que des groupes font plus de 20000 km pour passer à coté de chez nous, le manque de communion et d’échange avec les artistes, la désertion de certains concerts sont autant de facteurs qui vont immanquablement avoir des conséquences en 2011.

Nombre de tourneurs et de groupes ont jeté l’éponge et ne feront pas de tournées !


Malgré tout réjouissons-nous ! L’année 2010 a vu la multiplication de grands événements consacrés exclusivement aux musiques et aux danses cubaines : Bailar Cuba, Cubalunya, Festival de Rueda de Casino de Bordeaux, Aqui Cuba, D’Cuba, Salsamistad, Festival Bayamo de La Seyne sur Mer, Latin’Hossegor, le premier festival de Guaguanco de Barcelone, etc…

La concomitance des Festival Aqui Cuba et D’Cuba et leurs succès respectifs démontre à quel point la Salsa Cubaine est en fait très vivante et vivace en France, le pays préféré de nombreux groupes car nous représentons un public passionné, généreux, éduqué et exigeant !

Réjouissons nous donc de ce petits miracles ! Des petits bouts de Cuba en terre gauloise ! De grands moments d’euphorie collective, d’émerveillement et de partage !

Cuba et ses musiciens à travers le monde ont malgré tout continué à renouveler le genre avec des productions originales, riches et variées. Cette production a parfois été retardée du fait de l’ouverture des frontières des USA permettant aux plus grandes figures de fouler a nouveau le sol américain après une absence pour certains de plus de 10 ans.
Elito Revé, Manolito y su Trabuco, Pupy, Bamboleo, La Charanga Habanera, Los Van Van, Pedrito Calvo, Paulito FG, Adalberto Alvarez, Alexander Abreu, Candido Fabre, Pablo Milanes, Orquesta Aragon, Mezcla, etc.

LE REGGAETON en 2010

Cette année encore le Reggaeton a dominé les ondes à Cuba et a finalement conquis la scène française avec les concerts réussis de Gente D’Zona et Eddy-K. C’est indubitablement Los 4 (Los Savajes) qui ont dominé cette année avec un Reggaeton empruntant les Tumbaos de Pupy et de Los Van Van. Yulien Oviedo avait aussi pris la même direction avec sa reprise de « Sanduguera » de Los Van Van, accompagné de Mayito Rivera.
Ce nouveau Reggaeton Cubain est désormais plus mélodique, plus musical, plus imprégné de la clave cubana et se fusionne avec la Timba en introduisant sur scène des instruments comme une section rythmique et une section de cuivres qui enrichissent indéniablement la musique et le spectacle.

A noter la sortie des CDs de GENTE D’ZONA “A Full” qui contient les tube “Quien Eres Tu”, "La Galleta", "Mama Me Lo Conto" et l’hommage bien opportun au Barbaro Del Ritmo, Benny More, par un autre autodidacte, Alexander Delgado le chanteur de Gente D’Zona.


Cette année a quand même été globalement l'année de LOS 4 (SALVAJES), surtout à Cuba avec les incontournables mega-tubes "Ahora Como Te Mantienes","Si se va formar que se forme", "Fresa o Chocolate" et "Tu No Te Gobiernas".


Qui de LOS 4 ou de YULIEN OVIEDO suit le style de l’autre…c’est difficle a dire tellement les tentatives de fusion de la Timba, des tumbaos de los Van Van avec le Reggaeton sont nombreuses. Tirso Duarte entreprenait cette route il y a déjà 3-4 ans. Toujours est-il que la reprise par YULIEN OVIEDO et MAYITO de « Sandunguera » est une réussite.


Eddy-K “a sorti le CD "Asalto”, Chacal le CD “Reporte” et de Baby Llores le CD plus ‘suave’ “Mas”.

KOLA LOCA offre une proposition des plus ORIGINALES ! le Reggeaton del Campo ! Le Reggaeton Guajiro, déjanté, loufoque et hilarant ! Leur style a su s’imposer en 2-3 ans ils sont desormais plus souvent a La Havane qu’a Guantanamo, un signe qui ne trompe pas quant a leur succes. Pas etonnant qu’Elito Reve les ait choisi pour « Mi Amiga Chichi ». Leur nouvelle chanson avec EL MICHA "Cuba Se Extraña" parlecomme toujours de la vraie vie, celle de cubains et c'est avec leur auto-derision la recette de leur succes .



Des Reggaetoneros de Matanzas débarquent en 2010 et imposent leur chanson sur toutes les levres : LOS CONFIDENCIALES embarquent tout le monde dans leur « Guagua » qui nécessite « Aceite, Agua » (de l’huile et de l’eau). Ce tube est incontournable et représente comme un slogan « Yo soy una guagua » dans lequel tout le monde a cuba se reconnaît et se rallie. Bienvenue dans le Transport de Masse a Cuba ;-)


HAILA y LOS MATADORES, ANED MOTA et RANDY MALCOLM de la Charanga Habanera n’ont pas raté le train et se positionnent en haut des charts avec leur « Dando y Dando ».

Ils sont aidés en celà par le Rappero le plus sollicité de l’année, EL MICHA qui sort sous son nom "En Punta de Pié" et multiplie les collaborations avec La CHARANGA HABANERA sur «Como Yo» , avec KOLA LOCA sur "Cuba Se extraña" , avec PUPY sur "Un Loco Con Una Moto", etc.. Il entre dans tous les projets… pas étonnant qu’il clame « Gerente, Gerente, Abre la puerta de par en par » ! C’est pour mieux entrer pardi !

L'écoute de ces différents artistes vous est proposée ici : FIESTA CUBANA AWARDS 2010 : groupes de Reggaeton en vidéos


LA MUSICA POPULAR BAILABLE en 2010

Les figures de la Timba et de la Salsa Cubaine ne sont pas en reste même si il n’y a pas de surprise parmi les acteurs majeurs :

ADALBERTO ALVAREZ - "Son De Altura" BIS Music



ADALBERTO ALVAREZ y su SON reviennent avec le CD « El Son De Altura » : autant dire tout de suite qu’il s’agit d’un bijou d’une rare richesse. Le propre de la classe ou du génie c’est que ça a l’air simple et évident. C’est le cas de ce dernier album que d’aucun trouveront qu’il ressemble beaucoup aux autres dernière productions du Caballero Del Son. Pourtant, comme on dit, le diable est dans les détails. Les questions-réponses entre Trombones et Trompettes qui forment des mélodies qui s’entremêlent sans se ressembler, la basse toujours « al’ante », incisive et obsédante est extrêmement moderne et la pianistique de Dorgeris Alvarez nous fait voyager du Son traditionnel à la musique classique, Gershwin ou Bach, c’est selon, en proposant aussi des Tumbaos improbables, notamment sur « Vete » chanté par Rey Frometa (ex « El Galan » dans Elito Revé y su Charangon). Rey a depuis quitté le groupe mais il laisse sur cet album sa voix sur les titres les plus sentimentaux.

Les chansons phares sont sans nul doute « Bailando En La Tropical », un thème qui magnifie ce temple de la danse populaire à La Havane, « El Melon », un morceau pittoresque, satirique et enjoué. Ces deux morceaux sont parfait pour le Casino, comme toujours avec Adalberto, avec un entrain irrépressible et une magistrale orchestration. La satire et l’humour inspire aussi l’excellent « Tu Falta De Ortografia ». La tonalité de ce CD est joyeuse, primesautière, élégante et raffinée comme toujours avec un fond afro-cubain toujours subtil.

Ce CD propose aussi un chef-d’œuvre hors-norme, «Entre La Rumba y El Son », une Rumba moderne, mêlée de Rap conduite par le groupe Rumbata de Camaguey et fusionnée avec le Son d’Adalberto Alvarez. Les coros de Rumba sont divins, rappelant étonnamment les chœurs d’Afrique de l’Ouest, la fusion avec le Rap est faite avec intelligence et les orchestration d’Adalberto ne font que sublimer cette rumba exceptionnelle aux saveurs originales.

Et l’écoute de ce CD vous est proposée ici : [CD] ADALBERTO y su SON - El Son De Altura




Adalberto Alvarez y su Son ont aussi sorti un magnifique double DVD « Que Suene El Son Caballero » contenant un magnifique concert au Theatre Karl Marx agrémenté de danseurs et d’acrobates et d’un documentaire fort intéressant sur Adalberto.


BAMBOLEO - "Quien Manda?" - BIS Music



LAZARO VALDES y BAMBOLEO finissent par sortir un CD attendu depuis trop longtemps « Quien Manda ? » (Tania bien évidemment) avec les tubes « La Domadora », « Quien Manda », « Se Acabaron Los Guapos en La Habana » et “Flor de Mambo”.

Tous ces titres sont des succes ou TANIA PANTOJA a imposé un style jubilatoire, excessif mais sa voix reste La voix de la Timba. TANIA PANTOJA reste la plus feroce des chanteuses cubaine et revient toujours a la mode avec notamment "Juan Pescao".

Ses titres circulaient déjà depuis longtemps et ne constituent pas une nouveauté mais ils sont enfin sorti officiellement. A noter que « Se Acabaron Los Guapos En La Habana » ressemble à s’y méprendre au Son “Hay Que Entrale A Palo A Ese” d’Ibrahim Ferrer.
L’ancienneté est encore plus importante pour « A Lo Cubano » que Bamboleo jouait déjà il y a 3-4 ans sous le titre « Vengo Americano ».
Pourtant c’est de Ronnys Lopez que vient la fraicheur de cet album avec justement le morceau « A Lo Cubano » qui est enfin abouti, mais aussi « Esta Es Mi Timba ». Ronnys Lopez est vibrant, joyeux. Son timbre un brin nasal s’impose sur la musique complexe de Bamboleo et il arrive à la rendre jubilatoire. C’est particulièrement le cas sur « Esta Es Mi Timba » ou Alexander Abreu enflamme cette hymne flamboyant à la Timba.
« Flor de Mambo » est très intéressante car c’est une tentative réussie de fusionner Timba, Mambo (à la Perez Prado) et Reggaeton. Le clip en costumes mexicains est amusant et le duo entre Ronnys et Tania fonctionne à la perfection.

ELITO REVE y su CHARANGON - "De Que Estamos Hablando" BIS Music



ELITO REVE y su CHARANGON tentent de relever le défi de dépasser le succès de “Fresquecito.com” avec un CD très dansant "De Que Estamos Hablando" chez BIS Music.
L’orchestre reste quasi inchangé avec toujours Elito Reve et Aisar Hernandez aux commandes, épaulés notamment par Andy Fornet aux percussions, Pachy Naranjo au piano, Jorge Luis Villa au Tres et le désormais célébrissime tromboniste Ulises Benavides « El Caramelo de Zaomorana ».
Les 2 voix emblématiques de la Orquesta Revé, Dagoberto Vasquez et Pascual Ramos « El Sinsonte » font a nouveau des merveilles : Dagoberto est une fois de plus sublime sur « De Que Estamos Hablando », qui n’est pas sans rappeler le tube « Fresquecito.com » dans sa structure et son hommage à l’héritage de la Revé et où la formule magique du Charangon est a nouveau dévoilée : « Mi Mama se llama Rumba y mi Padre es le Changüi ».

Dagoberto explose aussi dans « Mi Amiga Chichi », un tube original, festif, pittoresque et truculent, qui voit la première collaboration entre le Changüi urbain de la Revé avec le Reggaeton Guajiro et déjanté de Kola Loca. « Chichi esta pa’ Fiesta, Esta pa’ Vacilon » et nous aussi du même coup !
Dagoberto chante enfin un vieux tube de Juan Carlos Alfonso, « La Boda en Bicicleta », dont la nouvelle version a été étrennée pour nous, le public de Fiestacubana.net en 2008.
El Sinsonte retrouve les premiers rôles avec « Open the Door », un Son Montuno sur mesure ou son timbre si particulier nous transporte dans le Cuba de l’intérieur, avec ses cocasseries, sa guaperia, et son sens de la fête.

La nouveauté vient de l’arrivée de 2 chanteurs à l’apport inestimable.

SUSEL GOMEZ est la première interprète féminine de ce groupe aux habitudes plutôt ‘macho’. Elle semble à la première écoute être la réponse de la Revé à l’entrée dans Los Van Van de Yeni Valdes. Elle reprend « Ya se cantar, Ya se bailar », une vieille chanson de 1974 de l’Orquesta Revé qui était encore à l’époque une véritable Charanga. Cette reprise s’est avéré être un succès des pistes de danse et être très agréable à l’écoute grâce à sa cadence mesurée, sa lente montée en puissance et l’émotion transmise par Susel.
Un portrait de Susel Gomez “La China” vous est proposé ici :
[Artiste] Susel "La China"

EMILIO FRIAS « El Niño » , a laisse Tumbao Habana et son morceau fétiche « El Padrino » pour devenir la nouvelle Star du Charangon grâce a son timbre unique, son attitude à la fois Rumbero et juvénile, et des morceaux qui se sont révélé être des bombes musicales comme « Nina Relajate », compose par Roberton de Los van Van, « La Nueva Explosion » ou surtout « Agua Pa’ Yemaya ». Ce Rumbero matanzero, admirateur de Candido Fabré, se voit récompensé par l’honneur d’interpréter la Rumba explosive « Matanzas Tiene La Llave » composée par son mentor, le Diable Rouge de Palma Soriano, et dirigée par son beau-père Elito Revé. Avec El Niño le Charangon est à la fois rajeuni et relancé, avec une palette Reggatonera, Rumbera, actuelle et surtout avec l’une des plus voix de sa génération.
Un portrait assez complet d’Emilio Frias “El Niño” vous est proposé ici :
EL NIÑO – EMILIO FRIAS : L’enfant prodige de la Timba !

Comme sur chaque album, Elito nous fais faire un tour dans la province de Guantanamo, en la casa de Pipi en Yateras cette fois ci, pour un Changüi traditionnel où Chucho Valdés et Pancho Amat, rien de moins, viennent démontrer une fois de plus leur virtuosité.
A noter que la combinaison des voix du Charangon, entre les 4 chanteurs, donne une saveur unique et inégalable qui s’exprime par des coros aux mélodies à la fois simples et inoubliables, notamment dans « Ya se cantar, Ya se bailar » et « La Boda En Bicicleta ». Leur art trouve son apogée dans l’hommage au Padre de la Salsa : « Elegia a Elio Reve Matos ».


MANOLITO y su TRABUCO - "Trabuco Una Vez Mas" BIS Music



Avec Manolito Simonet, et encore plus depuis que Miguel Angel De Armas « Pan con Salsa » a rejoint le Trabuco, la sortie d’un de leur CD est toujours un événement musical.
Le Trabuco est un tromblon, une pétoire qui fait un sacre barouf tout en restant l’un des plus grands orchestre de Cuba, grâce a une musicalité exceptionnelle, a des orchestrations mêlant des cuivres incendiaires à un structure de Charanga originale (avec flute, violon, violoncelle et basse), et des percussions d’outre-tombe menées par le diable Roicel Riveron.
Deux monstres de claviers avec le face-à-face Manolito et « Pan Con Salsa » qui rivalisent d’ingéniosité dans les arrangements. Leur musique est comme un volcan en éruption, un tremblement de terre percussif, de la lave en fusion dans les tumbaos et des projections de sonorités surprenantes dans un perpétuel échange de question-réponses entre instruments.

La ligne de chanteur est finalement centrée sur la Star restante, l’auteur-compositeur-interprète, Ricardo Amaray. Le départ de Norisley « El Noro » vite remplacé par Pepitin, venu de Maykel Blanco n’a pas révolutionné le Trabuco tant « El Noro » se sentait mal dans cet orchestre. Dommage pour des morceaux comme « Yo soy una bomba », « Camaguey » et « Quien Te Mando » (sortis chez PlanetRecords).
De plus Pepitin aux talents d’improvisateur indiscutable n’a pas encore pris tout son envol dans un orchestre peut-être encore trop grand pour lui. Il chante « Hazme Caso » et « Santiago » , un hommage a Santiago de Cuba, le berceau du Son et ancienne capitale de la Province d’Oriente dont ce Manzallinero est issu.

Lazaro « Mayami » Diaz est toujours l’animateur, le danseur et l’ambianceur sur scène, avec un mouvement de bassin incroyable et une formidable autodérision. Cette simplicite qu’il a su garder depuis son passage dans Tumbao Habana le rend très sympathique malgré une voix qui n’est pas exceptionnelle : toutefois son interprétation de « Lo Toma o Lo Dejas » est très originale : son style détaché, sa nonchalance de ‘crooner’ renouvelle le chant du Son.

Toutefois RICARDO AMARAY est désormais LA FIGURE du Trabuco, avec son phrasé américanisant, ses accents R&B qui enflamme des chansons tour à tour romantiques ou enlevées, intimistes ou festives.

Le morceau « LA NOCHE » est sans aucun doute l’un des plus grands succès de l’année 2010, avec des références à « La Madrugada » de Michel Maza et de celle d’Elito Revé. Mais c’est avant tout du grand Manolito y su Trabuco, un morceau puissant, rapide, explosif, jouissif, époustouflant qui salue le point culminant de nombreuses fiestas. « Donde estan la gente que quieren amanecer? » « Hasta a la una, hasta a la dos, hasta a la tres, hasta la cuatro, hasta la cinquo... hasta que me de la gana»

“Nada Despues” se remarque comme un morceau plus profond, plus en clair-obscur, dont la montée est plus progressive mais pas moins implacable.

Parmi les autres succès on peut noter « Palabras », « Te Invito Cuba » et « Mi Filosofia » qui est un tube conjoint à Amaray et Paulito FG.

« Camina » est fondamental car c’est un manifeste musical, où Manolito confesse la formule magique du Trabuco, sans trucage : la combinaison de Los Van Van avec (Conjunto) Rumbavana c’est le Trabuco, s’appuyant sur la Bomba de Los Muñequitos et la racine sonera des Matamoros, l’âme d’Aragon et le succès d’Irakere. Dans ce morceau très enlevé et très dansant Ricardo Amaray l’annonce : “Yo Soy El Tipo del Ano !”.

A voir si les AWARDS lui donneront raison !

MAYKEL BLANCO y su SALSA MAYOR - "Soy El que Te Hala" – PlanetRecords



La Maquina de Cuba, la machine à tubes et à succès de piste de danse nous revient en force.
Malgré un changement d’orthographe de son prénom, probablement motivé pour des raisons commerciales, Maykel Blanco semble être encore plus fort après les nombreuses accusations de plagia, notamment par Leonel Limonta et Pupy.
Même si Maykel Blanco s’inscrit clairement dans la voie tracée par Los Van Van, Pupy et Manolito, ses sonorités sont désormais clairement identifiables comme celle de Salsa Mayor, sa jeune formation désormais célèbre sur la planète Salsa.
Leur venue à Paris en Aout 2010 a remplit le New Morning et leur générosité sur scène a comblé les attentes du public.

Ce CD n’offre pas de surprises majeures mais il est d’une redoutable efficacité : « Pa’ Cualquiera », puis « La Cara de Salir Pa’ Andar » et enfin « Que Crees (Alañaqui ñaloro)» sont indiscutablement d’énormes succès des pistes de danse témoignant de l’attachement viscéral du public français et cubain à Maykel Blanco y su Salsa Mayor.


PAULITO FG - "Sin Etiqueta" Bis Music Promocional



PAULITO FG revient avec un CD Promotionnel « Sin Etiqueta » qui réconcilie ce chanteur exceptionnel avec la Timba de la ‘Elite’ de ses débuts, enrichie de sa maitrise des nouvelles sonorités et de la nouvelle rythmique du Reggaeton prédominant.
« Ce CD est la grande surprise 2010 : non seulement le nouveau disque de Paulito était attendu depuis un moment mais aussi ses deux dernières productions (« Te deseo Suerte » 2003 et « Un poquito de to’ » 2006 sans parler de l’anecdotique « Illusion » 2005) nous avaient laissé un peu sur notre faim, comme un mets qui manquerait de sel ou d’un je ne sais quoi… « El sofocador de la Habana » revient en force avec un disque à la finesse musicale et d’une rare inventivité. »

Le premier morceau se révèle être sa profession de foi : « Sin Etiqueta ». Comme son titre l’indique, Paulito FG, à l’instar de Benny More dans « Elige Tu », chante tout, mais à la sauce actuelle, entre Rumba, Reggeaton et Timba.. Sa maitrise de la voix, de musique et de son orchestre lui permet d’alterner les climats et les styles sans qu’on ne sente les transitions. Paulito tente de réconcilier son public avec sa culture de ‘Musica con clave’. On comprend alors son engagement en faveur du concert de défense de la Timba au Salon de La Tropical. Sa synthèse musicale permet de rassembler un public large, juvénile et festif mais non moins exigeant. Paulito a beaucoup muri et ca s’entend.
Il livre avec Amaray un autre message, « Mi Filosofia » qui, sous la houlette de Manolito Simonet, s’impose comme une évidence : leur collaboration permet de toucher les sommets de la Musique Cubaine dansante.
On le retrouve encore en train de se répondre : Manolito joue « Te Invito a Cuba » et Paulito tout simplement lui renvoie la balle en chantant son pays avec bonheur sur « Me Gusta Cuba ». Plus bel hommage ne saurait être fait et quelle énergie positive pour tous les danseurs.
On retrouve aussi l’excellent version timbera du Reggaeton « La Celosa » et un nouveau Reggaeton de bonne facture « No Con Cualquiera ».
D’autres titres qui font fureur sur la piste sont « Bombon » qui se laisse savourer à souhait et « Yo Sigo Siendo » qui conclut ce magnifique CD avec l’affirmation de Paulito FG comme « Lo Maximo » de siempre sur une Timba des plus Funky.
Il semble que Paulito FG est prêt pour célébrer sa domination musicale cette année et son titre « Este Año » n’arrive pas par hasard. Il consacre la Timba ressuscitée et l’Elite retrouvée.

Et l’écoute de ce CD vous est proposée ici : [CD] PAULO FG - Sin Etiqueta





D’autres artistes cubains ont produit des œuvres intéressantes cette année.


JOSE LUIS CORTES « Recordar es vivir »

El Tosco sort de ses vieux tiroirs un CD passé quasi inaperçu qui finalement porte bien son nom « Recordar es vivir » si ce n’était « Grabar para poder vivir ». Jose Luis cortes avait déjà commencé dès 2004 ses enregistrements de vieux Sones traditionnels cubains avec la touche de folie qui le caractérise. Yeni Valdes (Los Van Van, ex NG La Banda) y chante le vieux morceau truculent d’Arsenio Rodriguez « Vecina Prestame El Cubo » déjà immortalisé par la version d’Omara Portuondo avec Pupy y Los que Son Son. On retrouve aussi un vieil enregistrement comme « Botellita » pour les amoureux du ‘biberon’ alcoolisé et de chansons burlesques.
Burlesque est aussi la nouveauté guarachera « Cangrejo » qui rappelle qu’il faut suivre les conseils du Babalawo et que si on mange du crabe on finit par marcher comme lui. De travers ou en arrière et tout va à volo. « El Pollo de Caridad » est une Cumbia enregistrée par Pedro Lugo « El Nene » il y a quelques années qui est toute aussi hilarante.
Un parfum de sonorités et d’harmonies suranné, des vieux Sons aux paroles cocasses mélangées à des arrangements modernes, dans la lignée de « El Papi », font de CD un objet inclassable, révélé seulement l’année dernière.

SUR CARIBE ouvrent un « Horizonte Proximo » où Ricardo Leyva, le directeur, prend un rôle plus important dans la ligne de chanteurs, probablement du fait du départ du chanteur vedette Javier Rodriguez « El Chocolate De La Salsa ». Toujours est-il qu’il invite aussi à chanter Juan Formell et Omara Portuondo sur le morceau « Si ».
Les morceaux les plus remarquables sont « Todo Por El Son » d’une efficacité redoutable et « Pilon Porque Si », la tentative de déterrer le Pilon de l’oubli. « Ay Felicidad » est une autre Conga, assez réussie, similaire a la fameuse « Añoranza por la Conga ». Il s’essaye aussi à la Conga-pop sur « Bonito Bonito » avec peut-être moins de bonheur.

Malgré son talent, TIRSO DUARTE et son manager peinent à finaliser et produire « Te Quiero y mas » un CD de belles chansons de Agustin Diaz Cartaya , poète et commandant de la révolution. Tirso, en franc-tireur de la Timba, pour ne pas dire en électron libre, continue d’apparaitre sur la scène des autres, celles d’Habana D’Primera, de Pachito, de Son Del Indio mais a force d’être partout il est nulle part. Il fera une tournée mitigée ne Europe au printemps et une autre en Colombie et au Pérou à la fin de l’année 2010.
Un portrait complet de cet artiste vous est proposé ici :
TIRSO DUARTE : Le Franc-Tireur de la Timba !

AZUCAR NEGRA , malgré le départ de Yordis puis de Dayan, lance de nouvelles chansons en préparation du prochain CD comme l’excellente La Mala De La Pelicula” et “Que Risa Me Da” qui propulse Aylin au premier plan des chanteuses cubaines, une fois de plus.
Le prochain morceau « Plato Fuerte » serait encore en gestation. La perte de DAYAN CARRERA est un coup dur pour Leonel Limonta : Dayan interprétait une reprise de Nino Bravo « Un Beso y una Flor » et il avait pris le devant de la scène avec aisance et brio, faisant le show d’Azucar Negra, notamment sur la nouvelle version de « Identidad ».
AYLIN reste donc l’étoile d’Azucar Negra avec une voix et une personnalité qui s’embellit années apres années : Un petit portait de Aylin vous est proposé ici :
[Artiste] AYLIN - La Muñeca de Azucar Negra

PUPY y LOS QUE SON SON préparent un nouveau CD « Siempre Pupy » qui devrait sortir seulement en 2011. Toutefois de nouveaux changements ont été opérés après la tournée américaine du début de l’été. Rusdell Nuñez et Michel Perez, les 2 jeunes chanteurs issus respectivement de Azucar Negra et de La Charanga Forever sortent et sont remplacés par Norisley « El Noro », Johans « El Dibu » et tout récemment par DAYAN CARRERA, venu de La Charanga Forever puis d’Azucar Negra.
Le morceau « Un Loco Con Una Moto » né d’une collaboration de Pupy avec Norberto Gomez (ex Pupy,ex Salsa Mayor) est en permanence en haut du hit parade. La version avec EL MICHA, puis de EL NORO a fait feu et flamme.
En parallèle Pupy travaille à des bijoux comme « La Batea », un morceau de Toni Taño, chanté par Johans « El Dibu » et Omara Portuondo.
« Ni Bombon Ni Caramelos » et « Parece Mentira » seront des reprises de Pupy interprété par « El Noro » et Pupy co-compose avec El Noro un nouveau thème « Yo No Te Dejé Por Mala, Yo Te Dejé Por Loca »

DAYAN CARRERA interprétera la nouvelle version de « Vino a comerse La Habana » et occupera une place entre celle de Mandy et celle de Rusdell. Il a l’étoffe d’un Sonero et assure le spectacle sur scène.

Un petit portait de DAYAN CARRERA vous est proposé ici :
[Artiste] DAYAN CARRERA - L'Etoile Montante et Généreuse

Une rétrospective de PUPY y LOS QUE SON SON vous est proposée ici :
PUPY : « le Maestro », « la Novia » et la nouvelle génération en route pour El Yuma



La Timba produite en dehors de Cuba connaît aussi un certain essor avec El Zorro et son nouveau CD « Sin Compromiso », Pepito qui produit 2 chanson en téléchargement, El Paisa et Contrabando et leur CD « Abriendo Caminos », Vission Latina et leur « Sonando Como Un Cañon », Havana NRG « Receta Perfecta », Tomasito Cruz & Cuban Timba All Stars « Candela », Orquesta Mayimbe, etc..




LES REVELATIONS DE L’ANNEE 2010



HAVANA HEAVY HITTERS



Même si ce projet semble surgir de nulle part pour n’aller nulle part, HAVANA HEAVY HITTERS a particulièrement attiré notre attention, pour la qualité des arrangements, de la production et le retour de LA VOIX de la Timba, la voix légendaire de Michel Maza. Les meilleurs musiciens de Los Van Van, de Habana D’Primera, d’Irakere, de Bamboleo, de La Charanga Habanera ont participé à ce projet entre les USA, le Pérou et Cuba.
Une présentation de ce nouveau groupe et l’écoute de leur musique vous est proposée ici :
[CD]HAVANA HEAVY HITTERS - Vestido de Blanco (2010)


COMBINACION DE LA HABANA



Un groupe comme COMBINACION DE LA HABANA s’est révélé particulièrement cette année, comme s’il avait enfin trouvé son style, sa maturité, sa musique : une Timba héritière de la Charanga Habanera et historiquement de Michel Maza mais qui a trouve son Tumbao, plus dansant. Maykel Blanco y su Salsa Mayor risque de se voir talonner par cette autre nouvelle génération de la musique cubaine.
Une présentation complète de ce nouveau groupe et l’écoute de leur musique vous est proposée ici :
COMBINACION DE LA HABANA – Le renouveau de la Timba à la “Moda Habana”



SUAVE TUMBAO



De nouveaux groupes sont apparus comme SUAVE TUMBAO a Bayamo qui emprunte les formules gagnantes de TIMBALIVE et MAYKEL BLANCO, a savoir reprendre l’héritage de LOS VAN VAN pour l’amener aux sonorités du XXIème siècle, fusionnant Son Moderno, Songo, et Reggaeton. La Cañonera de Cuba est en marche prête à tirer !
Une présentation de ce nouveau groupe et l’écoute de leur musique vous est proposée ici :
[Artiste] SUAVE TUMBAO - Le Songo incendiaire de Bayamo


MONIKA y su MAQUINA PERFECTA



MONICA MESA dirige avec le grand YOEL DOMINGUEZ la destinee de MONIKA y su MAQUINA PERFECTA une formation solide, puissante, virtuose et versatile pour un repertoire Salsero, Timbero mais aussi Pop, Bachata, Balada. Le groupe peut etre formidablement funky ou Jazzy et la voix de cette nouvelle Diva est magnifique, elle n’a rien a envier aux autres chanteuses de premier plan a Cuba. Monica a de la classe, de l’envergure et elle est en train de se révéler comme une immense chanteuse. Sa Maquina Perfecta est son carrosse, sa limousine pilotée par un bassiste génial qui fut l’un des maestros de la Timba auprès de Paulito FG et de Manolin El Medico De La Salsa.
Une présentation complète de ce nouveau groupe vous est proposée ici :
LA MAQUINA PERFECTA démarre en trombe avec MONICA, la nouvelle diva de la Timba et bien plus…
Et l’écoute de leur musique vous est proposée ici :
[CD] MONICA MESA - Monika y su Maquina Perfecta -promocional


SON DEL INDIO



SON DEL INDIO
nous assure que « Lo que sucede conviene », en faisant contre mauvais fortune bon cœur. Apres tout, c’est un mal pour un bien que Manolito Simonet se soit séparé du meilleur Sonero de Cuba.
Il revient avec une Sonora solide, impressionante, virtuose et précise qui se cale sur Sixto Llorente « El Indio », celui qui a décliné à 4 reprises l’offre de Juan Formell de rentrer dans Los Van Van.

Une présentation assez complète de ce chanteur et de son nouveau groupe vous est proposée ici :
SIXTO LLORENTE - EL INDIO : Le Magicien Du Son !
Et l’écoute de leur musique vous est proposée ici :
[CD] SON DEL INDIO - Lo Que Sucede Conviene !


ALBERTO GV



ALBERTO GV est un chanteur surprenant par sa démarche. Féru de Hip-Hop, il développe un nouveau genre entre sa passion et ses racines guajiras de Ciego De Avila, le centre de Cuba. Alberto GV défriche le ReggeSon, une fusion subtile et réussie entre Reggaeton, Hip-Hop et la musique traditionnelle cubaine, le Son, la Guajira, le Danzon, le tout dans des arrangements surprenants entre boite à rythme et orchestre de charanga. Alberto GV collabore avec Paulito FG sur son dernier CD sur le morceau « Remember Hialeah » et avec Moises Gonzales, le nouvel Issac Delgado des Canaris. Son projet « Hasta La Inconciencia » est une révélation où participe aussi Tirso Duarte. Un Son nouveau est arrivé : le ReggeSon.

Une présentation de cet artiste et l’écoute de sa musique vous est proposée ici :
[Artiste] ALBERTO GV : le ReggeSon de Ciego de Avila


PEDRITO CALVO Jr



PEDRITO CALVO Jr organise « Mi Fiesta Latina » : le fils de la voix tutélaire de Los Van Van, Pedrito Calvo, continue sa carrière solo et lance un bon CD aux styles assez varies pour toucher un large public. Pedrito Calvo Jr a une voix profonde, tantôt de velours, tantôt de braise.
Il s’inscrit essentiellement dans un registre Sonero et Salsero mais use de la Timba avec intelligence. Sa palette évolue du Salsaton du titre « Mi Fiesta Latina » a une Timba inspiree des Rucu Rucu d’Irakere sur « Ponte Pa’ Lo tuyo ».
Il défend pourtant aussi avec force le Son Moderno, de qualité, tout d’abord sur « Se Desafina » et la Salsa Cubaine de toujours avec son père sur « Esta Comprobao ». Une chose est certaine est que Pedrito Calvo Jr porte en lui toute les pallettes de la Cubania, même celle des exilés cubains d’Italie ou de Miami, et il nous l’affirme « Somos Cuba » sur un morceau très festif.

L’écoute de sa musique vous est proposée ici :
[CD] PEDRITO CALVO Jr - Mi Fiesta Latina




LA MUSIQUE TRADITIONNELLE CUBAINE

A Noter aussi de très beaux projets musicaux comme l’hommage d’Isaac Delgado a Nat King Cole avec son CD L-O-V-E, la superbe collaboration d’Eliade Ochoa avec des musiciens maliens pour produire « Afrocubism » et probablement l’un des projets les plus intéressants de revisite de la musique traditionnelle cubaine qu’est « Barrio Tres » et leur superbe morceau « Africa » nominé au Premios Lucas pour le clip vidéo.



Les institutions de la Musique Traditionnelle cubaine ont aussi continué leurs productions de qualité. On peut citer :
Omara Portuondo qui sort « Rumpiendo La Rutina », Le Septeto Habanero celebrant ses “90 Años” avec un coffret de 2 CDs alors que Aragon fit une tournée pour leur 70 ans de carrière.
Le Septeto Santiaguero clame “Oye Mi Son Santiaguero” sur leur nouveau CD où on trouve l’excellent morceau «Esa Niña Que Cintura » dont un clip vidéo a été réalisé. Le Septeto Santiaguero a aussi effectué une tournée en France en 2010.
Sierra Maestra sort le CD « SonandoYa » et La charanga Orquesta Sublime nous le confirme avec un CD : « Soy Sensacion »
La Musique Cubaine progressive contineu d’esxperimenter avec des incursions Dans le Funk comme Interactivo qui donne une suite a leur « Goza Pepillo » avec l’excellent « Cubanos Por El Mundo » . On a aussi découvert aux USA ces terribles cubains de Palo ! Afro-Cuban Funk qui valent le détour.
Impossible d‘être exhaustif tellement la production est importante mais elle n’en est pas moins en danger.

Une manière de soutenir Les Musiques Cubaines, au delà d’acheter les disques, de télécharger légalement et d’aller aux concerts, c’est d’en parler et de les célébrer en votant au FIESTA CUBANA AWARDS !

Ecoutez, Profitez, Comparez, Discutez et Votez ! Merci pour eux !


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

FIESTA CUBANA AWARDS meilleur CD de l'Année 2010
ADALBERTO ALVAREZ - "Son De Altura" BIS Music
BAMBOLEO - "Quien Manda?" - BIS Music
ELITO REVE y su CHARANGON - "De Que Estamos Hablando" BIS Music
MANOLITO y su TRABUCO - "Trabuco Una Vez Mas" BIS Music
MAYKEL BLANCO y su SALSA MAYOR - "Soy El que Te Hala" - PlanetRecords
PAULITO FG - "Sin Etiqueta" Bis Music Promocional


FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Chanson de l'Année 2010
ADALBERTO ALVAREZ - "El Melon"
AZUCAR NEGRA - "La Mala de la Pelicula"
ELITO REVE y su CHARANGON - "Agua Pa' Yemaya"
MANOLITO y su TRABUCO - "La Noche"
MAIKEL BLANCO - "Que Tu Crees"
PAULITO - "Sin Etiqueta"
PUPY y LOS QUE SON SON - "Un Loco Con Una Moto"


FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Chanteur de l'Année 2010
DAGOBERTO VASQUEZ (Elito Reve y su Charangon)
DAYAN CARRERA (Pupy y Los Que Son Son, ex Azucar Negra, ex Charanga Forever)
EMILIO FRIAS "El Niño" (Elito Reve y su Charangon, ex Tumbao Habana )
NORISLEY VALLADARES "El Noro" (Pupy y Los Que Son Son, ex Manolito y su Trabuco, ex Salsa Mayor)
PABLO FERNANDEZ GALLO (Paulo FG y su Elite)
RICARDO AMARAY (Manolito y su Trabuco, ex Aliamen)

FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Chanteuse de l'Année 2010
AYLIN DALLERA (Azucar Negra "La Mala De La Pelicula")
MONICA MESA (Monika y la Maquina Perfecta, ex NG La Banda)
SUSEL GOMEZ "La China" (Elito Reve y su Charangon)
TANIA PANTOJA (Bamboleo "Juan Pescao")
YESY GONZALEZ (Timbalive "Un Poquito Pa Despues")

FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Concert de l'Année 2010
PUPY y LOS QUE SON SON (Aubagne, Paris, etc.)
TIMBALIVE (Rennes, Paris, Montpellier, Toulouse, etc.)
MAIKEL BLANCO y su SALSA MAYOR (Paris)
ELITO REVE y su CHARANGON (Paris, Aubagne)
KLIMAX (Cannes, Maugio, La Seyne sur Mer)
LA MECANICA LOCA (Hossegor, Toulouse)
TUMBAO HABANA (Montpellier,Paris)


FIESTA CUBANA AWARDS Révélation de l'Année 2010
ALBERTO GV
COMBINACION DE LA HABANA
HAVANA HEAVY HITTERS
MONIKA y su MAQUINA PERFECTA
PEDRITO CALVO Jr
SON DEL INDIO
SUAVE TUMBAO

FIESTA CUBANA AWARDS Meilleur Groupe Cubain de Reggaeton de l'Année 2010
GENTE D'ZONA "Quien Eres Tu"
LOS 4 "Ahora Como Te Mantienes","Si se va formar que se forme"
LOS CONFIDENCIALES "La Guagua" (Aceite Agua)
KOLA LOCA "Cuba Se extraña"
HAILA, LOS MATADORES "Dando y Dando"
YULIEN OVIEDO "Sandunguera"
EL MICHA "En Punta de Pié", "Un Loco Con Una Moto"